Facebook Pixel"Il enseignait en homme qui a autorité" (Mc 1, 21-28) - Hozana

"Il enseignait en homme qui a autorité" (Mc 1, 21-28)

"Il enseignait en homme qui a autorité" (Mc 1, 21-28)

Chant final : "O fils de Dieu" de la Chorale de la communauté de l'Emmanuel

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Jésus et ses disciples entrèrent à Capharnaüm.
Aussitôt, le jour du sabbat,
il se rendit à la synagogue,
et là, il enseignait.
On était frappé par son enseignement,
car il enseignait en homme qui a autorité,
et non pas comme les scribes.
Or, il y avait dans leur synagogue
un homme tourmenté par un esprit impur,
qui se mit à crier :
« Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ?
Es-tu venu pour nous perdre ?
Je sais qui tu es :
tu es le Saint de Dieu. »
Jésus l’interpella vivement :
« Tais-toi ! Sors de cet homme. »
L’esprit impur le fit entrer en convulsions,
puis, poussant un grand cri, sortit de lui.
Ils furent tous frappés de stupeur
et se demandaient entre eux :
« Qu’est-ce que cela veut dire ?
Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité !
Il commande même aux esprits impurs,
et ils lui obéissent. »
Sa renommée se répandit aussitôt partout,
dans toute la région de la Galilée.

Source : AELF

Méditation Pasteur J.F. Patrzynski

Après son baptême, Jésus commence son ministère qui va le conduire vers sa Jérusalem et sa Passion.

Il enseigne et il fait autorité. Mais son enseignement est différent de celui des scribes. Les scribes sont de bons croyants et des lecteurs attentifs de la Parole de Dieu qui disent qu’il n’est pas possible de lui faire dire le contraire de ce qu’elle dit. Seraient-ils les premiers à dévoiler le principe de Luther de la sola scriptura, c’est-à-dire entendre la Parole de Dieu qui fait autorité dans nos vies et qu’il nous faut alors dire si telle ou telle doctrine est conforme à cette Parole ? Nous pourrions le penser. Mais Jésus nous montre qu’il n’en est rien. Etudier la Parole est une bonne chose mais en faire un obstacle à la vie est une mauvaise chose. Jésus vient troubler nos pensées et nos habitudes, nos traditions et nos principes.

Jésus, le Fils de Dieu, et donc Dieu lui-même, vient nous bouleverser dans notre lecture de sa Parole. Il continue, après sa naissance extraordinaire, à nous dire que nous ne devons pas nous emprisonner dans un dogmatisme qui ne permet pas d’être bousculé dans notre propre pensée et qui rejette tout ce qui pourrait nous déranger même dans notre foi. Sa naissance en dehors du respect de la Loi donnée par Moïse aurait dû nous faire déjà comprendre que Dieu ne se laissait pas emprisonner même dans sa loi et qu’il nous invitait à aller au-delà de notre compréhension de sa parole.

Seigneur, conduis-nous dans ta vérité et ne nous laisse pas entrer dans la tentation de croire que notre vérité serait la tienne. Accorde-nous la force et le courage de nous laisser bousculer par toi, ton enseignement et ton amour. Détruis tous les murs que nous bâtissons, surtout les murs de nos dogmatismes qui ne révèlent pas ton amour mais révèlent seulement notre vision étroite de ce que tu es.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

5 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader