Rosaire à Notre-Dame de Lourdes du samedi 15 février : Mystères Joyeux - Hozana

Rosaire à Notre-Dame de Lourdes du samedi 15 février : Mystères Joyeux

Rosaire à Notre-Dame de Lourdes du samedi 15 février : Mystères Joyeux


Pour le grand Rosaire de ce samedi 15 février, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Joyeux.


Rappel

Il n'y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n'êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c'est tout !!!


Mystères Joyeux


1. L'Annonciation et l'Incarnation de Notre-Seigneur Jésus-Christ

2. La Visitation

3. La Nativité de Notre-Seigneur Jésus-Christ à Bethléem

4. La Présentation de Notre-Seigneur Jésus-Christ au Temple (et la Purification de la Vierge Marie)

5. Le Recouvrement de Notre-Seigneur Jésus-Christ au Temple


Nous pouvons aborder ces Mystères Joyeux en lisant et méditant le récit de la 1ère apparition de Notre-Dame à Lourdes à sainte Bernadette Soubirous, le 11 février 1858 :

« J'aperçus une dame habillée de blanc, portant une robe blanche, une ceinture bleue et une rose jaune sur chaque pied, de la couleur de la chaîne de son chapelet ; les grains de son chapelet étaient blancs. La Dame me fit signe du doigt de m'approcher ; mais je fus saisie, je n'osai pas, croyant être en face d'une illusion, je me frottais les yeux, mais en vain ; je regardais encore et je voyais toujours la même Dame. Alors je mis la main à ma poche, je pris mon chapelet. Je voulais faire le signe de la croix, mais en vain ; je ne pus pas porter la main au front, elle m'est tombée. Alors le saisissement s'empara plus fort que moi ; cependant je ne m'en fus pas. La Dame prit le chapelet qu'elle tenait entre ses mains et elle fit le signe de la croix. Alors je commençai à n'avoir plus peur. Je pris de nouveau mon chapelet, je pus faire le signe de la croix ; dès ce moment, je fus parfaitement tranquille. Je me mis à genoux, et je dis le chapelet ayant toujours cette Dame devant les yeux. La vision faisait courir les grains du sien entre ses doigts, mais elle ne remuait pas les lèvres. Après avoir dit le chapelet, la Dame me fit signe d'approcher, mais je n'ai pas osé. Je suis toujours restée à la même place. Alors elle disparut tout d'un coup. »

 

 

1. L'Annonciation et l'Incarnation de Notre-Seigneur Jésus-Christ 


  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 1, 26-38 ; Évangile selon Saint Matthieu 1, 18-24
  • Méditation : Sainte Bernadette Soubirous (1844-1879) : la Vierge Marie lui apparut à Lourdes 18 fois, de février à juillet 1858, se présentant à elle le 25 mars 1858 par ces mots : « Je suis l'Immaculée Conception ». En 1866, elle entra chez les Sœurs de la Charité à Nevers. Issue d'un milieu très pauvre, elle traversa beaucoup d'épreuves et après sa mort, son corps fut retrouvé intact. Patronne des bergères, des personnes pauvres et des personnes malades. Elle est fêtée le 18 février.


Sainte Bernadette Soubirous dans Bernadette Soubirous – Une pensée par jour (9 juin) :

« Je suis toujours à l'infirmerie. Je ne souffre pas beaucoup, l'estomac rejette la nourriture. Que faire ? Prendre patience et dire : Fiat. »

  • Prière

Notre-Dame de Lourdes, aidez-nous à nous abandonner à Dieu avec confiance et patience lorsque nous sommes malades !

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions toutes les personnes subissant un traitement lourd. Priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

 

 

2. La Visitation


  • Lecture : Évangile selon Saint Luc 1, 39-56
  • Méditation : Saint Camille de Lellis (1550-1614). Orphelin italien sans fortune, joueur et querelleur, il se fit d'abord soldat puis entra au service d'un couvent de capucins. Là, il se convertit et souhaita entrer dans les ordres mais ne le put à cause d'une infirmité à la jambe. Il entra à l'hôpital Saint Jacques des Incurables à Rome pour se faire soigner et, frappé par la détresse des malades, y devint infirmier. Il était si exemplaire en piété et dévouement qu'il fut nommé directeur de l'hôpital. Il devint prêtre et créa son ordre, les « Clercs réguliers des Infirmes » (« Camilliens ») : ses membres faisaient le vœu de se consacrer aux malades au péril de leur vie « partout où il faudra ». Saint Camille de Lellis eut tout au long de son existence de graves soucis de santé lui causant de grandes douleurs, qu'il supporta avec une grande patience, faisant toujours passer le soin des malades avant son propre cas. Saint Patron, avec saint Jean de Dieu, des infirmiers, infirmières, des malades et des hôpitaux.

 

Citation de saint Camille de Lellis :

« La musique que je préfère, c'est celle que font les pauvres malades lorsque l'un demande qu'on lui refasse son lit, l'autre qu'on lui rafraîchisse la langue ou qu'on lui réchauffe les pieds. »

  • Prière

Notre-Dame de Lourdes, priez pour que les malades seuls soient bien entourés, et que nos sociétés ne manquent jamais ni de structure ni de charité pour les personnes souffrantes ! 

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions les malades seuls et sans soutien. Priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

 


3. La Nativité de Notre-Seigneur Jésus-Christ à Bethléem


  • Lectures : Évangile selon saint Luc 2, 1-20 ; Évangile selon Saint Mathieu 2, 1-12
  • Méditation : Sainte Teresa de Calcutta, dite « Mère Teresa » (1910-1997) : albanaise, religieuse, elle a vécu en Inde et y a fondé la Congrégation des Missionnaires de la Charité. Elle a mis sa vie entière au service des plus démunis et des malades, et a profité de sa médiatisation pour prendre des positions très fermes contre l'avortement. Invoquée pour faire face aux doutes et à la pauvreté.


Sainte Teresa de Calcutta, « Prière pour un enfant malade » :

« O Marie, notre Mère,

je te prie

pour cet enfant malade (dire le prénom)

 

Tu es notre Mère

et nous sommes tes enfants.

Tu nous connais

en tout ce dont nous avons besoin.

 

Cet enfant est très malade :

je t'en prie, serre-le contre ton sein

et sois pleinement Mère pour lui.

 

Au nom de Jésus,

je te le demande,

donne à cet enfant

une bonne santé ;

et bénis-le,

maintenant et toujours.

Ainsi soit-il »

  • Prière

Notre-Dame de Lourdes, priez pour la guérison des enfants gravement malades !

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions tous les enfants malades ainsi que leurs parents. Priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

 


4. La Présentation de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple (et la Purification de la Vierge Marie)


  • Lecture : Évangile selon Saint Luc 2, 21-39
  • Méditation : Sainte Mechtilde de Hackeborn (1241-1298). Née dans une famille puissante de la noblesse allemande, elle entra au monastère cistercien de Rodersdorf à l'âge de sept ans. Sa sœur aînée, alors moniale, en devint abbesse et par la suite, le monastère fut déplacé à Helfta. Mechtilde reçut une excellente éducation et devint enseignante ainsi que première chanteuse de chœur. Elle avait vingt ans lorsqu'elle reçut la charge de s'occuper de la future sainte Gertrude de Helfta, alors âgée de cinq ans. Les deux femmes furent unies par une immense affection. Sainte Mechtilde fut gratifiée durant toute son existence d'extases et de visions mystiques, ce qu'elle révéla à sainte Gertrude. Cette dernière les mit par écrit dans Le Livre de la grâce spéciale. Sainte Mechtilde de Hackeborn est, avec sainte Gertrude d'Helfta, une des initiatrices de la dévotion au Sacré-Cœur, et une des figures les plus marquantes de la Mystique rhénane.

 

Révélation de Notre-Seigneur à sainte Mechtilde (Le Livre de la grâce spéciale) :

« Quand une personne est malade, je me revêts de son âme comme d'une robe d'honneur et, dans la joie de mon Cœur, je viens devant mon Père, rendant grâces et louanges pour toutes les peines qu'elle endure… Quand la maladie empêche d'entendre la Messe, là où est l'âme, je suis avec elle. »

  • Prière

Notre-Dame de Lourdes, aidez-nous à unir nos souffrances à celles du Christ, et palliez toutes les insuffisances de notre vie chrétienne lorsque nous sommes malades!

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions toutes les personnes invalides. Priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

 

 

5. Le Recouvrement de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple


  • Lecture : Évangile selon Saint Luc 2, 40-52
  • Méditation : Sainte Faustine Kowalska, dite « Apôtre de la Miséricorde » (1905-1938) : polonaise. Religieuse dans l'ordre de Notre-Dame de la Miséricorde, elle a été gratifiée de nombreuses apparitions durant lesquelles Notre-Seigneur Jésus-Christ lui a transmis un message et une mission : faire connaître la miséricorde divine. Sainte Faustine nous a laissé un Journal. Suite à sa canonisation en 2000, l'Église a institué le Dimanche de la Divine Miséricorde (qui correspond à la Fête de la quasimodo).


Sainte Faustine Kowalska, Petit Journal, n° 1656 :

« Mais je ne suis pas toujours exaucée, le Seigneur agit étrangement avec moi. Il est des moments où Lui-même permet de terribles souffrances, et il y a aussi des moments où il ne permet pas de souffrir et éloigne tout ce qui pourrait attrister l'âme. Telles sont Ses voies insondables et incompréhensibles pour nous ; à nous de nous soumettre toujours à Sa sainte volonté. Il y a des mystères que la raison humaine n'approfondira jamais ici sur terre, l'éternité nous les dévoilera. »

  • Prière

Notre-Dame de Lourdes, aidez-nous à ne pas nous révolter contre Dieu lorsque nous souffrons ou qu'un de nos proche souffre, mais au contraire, à chercher le Seigneur dans nos souffrances !

Cœur Immaculé de Marie, nous vous confions toutes les personnes qui s'exaspèrent ou désespèrent dans la maladie. Priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 


À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons dire: « Notre-Dame de Lourdes, priez pour tous ceux qui ont recours à vous! »



Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

4 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader