"Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi" (Lc 1, 26-38) - Hozana

"Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi" (Lc 1, 26-38)

"Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi" (Lc 1, 26-38)

Chant final: "Ave Maria (Caccini)" par les PETITS CHANTEURS A LA CROIX DE BOIS

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu
dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
à une jeune fille vierge,
accordée en mariage à un homme de la maison de David,
appelé Joseph ;
et le nom de la jeune fille était Marie.
L’ange entra chez elle et dit :
« Je te salue, Comblée-de-grâce,
le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée,
et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L’ange lui dit alors :
« Sois sans crainte, Marie,
car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ;
tu lui donneras le nom de Jésus.
Il sera grand,
il sera appelé Fils du Très-Haut ;
le Seigneur Dieu
lui donnera le trône de David son père ;
il régnera pour toujours sur la maison de Jacob,
et son règne n’aura pas de fin. »
Marie dit à l’ange :
« Comment cela va-t-il se faire,
puisque je ne connais pas d’homme ? »
L’ange lui répondit :
« L’Esprit Saint viendra sur toi,
et la puissance du Très-Haut
te prendra sous son ombre ;
c’est pourquoi celui qui va naître sera saint,
il sera appelé Fils de Dieu.
Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente,
a conçu, elle aussi, un fils
et en est à son sixième mois,
alors qu’on l’appelait la femme stérile.
Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors :
« Voici la servante du Seigneur ;
que tout m’advienne selon ta parole. »

Alors l’ange la quitta.

Source : AELF

Méditation Père François Lestang

« Bonjour, ça va ? » « Ça va, merci ». En ce lundi matin, je vais sûrement rencontrer beaucoup de personnes. Comment vais-je les saluer ? Comment leur souhaiter le meilleur pour cette semaine ? Vais-je en rester au simple « bonjour » ?

« Je te salue, comblée de grâces ». Gabriel s’adresse à Marie, en lui affirmant qu’elle est favorisée par Dieu. « Comblée de grâces ». Il ne s’agit pas de regarder la beauté de Marie, jeune fille galiléenne fiancée à Joseph, sûrement gracieuse, ni de louer aucune de ses qualités personnelles.

Affirmer que Marie est « comblée de grâces », c’est dire que Dieu s’intéresse à elle, qu’il la connaît et qu’elle a du prix à ses yeux. De plus l’ange continue en disant « le Seigneur est avec toi » ; il n’est pas un Dieu lointain, le souverain créateur du ciel et de la terre, mais il est ce Dieu proche, qui entend nos prières, nos cris, nos souffrances et qui vient dans nos quotidiens, pour les transformer.

Alors ce matin, quand je rencontrerai mes collègues, mes confrères ou consœurs, quel regard poser sur eux, que Dieu aime, quel souhait leur faire ? Dire « le Seigneur soit avec vous » serait vraiment trop « jargon d’église » ; mais profondément, c’est bien de cela qu’il s’agit : il n’y a pas de plus beau souhait pour débuter cette semaine que de pouvoir la vivre sous le regard, sous la bienveillance du Dieu fidèle, d’être en sa compagnie.

Seigneur, viens bénir mes lèvres en ce début de semaine, pour que chacune de mes salutations soit comme une annonce de ta faveur, et que comme Marie saluant sa cousine Elisabeth, je porte un peu de ton Esprit à ceux et celles vers qui tu m’envoies ce matin.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

3 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader