"La lampe est apportée pour être mise sur le lampadaire. La ..." (Mc 4, 21-25) - Hozana

"La lampe est apportée pour être mise sur le lampadaire. La ..." (Mc 4, 21-25)

"La lampe est apportée pour être mise sur le lampadaire. La ..." (Mc 4, 21-25)

Chant final : 'Feu qui vivifie' du choeur d'Anuncio

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
Jésus disait à la foule :
« Est-ce que la lampe est apportée
pour être mise sous le boisseau ou sous le lit ?
N’est-ce pas pour être mise sur le lampadaire ?
Car rien n’est caché,
sinon pour être manifesté ;
rien n’a été gardé secret,
sinon pour venir à la clarté.
Si quelqu’un a des oreilles pour entendre,
qu’il entende ! »
Il leur disait encore :
« Faites attention à ce que vous entendez !
La mesure que vous utilisez
sera utilisée aussi pour vous,
et il vous sera donné encore plus.
Car celui qui a,
on lui donnera ;
celui qui n’a pas,
on lui enlèvera même ce qu’il a. »

Source : AELF

Méditation Pasteur Nicole Fabre

Le boisseau est un récipient qui sert de mesure. Le lit, ce lieu où nous laissons notre esprit et notre corps au repos. Curieuse image d’une lampe qui arrive sous un boisseau, ou sous un lit. Mais le mouvement n’est-il pas le même que celui de la graine qui est lancée et se retrouve enfouie dans la terre ? Il s’agit sans doute du chemin de la bonne nouvelle en nous. Au départ, nous l’entendons, mais elle peut rester sous toutes nos mesures habituelles, nos jugements bien connus. Ou alors elle prend place discrètement dans notre inconscient, là où la vie travaille en nous pendant que nous dormons. Comme la semence que l’on ne voit plus lorsqu’elle est en terre. Mais là n’est pas la destination finale de la Bonne Nouvelle. A terme, sa place est au-dessus de nos mesures, de nos jugements. Elle bouleverse toute notre manière de voir, de vivre. Et se faisant, cette lumière se fait visible dans notre vie. Elle témoigne de la présence d’un autre et se renforce de jour en jour. Peu à peu, nous nous laissons explicitement travailler par elle, illuminer par elle.

Jésus, merci pour l’étape où chacun de nous se trouve. Que la dynamique de ta parole, de ta présence en nous continue son chemin. Nous désirons nous laisser transformer par elle.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

9 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader