“Je veux que tu me donnes sur un plat la tête de Jean le Baptiste” - Hozana

“Je veux que tu me donnes sur un plat la tête de Jean le Baptiste”

“Je veux que tu me donnes sur un plat la tête de Jean le Baptiste”

Prions avec la bienheureuse Eugénie

en ce jour où l'Evangile nous fait part de la mort du prophète Jean le Baptiste.


Née à Lille en 1825 et morte à Paris en 1871, Eugénie Smet est la fondatrice de la Congrégation des sœurs auxiliatrices. Très jeune, elle découvre la charité envers les âmes souffrantes du Purgatoire et le service des pauvres. Malgré des signes clairs et les encouragements du curé d'Ars pour fonder sa congrégation, elle se heurte à Paris à de grosses difficultés.

C'est en 1856 que prend corps sa communauté grâce à l'appui de l'archevêque de Paris. Les soins gratuits des pauvres à domicile constituent l'activité principale de l'institut naissant, auquel les laïcs sont dès le départ, associés. 

La direction des Pères jésuites confirme la spiritualité ignatienne du projet : faire connaître et aimer Jésus-Christ, lui « donner des âmes » en travaillant à construire le Royaume « des profondeurs du purgatoire aux dernières limites de la terre ». Pie XII a béatifié Eugénie Smet en 1957.

Il nous est aujourd'hui bon de mettre en parallèle la fête de Marie de la Providence (nom de religion d'Eugénie Smet) et l'Evangile du jour, au cours duquel nous est racontée la mise à mort de Jean le Baptiste. Demandons-nous ce qui fait obstacle à la venue du Royaume.


Méditons

Saint Marc tente de préparer ses disciples à la Passion de Jésus et à sa Résurrection. Il tente aussi de nous indiquer les forces du mal en présence ; celles auxquelles nous serons capables de faire face ou au contraire celles qui nous entraînerons dans la chute. Quels visages revêtent ces forces du mal ?

Hérode « écoutait avec plaisir » Jean-Baptiste. Pourtant, c'est la lâcheté qui l'emporte. Il en fait l'expérience au cours d'un banquet, séduit par la danse et lié par une promesse inconsidérée tenue par amour-propre… Il ne lui en faut pas davantage pour commettre un crime.

Considérons nos propres occasions de chutes. De quelles natures sont-elles ? En quels lieux ? En quelles circonstances ?

– Serais-je capable comme Jean le Baptiste de défendre la fidélité conjugale au risque de l'emprisonnement ? Serais-je capable de dénoncer la corruption des mœurs haut et fort afin que le monde connaisse la vérité ?

– Serais-je capable d'aller à l'encontre d'un ordre contraire à ma conscience ? Ou serais-je comme le garde à qui Hérode demande de couper la tête du prophète ? Oserais-je une parole de contradiction avec mes supérieurs au risque de perdre mon poste, de mettre ma famille en danger ?

– À qui coupera-t-on la tête aujourd'hui ? Celles des sans-voix, des avortés, des personnes handicapées, des prisonniers d'opinion, des victimes de guerres, des dépossédés, des personnes âgées, des enfants abusés… ?


Prions

– « Souvenez-vous de ceux qui sont en prison, comme si vous étiez prisonniers avec eux », dit la lettre aux Hébreux. 

Seigneur, tu as passé ta dernière nuit en prison avant d'être crucifié.  Avec Jean le Baptiste nous prions pour tous les innocents emprisonnés et pour que la justice soit faite.

Seigneur, dirige mes intentions et guide mes paroles pour que je te rende gloire. Ne permets pas que je tombe dans la lâcheté, l'imprudence ; ne permets pas que je me lie par des promesses inconsidérées.

– Être disciple est exigeant. Comme Jésus, chacun est appelé, à sa manière, à servir et à donner sa vie par amour pour les autres (Mc 10, 45). 

Seigneur ne permets pas que je perde courage quand les choses vont mal. Donne moi de rester fort dans l'adversité ou l'épreuve.

– Je demande à Jean le Baptiste et à la bienheureuse Eugénie de m'aider à lutter contre toutes les formes d'injustices, non seulement en pensées, en paroles mais en actes.

Cœur sacré de Jésus, j'ai confiance en Toi et en Ta miséricorde.

[Photo : vitrail de l'église Saint-Séverin à Paris ; Salomé reçoit la tête de Jean-Baptiste - Flickr/CC/leo.jeje]

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

11 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Soroange
 il y a 2 mois
Je vous remercie Denis, merci bien !
Soroange
 il y a 2 mois
Désolée mais cette image pour moi est insupportable sur le site ! On peut représenter la mort de Saint Jean Baptiste autrement mes frères ! Que L'ESPRIT SAINT nous guide.
Denis
place La Celle-Saint-Cloud, il y a 2 mois
Votre souci a été entendu, Soroange, la photo a changé. En cordiale union de prière.
Nathalie Nina
place Floreal, il y a 2 mois
Garde mon cœur et mon intelligence et ma foi quand tout bascule dans la maladie dans l'épreuve et dans nos difficultés de couple soit mon secours seigneur amen
Annick
place Brazzaville, il y a 2 mois
Seigneur garde moi fidèle à ma foi
GJ
place Metz, il y a 2 mois
« Que Ta Sainte Grâce, Seigneur, me garde toujours fidèle dans ma Foi, dans mon Amour, dans ma Confiance en Toi ! » Amen, amen.