ch 6 De l"amour du silence 24 Janvier - Hozana

ch 6 De l"amour du silence 24 Janvier

v 1 "Faisons ce que dit le Prophète :"J'ai dit : je me surveillerai pour ne pas pêcher par ma langue. J'ai placé un frein à ma bouche. J'ai été muet, humilié et j'ai tu même de bonnes paroles."


         Dans ce chapitre st Benoît fait l'éloge du silence au point de nous inviter à l'aimer. Pour entrer en silence il nous faut écouter : les autres, nos proches, nous-même pour aboutir à l'écoute intérieure de Dieu. 


           Plusieurs chemins d'accès au silence sont possibles mais le plus sûr est le chemin du coeur, celui qui s'alimente à  l'amour : c'est la route du bonheur  car il nous conduit à la prière. Il est l'opposé de l'ennui ou du vide existentiel, certains auteurs l'appellent aussi "Le silence habité" dont parle Michel Hubaut. Ce silence résulte du travail sur soi où nous pouvons rencontrer Dieu dans une forme de "désert intérieur" propre à chacun mais qui se révèle parfois dans des situations extrêmes de la vie : maladie (et nous pensons à Noémie dont le mari est plongé dans le coma), épreuves, mort, rupture,là où les mots n'arrivent plus à traduire le désarroi humain. Le silence-désert devient alors lieu de rencontre entre Dieu et l'homme. Il ne résulte pas toujours de notre seul choix : c'est un mystère !


         Mais le silence intérieur ne vit pas seulement de ces instants exceptionnels de joie ou de malheur, le silence peut devenir ce choix de rechercher Dieu au-de-là du visible et du sensible. Le silence nous fait entrer dans une zone de prière lorsque nous nous laissons interpeller pour écouter l'appel de la Foi qui devient prière personnelle. C'est l'invitation à nous tourner vers le "Dieu-Silence" qui parle à notre coeur. Le silence instaure une mise à distance, une prise de recul indispensable pour s'ajuster.

        Après ce silence  peut venir le temps de la reconstruction. Nous pouvons entrevoir la paix en trouvant la vraie place dans la volonté et le plan de Dieu. La qualité de notre silence en dit plus sur nous que toutes nos paroles. C'est notre degré de silence qui nous rend proche de Dieu pour mieux aimer les autres. 

         Il reste difficile de "parler" du silence  car il faut le "vivre "! Mais il y a peut-être toujours une occasion, dans nos journées de "faire silence" Choisissons ces moments entre deux activités, avant la prière, au moment des changements de rythmes pour faire taire les agitations extérieures ou intérieures pour offrir  une place à Dieu, à sa présence ou à sa Parole : il arrive que la Parole de Dieu soit silence ! Alors faisons silence  avec  attention !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

4 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Marie therese
place Carcès, il y a 1 mois
Amen !!!🌻🌻🌻
Marie therese
place Carcès, il y a 1 mois
Amen !!!
Laure
place Basse-Terre, il y a 1 mois
Seigneur aide moi à apprécier tes moments de silence surtout quand j'attends une réponse de toi et que je trouve l'attente longue amen