Facebook Pixel"On viendra de l'orient et de l'occident, prendre place au ..." (Lc 13, 22-30) - Hozana

"On viendra de l'orient et de l'occident, prendre place au ..." (Lc 13, 22-30)

"On viendra de l'orient et de l'occident, prendre place au ..." (Lc 13, 22-30)

Chant final "Qui mange ma chair" par l'ensemble vocal RESURREXIT

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
tandis qu’il faisait route vers Jérusalem,
Jésus traversait villes et villages en enseignant.
Quelqu’un lui demanda :
« Seigneur, n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? »
Jésus leur dit :
« Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite,
car, je vous le déclare,
beaucoup chercheront à entrer
et n’y parviendront pas.
Lorsque le maître de maison se sera levé
pour fermer la porte,
si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte,
en disant :
“Seigneur, ouvre-nous”,
il vous répondra :
“Je ne sais pas d’où vous êtes.”
Alors vous vous mettrez à dire :
“Nous avons mangé et bu en ta présence,
et tu as enseigné sur nos places.”
Il vous répondra :
“Je ne sais pas d’où vous êtes.
Éloignez-vous de moi,
vous tous qui commettez l’injustice.”
Là, il y aura des pleurs et des grincements de dents,
quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes
dans le royaume de Dieu,
et que vous-mêmes, vous serez jetés dehors.
Alors on viendra de l’orient et de l’occident,
du nord et du midi,
prendre place au festin dans le royaume de Dieu.
Oui, il y a des derniers qui seront premiers,
et des premiers qui seront derniers. »

Source : AELF

Méditation Pasteure Nicole Fabre

Mercredi 30 octobre 2019 Luc 13,22-30

22 Il passait par villes et villages, enseignant et faisant route vers Jérusalem.23 Quelqu’un lui dit : « Seigneur,» Il leur dit alors :24

»Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, car beaucoup, je vous le dis, chercheront à entrer et ne le pourront pas.

25 « Après que le maître de maison se sera levé et aura fermé la porte, quand, restés dehors, vous commencerez à frapper à la

porte en disant : Seigneur, ouvre-nous, et qu’il vous répondra : Vous, je ne sais d’où vous êtes,26 »alors vous vous mettrez à

dire : Nous avons mangé et bu devant toi, et c’est sur nos places que tu as enseigné ;27 et il vous dira : Je ne sais d’où vous êtes.

Eloignez-vous de moi, vous tous qui faites le mal.28 « Il y aura les pleurs et les grincements de dents, quand vous verrez

Abraham, Isaac et Jacob, ainsi que tous les prophètes dans le Royaume de Dieu, et vous jetés dehors.29 Alors il en viendra du

levant et du couchant, du nord et du midi, pour prendre place au festin dans le Royaume de Dieu.30 »Et ainsi, il y a des derniers

qui seront premiers et il y a des premiers qui seront derniers. »

Etrange réponse de Jésus à la question qui lui est posée. Je vous la rappelle : n’y aura-t-il que peu de gens

qui seront sauvés ? Peut-être que cela nous intéresse aussi ? Peut-être même qu’entre chrétiens divers,

nous y répondons différemment, mais que nous avons notre avis là-dessus. Jésus, lui, semble déplacer ses

interlocuteurs. Il répond en les ramenant à leur condition présente. En premier lieu, il les interpelle, eux,

sur leur manière d’écouter et d’agir dans l’aujourd’hui. Et non pas sur ce qui se fera demain. Sa parole se

propose à tous, et en particulier à eux. Peut-être leur question risque de les empêcher d’écouter

aujourd’hui. Alors, demain, ils se retrouveront peut-être à côté de l’essentiel de la vie. Aujourd’hui, leur

choix les engage pour demain aussi. En fait, ce n’est pas la réponse de Jésus qui est étrange, mais c‘est bien

la question même. Elle dit une difficulté à entendre ce qu’offre Jésus, ce que sa présence change dans nos

habitudes, nos manières de voir ou de juger. En fait, c’est une question qui révèle notre difficulté à entrer

dans l’accueil profond de la présence même de Celui qui nous révèle le Père.

Jésus, donne-nous de faire le tri entre les questions inutiles, qui nous empêchent d’entendre ta parole, et

celles qui naissent d’une écoute en profondeur. Esprit Saint vient nous alléger de tout ce qui nous

encombre et nous tient éloignés et de toi et de tous ceux et celles que nous rencontrerons aujourd’hui.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader