Facebook PixelLe 5 septembre : Sainte Teresa de Calcutta - Hozana

Le 5 septembre : Sainte Teresa de Calcutta

Le 5 septembre : Sainte Teresa de Calcutta

Sainte Teresa de Calcutta (1910 - 1997)

Mère Teresa est née Agnès (Anjezë) Gonxha Bojaxhiu, le 26 août 1910 à Skopje, l'actuelle capitale de la République de Macédoine. 

En 1928, à l'âge de 18 ans, la jeune fille rejoint l'ordre missionnaire des soeurs de Notre-Dame de Lorette en Irlande. L'année suivante, elle part en Inde pour accomplir sa formation religieuse. Le 25 mai 1931, la jeune soeur prend le nom de Mary-Teresa. Enseignante puis directrice d'école à Calcutta, soeur Mary-Teresa quitte les soeurs de Notre-Dame de Lorette, le 16 août 1948, afin d'être au plus près des miséreux. Elle n'a alors pour seul bien que son sari blanc à liserés bleus.

Rapidement suivie par d'autres femmes, Mère Teresa fonde, deux ans plus tard, la congrégation religieuse catholique "les missionnaires de la Charité". Les soeurs y consacrent leur vie aux déshérités, partageant leur temps entre soins médicaux, enseignements et prise en charge des mourants. En effet, puisque les services hospitaliers refusent les mourants dépourvus de famille, Mère Teresa fonde le mouroir de Kaligat. Sans l'aide du Vatican, "les missionnaires de la Charité" font voeu de pauvreté, et étendent leur action aux soins des lépreux.

Figure planétaire, le 17 octobre 1979, Mère Teresa reçoit le prix Nobel de la paix. Celle qui incarne le dévouement et le don de soi meurt d'une tumeur à l'estomac, le 5 septembre 1997. Mère Teresa reçoit des obsèques nationales célébrées dans le stade de Calcutta.

Prière

Prions pour les oeuvres de charité, que par le monde, elles agissent en voulant toujours faire le bien et dans l'intérêt des plus petits.

Autres saints du jour

Bienheureux Guillaume Brown, martyr

Saint Charbel, martyr

Saint Victorin, évêque

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

17 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader