Facebook Pixel"Il vint habiter à Capharnaüm pour que soit accomplie la ..." (Mt 4, 12-17) - Hozana

"Il vint habiter à Capharnaüm pour que soit accomplie la ..." (Mt 4, 12-17)

"Il vint habiter à Capharnaüm pour que soit accomplie la ..." (Mt 4, 12-17)

Chnat final: "Que Jésus demeure ma joie" par la Chorale du King's College de Cambridge

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Quand Jésus apprit l’arrestation de Jean le Baptiste,
il se retira en Galilée.
Il quitta Nazareth
et vint habiter à Capharnaüm,
ville située au bord de la mer de Galilée,
dans les territoires de Zabulon et de Nephtali.
C’était pour que soit accomplie
la parole prononcée par le prophète Isaïe :
Pays de Zabulon et pays de Nephtali,
route de la mer et pays au-delà du Jourdain,
Galilée des nations !
Le peuple qui habitait dans les ténèbres
a vu une grande lumière.
Sur ceux qui habitaient dans le pays et l’ombre de la mort,
une lumière s’est levée.
À partir de ce moment, Jésus commença à proclamer :
« Convertissez-vous,
car le royaume des Cieux est tout proche. »

Source : AELF

Méditation Pasteur Nicole Fabre

Il y a un lien étroit entre Jean et Jésus. Jean a été livré. C’est le même verbe que l’on retrouvera par la suite pour Jésus. Cette façon d’évoquer l’arrestation de Jean fait entendre ce lien. De même, les termes de la prédication de Jésus sont les mêmes que pour celle de Jean : Convertissez-vous, car le règne des cieux s’est approché ! Mais le lieu va changer. Et le texte insiste sur ce lieu où désormais Jésus habite. C’est un lieu frontière, appelé Galilée des païens. Nous ne sommes donc plus en Judée, lieu où ne résident majoritairement que des croyants fidèles et pieux. Non. Nous sommes dans un territoire limitrophe, avec une population hétéroclite. La citation du prophète Isaïe insiste sur cette nouveauté. C’est là que la lumière est promise, comme l’aube d’une recréation. La proclamation prend alors un sens nouveau : Convertissez-vous, changez, se fait entendre comme l’invitation à entrer dans ce mouvement de renouveau radical. La présence même de Dieu au travers du Fils bien-aimé bouleverse tout et peut nous transformer en profondeur, chacun, comme elle va transformer la vie de Simon et André, celle de Jacques et Jean.

Jésus, donne-nous d’accueillir cette lumière, cet appel jusqu’au cœur de nos contradictions, des contradictions de nos Eglises, de notre société. Que nous puissions en être porteurs concrètement, tout au long de cette journée.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

5 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader