Neuvaine avec le Bienheureux Charles de Foucauld (jour7)

Avec le Bienheureux Charles de Foucauld, suivons Jésus dans son humilité et son abaissement.

Méditation

« Jésus a tellement pris la dernière place que nul n'a pu la lui ravir. » (Abbé Huvelin)

Parole de Dieu

Le Christ Jésus, ayant la condition de Dieu, ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu. Mais il s'est anéanti, prenant la condition de serviteur. Devenu semblable aux hommes, reconnu homme à son aspect, il s'est abaissé, devenant obéissant jusqu'à la mort, et la mort de la croix. (Ph 2, 5-8)

Grâce à demander

Humilité de Jésus ! Imitons-la. Cherchons la dernière place non seulement pour nous, mais pour tout ce qui nous approche, parents, amis, compagnons. Ne rougissons pas de la pauvreté, de l'abaissement des nôtres, réjouissons-nous, car cela nous rapproche de Jésus. Ne nous réjouissons pas de leur apparente élévation, elle ne fait que nous rendre d'autant plus dissemblables de Jésus qu'elle est plus grande… Ô Jésus, que vous êtes bon de nous rendre si douces toutes les vertus, en faisant d'elles autant de traits de ressemblance et d'union avec vous, ô divin Bien-aimé !

(Explication du saint Evangile, Lc 4, 38-39, L'Esprit de Jésus, p. 188)

Nous avons besoin de découvrir que la meilleure place est la dernière. Enoncé ainsi, cela paraît tout simple mais se mettre à la dernière place n'est pas si simple. Il s'agit d'un engagement de tout l'être du plus profond de nous-mêmes. C'est s'engager dans le mystère du Christ humble et pauvre qui est au service de ses frères, qui s'est mis aux pieds des apôtres et leur a lavé les pieds.

(La puissance de l'amour de Dieu dans Sa Parole, Homélies Année C, p. 195,
Père Marie-Joseph Le Guillou)

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Pour les personnes touchées par la pornographie