Facebook PixelExtrait du poème 'Je demeure parmi vous', de Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix - Hozana

Extrait du poème 'Je demeure parmi vous', de Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix

Ce Coeur, il bat pour nous,
dans la petite tente
où il demeure caché,
si mystérieusement
dans ce rond de blancheur,
pétri de fin silence.

C'est ton trône royal,
sur la terre, ô Seigneur,
un trône bien visible
que tu bâtis pour nous.
Avec joie tu me vois,
m'en approcher tout près.

Tu plonges plein d'amour,
ton regard dans le mien
et tu prêtes l'oreille
à mon faible murmure.
Tu remplis de ta paix,
le tréfonds de mon cœur.

Et pourtant ton amour
ne peut se contenter
de cet échange-là
qui nous tient séparés,
le désir de ton Coeur
réclame plus encore.

Tu viens en nourriture
chaque matin pour moi,
et ton Corps et ton Sang
me sont vin et repas.
Prodigieuse merveille
que tu accomplis là!

Ton Corps dans ce mystère
vient pénétrer le mien
et ton âme elle aussi
vient s'unir à la mienne.
Je ne suis plus alors
ce que j'étais avant.

[...]

Qu'elles sont merveilleuses
tes merveilles d'amour!
Et notre admiration
nous conduit au silence
car viennent à défaillir
nos esprits et nos mots.

Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix


Partagez en commentaire vos prières préférées !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

14 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader