Pensée pour Saint Joseph - Hozana

Pensée pour Saint Joseph

Pensée pour Saint Joseph

On a retenu du philosophe Feuerbach que Dieu serait une invention parée des qualités essentiellement humaines. Libérer l’homme consisterait dès lors à dépouiller Dieu, afin de restituer à l’homme ce qui lui est propre.

Et voici les croyants devenus obscurément craintifs d’emprunter indûment à Dieu pour draper la misère humaine. Mais comment l’homme dépouillerait-il son Créateur ? Et surtout : que reste-t-il à prendre, quand Dieu s’est livré lui-même entre nos mains ? Quand il a livré son Fils unique ? Quand il a choisi de faire en nous sa demeure ? Quand il nous drape de sa propre gloire ?

Ainsi saint Joseph est-il créé pour être à nos yeux l’image de la paternité de Dieu. Une paternité véritable, don de Dieu, et non d’emprunt. Il n’y a rien à prendre au Père éternel pour le prêter à saint Joseph, père par procuration. Il n’y a pas à écarter Joseph, de peur qu’il ne fasse de l’ombre au Père.

D’aucuns objecteront : « Nous n’avons qu’un seul Père : c’est Dieu. » Mais ceux-ci n’ont connu ni Jésus ni le Père : « Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez », réplique le Seigneur (cf. Jn 8,41-42). À vouloir Dieu immédiatement pour père, on manque et le Fils et le Père.


Saint Joseph, sois notre père ! Nous voulons aimer Jésus, nous voulons Dieu pour Père !


Frère  Dominique Joseph (Famille de Saint Joseph)


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

48 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader