Mois de la mission à la Croix Rousse #9 - Hozana

Mois de la mission à la Croix Rousse #9

Luc 12, 13-21

« Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède. » 

 

Ma vie ne consiste pas à posséder, mais à être et à me situer juste en face de Dieu, que j’apprends à connaître et à aimer. Tout ce que je possède n’a de véritable intérêt que pour m’enrichir de Dieu et faire grandir les autres. Tout le reste est voué à la perte.

 

Oraison du 17ème dimanche ordinaire

Tu protèges, Seigneur, ceux qui comptent sur toi ; sans toi rien n'est fort et rien n'est saint. Multiplie pour nous les gestes de miséricorde afin que, sous ta conduite, en faisant un bon usage des biens qui passent, nous puissions déjà nous attacher à ce qui demeure.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Claire,ocds
place Lyon, il y a 1 an
l'avidité concerne tous les domaines de la vie ....avoir beaucoup d'amis, de conquêtes , de pouvoir(sss) (grands ou tout petits) , partir tout le temps , et même dans les bonnes actions où il y a trop de soi même et pas assez de don de Dieu dans l'Amour ....un remède ? Tout passe par la prière qui nous réaxe , qui nous convertit jour après jour ....l'une des formes de prières à découvrir est l'oraison silencieuse du Carmel et la découverte des saints (dont 3 docteurs de l'Eglise,quand même ) qui permet de s'unifier et de diminuer pour qu'Il grandisse....et cela au coeur du monde pour les laics . Le monde est en feu disait déjà Thérèse d'Avila De quoi notre monde a t'il besoin ? quels sont les signes des temps ? Union dans la prière et la fraternité Claire, ocds (laics du carmel, communauté Jean de la Croix, Lyon)
Andrée
place Lyon, il y a 1 an
Ça c est bien vrai, je n ai jamais compris à quoi servait d avoir des comptes bancaires archi-pleins, ni pourquoi certains affectionnent l argent comme si c était l essentiel.