« Celui qui se fera petit »

« Celui qui se fera petit »

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu


A ce moment-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? » Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux, et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux. Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi. Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux. » (Mt 18, 1-5.10) 

 

Devenir un enfant

Chaque disciple de Jésus, qui perçoit qu’il est appelé à une mission, doit avoir foi en Dieu, lui faire confiance et s’abandonner à lui. Le disciple missionnaire doit avoir une confiance démesurée, comme celle qu’ont les enfants en leurs parents, sûrs de leur amour et de leur protection, et confiants dans le présent qui, pour eux, est déjà le commencement du futur. C’est cette même expérience que Jésus a comme Fils de son Père : pleinement conscient de la réalité, totalement confiant et disponible pour s’abandonner à lui. Ce n’est qu’ainsi, en se conformant totalement à Jésus, que le disciple peut marcher vers la mission à laquelle il se sent appelé. Le chrétien qui est réellement devenu enfant, dans le sens dont parle Jésus, apprend avec la vie que la fécondité de sa mission est dans les mains de celui qui a ressuscité le Christ de la mort et qui l’envoie. Malheur à la communauté chrétienne qui estimerait cette foi insignifiante, en la méprisant ou en en faisant un objet de compassion ! Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux (Mt 18, 10).

Devenir un enfant offre au disciple missionnaire la forme de son rapport à Jésus, son Maître et Seigneur. En lui, il découvre sa vocation filiale, d’enfant du Père, et sa libre obéissance, fruit d’une appartenance dans la foi et dans la mission. Fils dans le Fils, chaque disciple est missionnaire car il est envoyé pour annoncer, soutenu et accompagné par les anges, messagers divins qui lui permettent de demeurer ouvert à la contemplation, fondement de sa mission, et aux défis du monde comme lieu de sa conversion et de son témoignage.

Congrégation pour l’Évangélisation des Peuples/Œuvres Pontificales Missionnaires


La Pêche miraculeuse, vitrail du XIIe siècle, cathédrale de Canterbury, Angleterre. © Sonia Halliday Photo Library



 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

13 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Priez chaque jour l'Evangile avec MAGNIFICAT