"Jésus naîtra de Marie, accordée en mariage à Joseph, fils de..." (Mt 1, 18-24) - Hozana

"Jésus naîtra de Marie, accordée en mariage à Joseph, fils de..." (Mt 1, 18-24)

"Jésus naîtra de Marie, accordée en mariage à Joseph, fils de..." (Mt 1, 18-24)

Chant final: "Oh! viens bientôt, Emmanuel" par Sébastien DEMREY et Jimmy LAHAIE

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Voici comment fut engendré Jésus Christ :
Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ;
avant qu’ils aient habité ensemble,
elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
Joseph, son époux,
qui était un homme juste,
et ne voulait pas la dénoncer publiquement,
décida de la renvoyer en secret.
Comme il avait formé ce projet,
voici que l’ange du Seigneur
lui apparut en songe et lui dit :
« Joseph, fils de David,
ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse,
puisque l’enfant qui est engendré en elle
vient de l’Esprit Saint ;
elle enfantera un fils,
et tu lui donneras le nom de Jésus
(c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve),
car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
Tout cela est arrivé
pour que soit accomplie
la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
Voici que la Vierge concevra,
et elle enfantera un fils ;
on lui donnera le nom d’Emmanuel,
qui se traduit : « Dieu-avec-nous ».
Quand Joseph se réveilla,
il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit :
il prit chez lui son épouse.

Source : AELF

Méditation Père Michel Quesnel

Quatrième et dernier dimanche de l’Avent. Dans l’évangile de Matthieu, c’est Joseph qui préside aux préparations de Noël. C’est à lui que les premières paroles prononcées dans cet évangile sont adressées. Elles viennent de l’ange du Seigneur, qui continuera de le guider après la naissance de Jésus pour que la sainte famille fuie en Egypte, puis pour qu’elle en revienne. A la moindre fausse manœuvre, l’enfant périrait. Dieu guide Joseph pas à pas.

On ne sait ce qu’il faut le plus admirer dans ces pages. La sainteté de Joseph, homme juste, qui ne voulait pas dénoncer publiquement Marie alors qu’elle se trouvait enceinte sans qu’il l’ait ensemencée. Ou la sagesse de Dieu qui veille à chaque instant sur le chef de famille pour que Jésus parvienne à l’âge adulte en échappant à tous les dangers qui se présentaient.

Peut-être les deux, car les pages de l’évangile de l’enfance selon Matthieu conjuguent admirablement l’action divine et l’action humaine. Joseph est un saint véritable. Il respecte sa jeune femme alors que toutes les apparences sont contre elle. Il est prêt à chercher un chemin pour que le contrat de mariage qui était déjà passé entre Joachim et lui soit annulé sans que Marie soit accusée d’adultère, donc lapidée.

Et Dieu agit aussi. Il tient trop à l’incarnation pour laisser les événements être les jouets du hasard, et c’est Joseph qu’il délègue pour que tout se passe bien. Dieu a besoin des hommes. Le titre du film inspiré du roman de Henri Queffélec, Un recteur de l’île de Sein, vient spontanément à l’esprit quand on lit ce passage d’évangile.

Merci, Seigneur, de la confiance que tu as faite à Joseph pour faire aboutir ton dessein d’amour.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader