Avant l'Avent avec le Pape François - Hozana

Avant l'Avent avec le Pape François

Avant l'Avent avec le Pape François

Image AFP

À l'angélus, le Saint-Père appelle à préparer Noël en s'ouvrant « aux surprises de Dieu ».

En ce temps de l'Avent, « nous sommes appelés à élargir l'horizon de notre cœur, à nous laisser surprendre par la vie qui se présente chaque jour avec ses nouveautés », a exhorté le pape François avant la prière de l'angélus, le 27 novembre, premier dimanche des quatre dimanches avant Noël. « Pour cela, a-t-il recommandé aux milliers de fidèles réunis sous les fenêtres de son bureau, place Saint-Pierre, il faut apprendre à ne pas dépendre de nos sûretés personnelles (…) de nos vieux schémas, parce que le Seigneur vient à l'heure où nous ne l'imaginons pas ».

Nouvelle année liturgique

En ce premier dimanche de l'Avent, qui marque l'entrée de l'Église dans une nouvelle année liturgique, et « un nouveau chemin de foi pour le peuple de Dieu », le Saint-Père a invité les croyants à vivre ce temps de préparation avant Noël, comme un nouveau « temps d'espérance », une espérance « vraie », fondée sur « la fidélité de Dieu et le sens des responsabilités ». Ses trois mots d'ordre : « Vigilance », « Sobriété » et « Disponibilité », pour « être prêts » à « ne pas résister » quand le Seigneur « vient changer nos vies », prêts à « Le laisser nous rendre visite, en hôte attendu et bienvenu même s'il bouleverse nos plans ».

Sobriété avant tout

Être sobre, a expliqué le Pape, c'est « ne pas se laisser dominer par les choses de ce monde, par les réalités matérielles mais les gouverner », « ne pas se considérer le propriétaire de sa vie »; être disponible, c'est « ouvrir ses horizons », viser « une dimension ultérieure, plus grande, qui, d'un côté, relativise les choses de chaque jour, et de l'autre les rend précieuses, décisives » ; être vigilant, c'est penser à « la venue soudaine du Seigneur » qui aura lieu à la fin des temps mais dont les hommes ignorent la date, comme il est dit dans l'Évangile du jour (Mt 24,37-44) : « Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient ».

Se préparer sans peur 

L'Évangile ne veut pas nous faire peur, a rassuré le Pape, mais « nous préparer » à cette nouvelle rencontre du Seigneur, qui sera sa « troisième et dernière visite » avant d'introduire l'humanité « à une plus belle et plus grande dimension ». La première visite – nous le savons tous –, a-t-il rappelé, a eu lieu par « l'Incarnation, la naissance de Jésus dans la grotte de Bethléem » ; la deuxième a lieu « jour après jour », dans le quotidien de la vie, en « marchant à nos côtés » , et « nous offrant sa présente consolatrice ».

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Michelle
place Sainte-Marie, il y a 1 mois
Merci Pape François pour votre enseignement pour nous préparer pour ce temps de l’Avent . Amen 🙏.
Marie-Josée
place Boulogne-Billancourt, il y a 1 mois
Merci pour tous ces encouragements.