"Veillez pour être prêts" (Mt 24, 37-44) - Hozana

"Veillez pour être prêts" (Mt 24, 37-44)

"Veillez pour être prêts" (Mt 24, 37-44)

Chant final: "Venez, levez-vous et veillez" par les Fraternités monastiques de Jérusalem

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Comme il en fut aux jours de Noé,
ainsi en sera-t-il lors de la venue du Fils de l’homme.
En ces jours-là, avant le déluge,
on mangeait et on buvait, on prenait femme et on prenait mari,
jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ;
les gens ne se sont doutés de rien,
jusqu’à ce que survienne le déluge qui les a tous engloutis :
telle sera aussi la venue du Fils de l’homme.
Alors deux hommes seront aux champs :
l’un sera pris, l’autre laissé.
Deux femmes seront au moulin en train de moudre :
l’une sera prise, l’autre laissée.
Veillez donc,
car vous ne savez pas quel jour
votre Seigneur vient.
Comprenez-le bien :
si le maître de maison
avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait,
il aurait veillé
et n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison.
Tenez-vous donc prêts, vous aussi :
c’est à l’heure où vous n’y penserez pas
que le Fils de l’homme viendra. »

Source : AELF

Méditation Père Emmanuel Payen

Aujourd’hui, nous entrons dans le temps de l’Avent.

Dans moins de 4 semaines nous serons à Noël.

L’Avent est le temps de la préparation, le temps de faire grandir en nous le désir de Dieu.

Alors que le soleil est de plus en plus bas sur l’horizon, que les jours sont de plus en plus courts dans l’hémisphère Nord, les chrétiens sont invités à raviver leur attente du Seigneur : « la Vraie Lumière », qui se manifestera dans la double et grande fête de Noël et de l’Epiphanie.

L’Avent tourne nos yeux vers la venue du Messie. Il s’agit non seulement de la venue de Jésus qui a eu lieu à Bethléem, mais aussi et surtout de sa venue définitive aux derniers jours, comme nous le chantons à chaque Messe :

Maranatha – « Seigneur viens »

Entre le déjà là de la naissance de Jésus à Noël, et le pas encore de son retour, c’est le temps de l’Eglise, c’est le temps de l’attente. Ce temps qui s’ouvre devant nous sera le temps de la préparation dans la vigilance.

« Veillez donc, car vous ne connaissez pas le jour où le Seigneur viendra. »

Même si certains groupes annoncent périodiquement la date de la fin du monde, en vérité personne, nous dit Jésus, ne connait quand et comment cela se produira. Quelque part, il semble que nous serons tous pris de court ! …

Donc, « tenez-vous prêt », tenons-nous prêts car « c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’Homme viendra. »

Merci, Seigneur, de nous inviter à la vigilance, à être des veilleurs…

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader