default avatar
160 caractères

Voulez-vous prier pour quelqu'un ?

O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous

O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous

La Médaille révélée par Notre Dame le 27 Novembre 1830 à Catherine Labouré 

 

          Nous fêtons ce jour l'annonce discrète par Notre Dame de son privilège d'être ''Immaculée'' et d'avoir son Cœur placé à coté de celui de Notre Seigneur.

            Nous consacrerons cette publication à l'explication de la signification des inscriptions portées sur la Médaille miraculeuse de la rue du bac, en utilisant la documentation du site  Notre conclusion complétera les commentaires du site ci-dessus en s'appuyant sur le message de Fatima, la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, le rôle du triomphe final de ce Cœur Immaculé.

     

          Le 18 juillet 1830, Notre Dame s'était montrée à Catherine Labourée. ‘'La Sainte Vierge m'a dit comment je devais me conduire envers mon confesseur et plusieurs autres choses''. Elle désigna aussi de la main l'autel où repose le tabernacle et dit:« Venez au pied de cet autel. Là, les grâces seront répandues sur toutes les personnes qui les demanderont avec confiance et ferveur.»

            Le 27 novembre 1830, la Sainte Vierge apparaît de nouveau à Catherine dans la chapelle. Cette fois, c'est à 17 h 30, pendant l'oraison des novices, sous le tableau de saint Joseph (emplacement actuel de la Vierge au globe). D'abord Catherine voit comme deux tableaux vivants qui passent, en fondu enchaîné, et dans lesquels la Sainte Vierge se tient debout sur le demi-globe terrestre, ses pieds écrasant le serpent.


         Dans le Ier tableau, la Vierge porte dans ses mains un petit globe doré surmonté d'une croix qu'elle élève vers le ciel. Catherine entend: « Cette boule représente le monde entier, la France et chaque personne en particulier » .


    Dans le 2 éme tableau, il sort de ses mains ouvertes, dont les doigts portent des anneaux de pierreries, des rayons d'un éclat ravissant. Catherine entend au même instant une voix qui dit : « Ces rayons sont le symbole des grâces que je répands sur les personnes qui me les demandent ».


        L'éclat de ces rayons, comme la beauté et la lumière de l'apparition décrites par Catherine, appellent, justifient et nourrissent notre confiance dans la fidélité de Marie (les anneaux) envers son Créateur et envers ses enfants, dans l'efficacité de son intervention (les rayons de grâce qui tombent sur la terre) et dans la victoire finale (la lumière) puisqu'elle-même, première disciple, est la première sauvée.

    

     Puis un ovale se forme autour de l'apparition et Catherine voit s'inscrire en demi-cercle cette invocation en lettres d'or :

« O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ».



    Enfin le tableau se retourne et Catherine voit le revers de la médaille : En haut une croix surmonte l'initiale de Marie, en bas deux cœurs, l'un couronné d'épines, l'autre transpercé d'un glaive.  Alors une voix se fait entendre:

 « Faites, faites frapper une médaille sur ce modèle. Les personnes qui la porteront avec confiance recevront de grandes grâces».


         En février 1832 éclate à Paris une terrible épidémie de choléra, qui va faire plus de 20.000 morts ! Les Filles de la Charité commencent à distribuer, en juin, les 2.000 premières médailles frappées à la demande du Père Aladel, confesseur de Catherine Labouré. Les guérisons se multiplient, comme les protections et les conversions. C'est un raz-de-marée. Le peuple de Paris appelle la médaille « miraculeuse ».  A l'automne 1834 il y a déjà plus de 500.000 médailles. En 1835 il y en a plus d'un million dans le monde entier. En 1839 la médaille est répandue à plus de dix millions d'exemplaires. A la mort de sœur Catherine, en 1876, on compte plus d'un milliard de médailles !

       La médaille porte sur son revers une initiale et des dessins qui nous introduisent dans le secret de Marie.

     La lettre « M » est surmontée d'une croix.

   Le « M » est l'initiale de Marie, la croix est la Croix du Christ. Les deux signes enlacés montrent le rapport indissoluble qui lie le Christ à sa très sainte Mère. Marie est associée à la mission du Salut de l'humanité par son Fils Jésus et participe par sa compassion à l'acte même du sacrifice rédempteur du Christ.


         Le cœur couronné d'épines est le Cœur de Jésus. Il rappelle l'épisode cruel de la Passion du Christ raconté dans les évangiles, avant sa mise à mort. Il signifie sa Passion d'amour pour les hommes.

            Le cœur percé d'un glaive est le Cœur de Marie, sa Mère. Il rappelle la prophétie de Siméon racontée dans les évangiles, le jour de la Présentation de Jésus au temple de Jérusalem par Marie et Joseph. Il signifie l'amour du Christ qui habite Marie et son amour pour nous : pour notre Salut, elle accepte le sacrifice de son propre Fils. Le rapprochement des deux Cœurs exprime que la vie de Marie est vie d'intimité avec Jésus.

            

           En cette année qui précède celle du centenaire de la canonisation de Jeanne d'Arc, souvenons-nous qu'elle avait mis cote à cote sur son étendard les mots ‘' Jésus  Marie ‘'. Sa mission posthume, écrira Mgr Delassus dans son livre consacré à ce sujet, fut de préserver la France du protestantisme qui lui aurait été imposé sans son intervention. C'est en France que Notre Dame montrera pour la première fois la proximité de ces deux cœurs.

            Nous verrons plus loin que ce rapprochement sur la médaille miraculeuse pouvait s'interpréter comme le prélude du plan divin qui sera révélé à Fatima à propos de la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie.


Douze étoiles sont gravées au pourtour

         Elles correspondent aux douze apôtres et représentent l'Eglise. Etre d'Eglise, c'est aimer le Christ et participer à sa passion pour le Salut du monde. Chaque baptisé est invité à s'associer à la mission du Christ en unissant son cœur aux Cœurs de Jésus et de Marie.

.       

Quelle est la grâce spéciale accordée par la médaille miraculeuse ?

            C'est la présence spirituelle de l'Immaculée dans notre vie: par la médaille miraculeuse nous sommes unis à notre mère céleste et profitons de sa protection spéciale.

            Le signe matériel nous rappelle les mystères glorieux de Notre-Dame. En effet la médaille rassemble toutes les grandes vérités et « gloires mariales ». Il est cependant impossible de graver tous les grands mystères de l'Immaculée sur une minuscule médaille. La médaille est comme un rappel et une exhortation visible: « Pense à moi, JE suis avec toi ! »– A travers la médaille, c'est l'IMMACULÉE elle-même qui se présente à mes yeux pour que je l'honore, que je l'aime et que j'écoute ses instructions.

.

La médaille miraculeuse et le message de Fatima


        Les cœurs de Jésus et de Marie placés côte à côte sur la médaille miraculeuse symbolisaient en quelque sorte l'importance que Dieu donnera plus tard au Cœur Immaculé de Marie, en demandant à sa Mère de se montrer à Fatima avec ce message pour notre temps : ‘'Dieu veut répandre dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé'' (13 juin 1917). Les derniers propos de Notre Dame dans le secret de Fatima ‘'A la fin mon Cœur Immaculé triomphera ‘' (13 juillet 1917) annoncent le moyen que Dieu va utiliser pour rassembler toute son Eglise autour des Cœurs de Jésus et de Marie. Dieu va se servir de la conversion de la Russie, qui finira par être consacrée par le pape en union avec tous les évêques, pour montrer la puissance de ce Cœur Immaculé. La conversion de la Russie est la conversion religieuse des chrétiens orthodoxes au catholicisme. Ce nouveau miracle de Fatima servira de preuve du rôle de Marie dans son Eglise et vaincra toutes les réticences actuelles à la reconnaissance de ce rôle. La consécration de la Russie a été annoncée le 13 juillet 1917 dans la seconde partie du secret et demandée le 13 juin 1929 à Tuy.

. Le plan divin du but de cette consécration a été donné par Notre Seigneur à sœur Lucie qu'elle mentionne dans une lettre datée du 18 mai 1936 : « Je Lui [Notre-Seigneur] demandais pourquoi il ne convertissait pas la Russie sans que sa Sainteté fasse cette consécration: —Parce que je veux que toute mon Église reconnaisse cette consécration comme un triomphe du Cœur Immaculé de Marie, pour ensuite étendre son culte et placer, A COTÉ de la dévotion à mon Divin Cœur, la dévotion à ce Cœur Immaculé. »

           20 ans plus tard, le pape Pie XII dans l'encyclique ‘'Haurietis Aquas'' du 15 mai 1956 écrira : Pour que des fruits plus abondants découlent dans la famille chrétienne ET dans tout le genre humain, du culte du Cœur très sacré de Jésus, les fidèles DOIVENT L'ASSOCIER très étroitement au culte envers le Cœur Immaculé de Marie.

.


'Dieu veut répandre dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé'' (Notre Dame

à Fatima le 13 juin 1917)

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

18 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader