Facebook PixelCascia ! Ste Rita... - Hozana

Cascia ! Ste Rita...

Cascia ! Ste Rita...

Bonjour Seigneur ! Bonjour Julie... petit déjeuner ? Non... parce que nous n’avons rien... nous partons vers Cerreto di Spoleto... Angélus, chapelet... Nous arrivons dans ce petit village. Arrêt dans un café pour prendre de quoi faire le petit déjeuner, café latte pour moi et jus de fruit pour Julie, nous nous offrons un croissant. Je charge un peu mon téléphone !

Nous passons à l’épicerie pour du pain et banane pour ce midi.

Nous rencontrons un monsieur qui travaille à réparer les canalisations de la ville, il nous interroge et cela nous fait du bien d’être regardées avec bienveillance et curiosité. Giovanni... nous prions pour lui. Puis, nous trouvons plusieurs hommes âgés, nous les saluons, disons quelques mots. Nous entamons la montée vers Rocchetta. Une moto passe... puis revient...c’est pour nous ! Il s’arrête et nous interpelle. Il n’en revient pas de notre démarche ! Il nous offre chacune un yaourt. Nous prions pour lui, Enio et lui demandons qu’il prie pour nous. Après notre courte pause à Brochetta. Nous voyons arriver ...Enio ! Il nous offre à chacune un dizenier de Ste Rita. Et un paquet de biscuits. Il n’en revient toujours pas ! Nous sommes heureuses de cette belle rencontre et du regard qu’il pose sur nous, que Dieu le bénisse abondamment !

Nous sommes un peu fatiguées ! Nous arrivons à Cascia. Nous entrons dans la crypte... une messe commence...en anglais ! Cela doit être un groupe ! Ce sont des Irlandais !

Messe

Ste Teresa de Calcutta et Bienheureux Jean Joseph Lataste ! Rappelez-vous, je suis passée à Cadillac, ville de naissance. Je m’étais recueillie pour lui, et grâce à lui, j'ai rajouté St Maximin Sainte Baume sur mon trajet. Merci Seigneur !

Lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens 1,9-14.

Frères, depuis le jour où nous en avons entendu parler, nous ne cessons pas de prier pour vous. Nous demandons à Dieu de vous combler de la pleine connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle.

Ainsi votre conduite sera digne du Seigneur, et capable de lui plaire en toutes choses ; par tout le bien que vous ferez, vous porterez du fruit et vous progresserez dans la vraie connaissance de Dieu.

Vous serez fortifiés en tout par la puissance de sa gloire, qui vous donnera toute persévérance et patience. Dans la joie, vous rendrez grâce à Dieu le Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints, dans la lumière.

Nous arrachant au pouvoir des ténèbres, il nous a placés dans le Royaume de son Fils bien-aimé : en lui nous avons la rédemption, le pardon des péchés.

Psaume 98(97),2-3ab.3cd-4.5-6.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 5,1-11.

En ce temps-là, la foule se pressait autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth.

Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets.

Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’écarter un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules.

Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche. »

Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. »

Et l’ayant fait, ils capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer.

Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient.

À cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus, en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. »

En effet, un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ; et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras.»

Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.

Seigneur Jésus... comme je suis pécheresse... Merci Seigneur de m’encourager à aller vers les autres, être une petite présence en ce monde et que Tu sèmes en mes frères et sœurs le désir de Te rencontrer.

Seigneur, je te confie tous tes serviteurs, prêtres, religieux et religieuses qui nous guident vers Notre Père.

À la sortie de la messe, je croise le regard d’une femme et je lui explique rapidement mon accoutrement. Elle est émue et me bénit.

Julie et moi sonnons au monastère...ce n'est pas possible... nous rencontrons...en fait le recteur du sanctuaire, il nous propose l’hôtel... je demande plutôt une famille... il me trouve fantaisiste... je sais ce que je vis depuis trois mois ! Et Julie lui explique que ce que je dis est véridique. Nous retournons au sanctuaire dans l’espoir de rencontrer " cette" personne... sur le parvis, nous retrouvons cette femme irlandaise, avec son père. Il aime profondément la France...allez photo souvenir ! Puis, nous allons à la sacristie et recevons le tampon. Je dis que je cherche une famille d'accueil pour une nuit. La sacristie se met en ébullition...

Une dame nous accompagne à la paroisse Sta Maria. Don Lorenzo ouvre. Une petite chambre avec un lit et une salle de douche. Julie m’annonce que l’homme irlandais nous a laissé de l’argent ! Nous laisserons au Père, de quoi célébrer la messe pour tous les pèlerins, afin qu'ils rencontrent Jésus vivant !

Après douche et... restaurant brasserie...

Merci Seigneur pour cette belle journée !

Seigneur, viens bénir toutes les personnes que nous avons rencontré aujourd'hui !

Viens bénir tous les prêtres, les Sœurs

Je te confie Seigneur toutes les personnes qui prient pour Julie et pour moi ! Veille sur chacune d’entre elles !

Dieu est grand, Dieu nous Aime... Infiniment !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Notre Père

4 juin 2019

A Jésus Christ

6 juin 2019

A l'Esprit Saint

6 juin 2019

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader