Facebook PixelJour 4 - Journée mondiale de Prière contre la traite des êtres humains - Hozana
Gino

Gino dans Prions avec sainte Joséphine Bakhita contre l'esclavage !

Publication #4Initialement publiée le 8 février 2020

Jour 4 - Journée mondiale de Prière contre la traite des êtres humains

Son histoire

 Joséphine Bakhita, une jeune esclave maltraitée devenue sainte et la femme libre par excellence


Joséphine Bakhita fut enlevée lorsqu'elle était enfant, fut maltraitée et vendue plusieurs fois comme esclave : elle en fut si traumatisée qu'elle oublia la langue et le nom de son village natal, et même son nom (le nom de Bakhita, qui en arabe signifie la chanceuse ", lui fut donné par un de ses maîtres)

Elle ne possède rien, elle est toute à Dieu son bon Patron " : " C'est Lui le Patron, moi sa pauvre créature "" Ainsi veut le Seigneur "" Tout comme veut le Patron ",  répète-t-elle souvent. Le Seigneur opère en elle comme Il l'entend, elle est la femme libre par excellence. 


Tiré de l'homélie de Jean Paul II lors de la Canonisation de Joséphine Bakhita, le 1er Octobre 2000 : 

"Dans le monde d'aujourd'hui, d'innombrables femmes continuent d'être victimes de représailles, même dans les sociétés modernes développées. Chez sainte Joséphine Bakhita, nous trouvons un brillant défenseur de la véritable émancipation. L'histoire de sa vie inspire non pas l'acceptation passive, mais la ferme résolution à œuvrer de façon effective pour libérer les jeunes filles et les femmes de l'oppression et de la violence, et pour leur restituer leur dignité dans le plein exercice de leurs droits. " 

Prions

En cette Journée mondiale de Prière contre la traite des êtres humains, demandons l'intercession auprès du Seigneur, de Sainte Joséphine Bakhita, et aussi de Saint Jérôme Emilien dont c'est également la fête aujourd'hui (fondateur de l'Ordre des Somasques et saint patron des orphelins et des enfants abandonnés), pour que la traite et les nouvelles formes d'esclavage de l'être humain disparaissent. 


Lien :   https://canossianebakhitaschio.org/home/

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Jour 3 - Joséphine Bakhita, témoin de la sainteté dans le monde moderne

Publication #3Initialement publiée le 7 février 2020

Jour 2 - Joséphine Bakhita, religieuse Canosienne et sœur universelle

Publication #2Initialement publiée le 6 février 2020

Jour 1 - Joséphine Bakhita, esclave martyrisée et symbole de l'espérance

Publication #1Initialement publiée le 5 février 2020

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader