Facebook PixelNaissance de la Vierge Marie, Foresta avec St François...Greccio ! - Hozana

Naissance de la Vierge Marie, Foresta avec St François...Greccio !

Naissance de la Vierge Marie, Foresta avec St François...Greccio !

Bonjour Seigneur ! Bonjour Julie !

Nous nous préparons, nous prenons un petit déjeuner... saluons les trois jeunes femmes...et Francesco est prêt pour nous accompagner !

Voilà notre petite équipe...en marche !

Nous remettons notre journée au Seigneur, nous chantons et nous prions pour chacun d entre eux.

Merci Seigneur ! Je t’aime !

Au niveau du temps de trajet, nous sommes justes ! Nous arrivons juste à l'heure au sanctuaire franciscain Foresta. Cent mètres avant l’arrivée, nous croisons une dame, Julie l’a déjà rencontrée bien avant, sur son chemin, vers La Verna. Je lui propose de venir à la messe... Aujourd'hui, c’est la solennité de la naissance de la Sainte Vierge Marie... Elle préfère continuer pour Poggio Bustone, c’est son dernier jour de marche, demain elle rentre à Budapest. Mon cœur est gros...a-t-elle déjà fait la messe ? Pourquoi ce refus ? C'est un anniversaire de naissance...c’est la fête ! Je suis heureuse quand on m’invite à un anniversaire...!

Nous retrouvons Frère Renzo Francesco. Les textes de ce jour sont très beaux, mais il préfère prendre les textes liturgiques en l’honneur de cette fête.

Messe

Livre de Michée 5,1-4a

Psaume... je ne peux pas vous dire

Lettre de St Paul apôtre aux Romains 8,28-30

Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 1,18-23

Pour les textes de ce jour

Livre de la Sagesse 9,13-18.

Quel homme peut découvrir les intentions de Dieu ? Qui peut comprendre les volontés du Seigneur ?

Les réflexions des mortels sont incertaines, et nos pensées, instables ; car un corps périssable appesantit notre âme, et cette enveloppe d’argile alourdit notre esprit aux mille pensées.

Nous avons peine à nous représenter ce qui est sur terre, et nous trouvons avec effort ce qui est à notre portée ; ce qui est dans les cieux, qui donc l’a découvert ? Et qui aurait connu ta volonté, si tu n’avais pas donné la Sagesse et envoyé d’en haut ton Esprit Saint ?

C’est ainsi que les sentiers des habitants de la terre sont devenus droits ; c’est ainsi que les hommes ont appris ce qui te plaît et, par la Sagesse, ont été sauvés.

Mon doux Jésus...c’est beau...c’est juste... ajusté ! Vraiment ce livre de la Sagesse... je dois le lire !

Psaume 90(89),3-4.5-6.12-13.14.17ab.

Tu fais retourner l'homme à la poussière ; tu as dit : « Retournez, fils d'Adam ! »

À tes yeux, mille ans sont comme hier, c'est un jour qui s'en va, une heure dans la nuit.

 

Tu les as balayés : ce n'est qu'un songe ; dès le matin, c'est une herbe changeante :

elle fleurit le matin, elle change ; le soir, elle est fanée, desséchée.

Apprends-nous la vraie mesure de nos jours : que nos cœurs pénètrent la sagesse.

Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ? Ravise-toi par égard pour tes serviteurs.

Rassasie-nous de ton amour au matin, que nous passions nos jours dans la joie et les chants.

Que vienne sur nous la douceur du Seigneur notre Dieu ! Consolide pour nous l'ouvrage de nos mains.

Lettre de saint Paul Apôtre à Philémon 1,9b-10.12-17.

Bien-aimé, moi, Paul, tel que je suis, un vieil homme et, qui plus est, prisonnier maintenant à cause du Christ Jésus, j’ai quelque chose à te demander pour Onésime, mon enfant à qui, en prison, j’ai donné la vie dans le Christ.

Je te le renvoie, lui qui est comme mon cœur. Je l’aurais volontiers gardé auprès de moi, pour qu’il me rende des services en ton nom, à moi qui suis en prison à cause de l’Évangile.

Mais je n’ai rien voulu faire sans ton accord, pour que tu accomplisses ce qui est bien, non par contrainte mais volontiers. S’il a été éloigné de toi pendant quelque temps, c’est peut-être pour que tu le retrouves définitivement, non plus comme un esclave, mais, mieux qu’un esclave, comme un frère bien-aimé : il l’est vraiment pour moi, combien plus le sera-t-il pour toi, aussi bien humainement que dans le Seigneur.

Si donc tu estimes que je suis en communion avec toi, accueille-le comme si c’était moi.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 14,25-33.

En ce temps-là, de grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit :

« Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple.

Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher à ma suite ne peut pas être mon disciple.

Quel est celui d’entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ?

Car, si jamais il pose les fondations et n’est pas capable d’achever, tous ceux qui le verront vont se moquer de lui

“Voilà un homme qui a commencé à bâtir et n’a pas été capable d’achever !”

Et quel est le roi qui, partant en guerre contre un autre roi, ne commence par s’asseoir pour voir s’il peut, avec dix mille hommes, affronter l’autre qui marche contre lui avec vingt mille ?

S’il ne le peut pas, il envoie, pendant que l’autre est encore loin, une délégation pour demander les conditions de paix.

Ainsi donc, celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple. »

 

J'ai de quoi méditer... ! Merci Seigneur pour cette très belle Parole...Ta Parole Vivante !

Après la messe, il y a une procession avec chapelet. Mystères Glorieux.

Nous rencontrons beaucoup de pèlerins, des danois, un homme Harry, ancien prof de français qui est parti de Vézelay jusqu'à Assisi et Roma..., un autre couple qui devait partir à la montagne et qui se retrouve sur le chemin de St Benoît... plutôt tous, sur des chemins de grands saints, dans une démarche sportive...cela est toujours très étonnant pour moi ! Pourquoi souffrir dans son corps autant, pourquoi dépenser autant son argent ? Oui, je vais continuer à faire célébrer des messes pour que la grâce prévenante descende sur chacun d’entre eux et qu'ils rencontrent Jésus vivant !

Frère Renzo Francesco nous salue... nous partageons le repas avec Francesco, je mendie du pain au lieu d’accueil Franciscain car le couvent est loin de la ville...au final nous recevons du pain, des biscuits et trois brugnons ! Merci Seigneur ! Lors du repas, je montre à Francesco sa croix, il me dit que c'est St Michel archange, je lui dis non, c’est la croix de St Benoît...bref, il parie 10€... j'ai gagné ! Me voilà avec cette somme en plus, et il insiste pour que je la garde ! Julie a, elle aussi, reçu 10€ d’une famille qui s’est intéressée à son chemin ! Même dans ces petits détails, le Seigneur est délicat, Il a voulu nous donner la même somme la même journée !

Nous quittons chaleureusement Francesco et nous reprenons le chemin vers Greccio...16km... nous prions pour les uns et les autres... Le temps passe vite !

Nous entamons un chapelet pour notre arrivée... Greccio : collégiale St Michel archange, déjà, j'aime bien ! Nous nous offrons un moment de prières devant St Michel archange et la très belle Sainte Vierge Marie... je demande l’intercession de St François... nous sortons de l’église... un frère franciscain arrive. Je lance :" Bienvenido"! Oui mon Père, c’est vous que je cherche !!! Il sourit ! Quel accueil, lui qui est chez lui !!! Nous faisons notre demande... il nous emmène dans une petite maison... deux lits jumeaux..., salle de bain...notre repas sera à l’extérieur. Nous remercions chaleureusement le Frère Pascal, et lui remettons une petite offrande de 10€. Nous allons voir pour le repas du soir...ristorante chez Mariam...  Que voulez-vous ? Après discussion sur les prix et j’insiste sur notre besoin de manger en quantité, elle nous propose pâtes tomates...10€ chacune. D’accord. Après notre douche, nous allons manger...le plat est gargantuesque mais il ne nous impressionne pas... il ne restera plus rien... nous avons tout bien saucé au point qu elle nous demande si nous avons besoin de plus... ça ira... elle revient avec deux parts de gâteaux... offert par la maison ! Mmmm.

Merci Seigneur pour cette belle journée avec toi et Notre Maman du Ciel !

Que Dieu bénisse toutes les personnes que nous avons rencontré aujourd'hui !

Que la Sainte Vierge Marie déploie ses ailes de protection sur chacun de nous !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader