Prière du lundi 2 septembre - Hozana
Lolita

Lolita dans 10 minutes de prière quotidienne

Publication #9Initialement publiée le 2 septembre 2019

Prière du lundi 2 septembre

ÉVANGILE 


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 4,16-30.

En ce temps-là, Jésus vint à Nazareth, où il avait été élevé. Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture.

On lui remit le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :

‘L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés,

annoncer une année favorable accordée par le Seigneur.’

Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui.

Alors il se mit à leur dire : « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre. »

Tous lui rendaient témoignage et s’étonnaient des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche. Ils se disaient : « N’est-ce pas là le fils de Joseph ? »

Mais il leur dit : « Sûrement vous allez me citer le dicton : “Médecin, guéris-toi toi-même”, et me dire : “Nous avons appris tout ce qui s’est passé à Capharnaüm ; fais donc de même ici dans ton lieu d’origine !” »

Puis il ajouta : « Amen, je vous le dis : aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays.

En vérité, je vous le dis : Au temps du prophète Élie, lorsque pendant trois ans et demi le ciel retint la pluie, et qu’une grande famine se produisit sur toute la terre, il y avait beaucoup de veuves en Israël ;

pourtant Élie ne fut envoyé vers aucune d’entre elles, mais bien dans la ville de Sarepta, au pays de Sidon, chez une veuve étrangère.

Au temps du prophète Élisée, il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; et aucun d’eux n’a été purifié, mais bien Naaman le Syrien. »

À ces mots, dans la synagogue, tous devinrent furieux.

Ils se levèrent, poussèrent Jésus hors de la ville, et le menèrent jusqu’à un escarpement de la colline où leur ville est construite, pour le précipiter en bas.

Mais lui, passant au milieu d’eux, allait son chemin.




Méditation 


Par la foi recevoir la guérison et entrer dans la vraie vie

Naaman était Syrien, il avait la lèpre et ne pouvait en être purifié par personne. (…) Il s'est rendu en Israël, et Élisée lui a ordonné de se baigner sept fois dans le Jourdain. Alors Naaman s'est mis à réfléchir : les fleuves de sa patrie avaient une eau meilleure, dans laquelle il s'était souvent baigné sans être jamais purifié de sa lèpre. (...) Mais il s'est baigné et, purifié aussitôt, a compris que la purification ne vient pas de l'eau, mais de la grâce. (...)


            C'est pour cela qu'on t'a dit [à ton baptême] : ne crois pas seulement ce que tu vois, car tu pourrais dire, toi aussi, comme Naaman : C'est cela, ce grand mystère « que l'œil n'a pas vu, que l'oreille n'a pas entendu, et qui n'est pas parvenu à la pensée de l'homme » ? (1Co 2,9) Je vois de l'eau, comme j'en voyais tous les jours ! Peut-elle me purifier, alors que j'y suis descendu souvent sans être jamais purifié ? Apprends par là que l'eau ne purifie pas sans l'Esprit.


            Et c'est pour cela que tu as lu qu'il y a dans le baptême « trois témoins qui se rejoignent en un seul témoignage : l'eau, le sang et l'Esprit » (1Jn 5,7-8). Car, si tu en retires un seul, le sacrement de baptême disparaît. Qu'est-ce que l'eau, en effet, sans la croix du Christ ? Un élément ordinaire, sans aucune portée sacramentelle. Et de même, sans eau il n'y a pas de mystère de la nouvelle naissance, car « personne, à moins de naître de l'eau et de l'Esprit, ne peut entrer dans le Royaume de Dieu » (Jn 3,5). Le catéchumène croit (…) en la croix du Seigneur Jésus, dont il a reçu le signe, mais s'il n'a pas été baptisé au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit, il ne peut pas recevoir le pardon de ses péchés ni recueillir le don de la grâce spirituelle.


            Le Syrien Naaman s'est plongé sept fois selon la Loi ; mais toi, tu as été baptisé au nom de la Trinité. Tu as confessé ta foi au Père (…) tu as confessé ta foi au Fils, ta foi en l'Esprit Saint. Retiens la succession de ces faits. Dans cette foi, tu es mort au monde, tu as ressuscité pour Dieu.




LOUANGE 


https://youtu.be/Q4vjJd-LaNo




LE SAINT DU JOUR


  94342-priere-du-lundi-2-septembre

Sainte Ingrid de Skänninge

Princesse suédoise et dominicaine


Ingrid, de la famille seigneuriale des Elofsdotter de Skänninge en Suède, naît vers 1220 dans la province d’Östergötland (Götland oriental). De noble famille (elle était petite-fille du roi Knut de Suède), Ingrid reçut une éducation princière, hautement chrétienne.


Ses parents lui firent faire un riche mariage, alors qu'elle était très jeune encore ; mais toute cette splendeur ne l’éblouit pas. Elle continua de vivre dans le monde sans être du monde. Restée veuve très vite, elle édifia sur ses terres de Skänninge, avec l’aide de généreux bienfaiteurs (notamment son frère Jean Elofson, chevalier teutonique), le premier monastère dominicain de Suède. Elle entreprit, avec d’autres demoiselles, un pèlerinage à Jérusalem, Rome et St Jacques de Compostelle. Revenue dans sa patrie, un unique désir la dominait : se consacrer pour toujours à une vie de prière et de pénitence. Le démon chercha à ternir sa renommée, allant même jusqu’à attenter contre sa vie, mais cela ne servit à rien, car la pèlerine fut accueillie avec beaucoup de vénération et de bienveillance lors de son retour.

Elle put enfin accomplir son plus ardent désir : elle entra au monastère et prononça ses vœux le 15 août 1281 en présence du roi Magnus Ladulas, avec l'aide et le soutien de Pietro de Dacia, provincial de l'Ordre des frères prêcheurs, et l'autorisation de l'évêque de Linköping Elle fut prieure jusqu’à sa mort, survenue le 2 septembre 1282, entourée d'une réputation de grandes vertus chrétiennes.


La renommée de sa sainteté et l’accomplissement de prodiges ont vite contribué à son culte parmi les peuples voisins. Elle fut béatifiée en 1499. Ne parvenant pas à une canonisation formelle, l’église locale procéda néanmoins, le 29 juillet 1507, à la translation solennelle des reliques, avec l’autorisation du pape, en présence du roi et d’une immense foule, ainsi que tous les évêques de Suède, et bien entendu tous les Dominicains de la région. Jusqu’à la Renaissance, son culte fut très important en Suède. On la représente en dominicaine avec la croix. Elle est fêtée le 9 octobre en Suède.




À FAIRE AUJOURD'HUI 


Rendre visite à votre père, mère, grand-mère, oncle éloigné...  ou encore même un ancien ami. 





UNE INTENTION DE PRIÈRE


Prier aujourd'hui pour la nature. Je fais sûrement allusion à l'Amazonie. 



LE CHAPELET


Prier aujourd'hui le chapelet de la paix. Vous avez le choix de choisir 1 mystère ou alors de prier les 3.


On médite sur les mystères du Rosaire de Notre Dame : Joyeux, Douloureux et

Glorieux ou Lumineux.


- L'offrande (la même que le Rosaire) est ainsi faite:


« Divin Jésus, nous Vous offrons ce Rosaire (Chapelet) que nous sommes sur le point de prier.» 


- Sur les 3 premières perles, dire:


« Venez Saint Esprit, par la porte du Coeur Immaculé de Marie. » 


- Sur les grandes perles, dire :


« Reine et Messagère de Paix, intercède pour la Paix dans le monde entier. » 


- Sur les petites perles (10 fois), dire: 


« Reine et Messagère de Paix, priez Dieu pour nous. » 


- Après chaque Mystère conclure par les phrases suivantes: 


« Gloire au Père...»


« Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous. » 


« Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde. » « Jésus, Marie et Esprit Saint, je Vous aime! Sauvez nous des feux de l’enfer. Amen. » 


- Enfin, sur les 3 dernières perles dire:


« Par Vos Larmes de Douleurs, Ô Mère, délivrez le monde des guerres et des forces de de l'enfer. » 




Prière finale: 


« Ô Marie, Reine et Messagère de la paix, 


nous Vous supplions, Apportez la Paix au monde entier, la Paix dans l'Église, la Paix dans les familles, la Paix dans les cœurs, la Paix dans le monde entier! 


Puissions-nous tous être comme Vous, des messagers et des instruments de Paix. Que l'Esprit Saint vienne avec le Don de la Paix, par la porte de Votre Cœur Immaculé. 


Que la Paix de Votre Cœur Immaculé, ô Marie, Détruise les pouvoirs de l'enfer. 


Ô Jésus, Prince et Seigneur de la Paix, Ayez pitié de nous et du monde entier. Amen. »




Consécration à Notre Dame:


« Ô ma Dame, ô ma Mère, je m'offre entièrement à Vous, et comme preuve de ma dévotion à Vous, je consacre ce jour et pour toujours, mes yeux, mes oreilles, ma bouche, mon cœur, et tout mon être. Et juste parce que je suis tout(e) à Vous, ô Mère incomparable, gardez-moi et défendez moi comme Votre propriété et possession. Amen. »





CONSEIL DU JOUR


Manger 5 fruits et 5 légumes 


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Prière du lundi 26 août

Publication #1Initialement publiée le 26 août 2019

Prière du mardi 27 août

Publication #2Initialement publiée le 27 août 2019

Prière du mercredi 28 août

Publication #3Initialement publiée le 28 août 2019

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader