Prière du mardi 27 août - Hozana
Lolita

Lolita dans 10 minutes de prière quotidienne

Publication #2Initialement publiée le 27 août 2019

Prière du mardi 27 août

ÉVANGILE 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 23,23-26.
En ce temps-là, Jésus disait : Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous payez la dîme sur la menthe, le fenouil et le cumin, mais vous avez négligé ce qui est le plus important dans la Loi : la justice, la miséricorde et la fidélité. Voilà ce qu’il fallait pratiquer sans négliger le reste.
Guides aveugles ! Vous filtrez le moucheron, et vous avalez le chameau !
Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous purifiez l’extérieur de la coupe et de l’assiette, mais l’intérieur est rempli de cupidité et d’intempérance !
Pharisien aveugle, purifie d’abord l’intérieur de la coupe, afin que l’extérieur aussi devienne pur.

Méditation 

« Purifie d'abord l'intérieur de la coupe »
La confession des péchés (l'aveu), même d'un point de vue simplement humain, nous libère et facilite notre réconciliation avec les autres. Par l'aveu, l'homme regarde en face les péchés dont il s'est rendu coupable ; il en assume la responsabilité et par là, il s'ouvre de nouveau à Dieu et à la communion de l'Église afin de rendre possible un nouvel avenir. L'aveu au prêtre constitue une partie essentielle du sacrement de pénitence (...) : « Lorsque les fidèles du Christ s'efforcent de confesser tous les péchés qui leur viennent à la mémoire, on ne peut pas douter qu'ils les présentent tous au pardon de la miséricorde divine. (...) [Mais] ‘si le malade rougit de découvrir sa plaie au médecin, la médecine ne soigne pas ce qu'elle ignore’ » (Concile de Trente ; S. Jérôme)

            D'après le commandement de l'Église, « tout fidèle parvenu à l'âge de la discrétion doit confesser au moins une fois par an les péchés graves dont il a conscience » (...) Sans être strictement nécessaire, la confession des fautes quotidiennes (péchés véniels) est néanmoins vivement recommandée par l'Église. En effet, la confession régulière de nos péchés véniels nous aide à former notre conscience, à lutter contre nos penchants mauvais, à nous laisser guérir par le Christ, à progresser dans la vie de l'Esprit. En recevant plus fréquemment, par ce sacrement, le don de la miséricorde du Père, nous sommes poussés à être miséricordieux comme lui (Lc 6,36). (...)

             « Quand tu commences à te repentir de ce que tu as fait, c'est alors que tes œuvres bonnes commencent, parce que tu accuses tes œuvres mauvaises. Le commencement des œuvres bonnes, c'est la confession des œuvres mauvaises. Tu ‘fais la vérité’ et tu ‘viens à la lumière’ » (S. Augustin ; Jn 12,13).


CHANT FRANÇAIS


https://youtu.be/1z2X71gPbOM


LE SAINT DU JOUR

93720-priere-du-mardi-27-aout


Sainte Monique 

Mère de saint Augustin 

(332-388)


À l'heure où sont trop oubliés les devoirs de la jeune fille, de l'épouse et de la mère chrétienne, il est utile de rappeler les vertus de cette admirable femme. Ce que nous en savons nous vient de la meilleure des sources, son fils Augustin.


Monique naît à Tagaste, en Afrique, l'an 332. Grâce aux soins de parents chrétiens, elle eut une enfance pure et pieuse, sous la surveillance sévère d'une vieille et dévouée servante. Encore toute petite, elle aimait aller à l'église pour y prier, elle cherchait la solitude et le recueillement; parfois elle se levait même la nuit et récitait des prières. Son cœur s'ouvrait à l'amour des pauvres et des malades, elle les visitait, les soignait et leur portait les restes de la table de famille ; elle lavait les pieds aux pauvres et aux voyageurs. Toute sa personne reflétait la modestie, la douceur et la paix. À toutes ces grâces et à toutes ces vertus, on aurait pu prévoir que Dieu la réservait à de grandes choses.

Dieu, qui a ses vues mystérieuses, permit cependant qu'elle fût donnée en mariage, à l'âge de vingt-deux ans, à un jeune homme de noble famille, mais païen, violent, brutal et libertin, presque deux fois plus âgé qu'elle, et dont elle eut beaucoup à souffrir, ainsi que de sa belle-mère. Dans cette situation difficile, Monique fut un modèle de patience et de douceur; sans se plaindre jamais, elle versait en secret les larmes amères où se trempait sa vertu. C'est par ces beaux exemples qu'elle conquit le cœur de Patrice, son époux, et lui obtint une mort chrétienne, c'est ainsi qu'elle mérita aussi de devenir la mère du grand saint Augustin.


Monique, restée veuve, prit un nouvel essor vers Dieu. Vingt ans elle pria sur les débordements d'Augustin, sans perdre courage et espoir. Un évêque d'Afrique, témoin de sa douleur, lui avait dit : « Courage, il est impossible que le fils de tant de larmes périsse ! » Dieu, en effet, la récompensa même au-delà de ses désirs, en faisant d'Augustin, par un miracle de grâce, l'une des plus grandes lumières de l'Église et l'un de ses plus grands Saints.


Monique, après avoir suivi Augustin en Italie, tombe malade à Ostie, au moment de s'embarquer pour l'Afrique, et meurt à l'âge de cinquante-six ans. Augustin pleura longtemps cette mère de son corps et de son âme.


Le corps de sainte Monique a été transporté à Rome dans l'église de Saint-Augustin, en 1430. Cette femme illustre a été choisie comme patronne des mères chrétiennes.






À FAIRE AUJOURD'HUI


Rendre le sourire à un mendiant 



LE TÉMOIGNAGE DU JOUR


https://youtu.be/c_MtmXwsJUw

(regardez le à coup sûr) 


UNE INTENTION DE PRIÈRE


Prier aujourd'hui pour la totalité des saints connus ou inconnus, au ciel ou sur la terre, approuvés par l'église ou pas. 



LE CHAPELET 


Prier aujourd'hui le chapelet du rosaire, les mystères douloureux. 


Sur la grande boule: Notre Père 

Sur chacunes des trois petites boules: Je Vous Salue


1er MYSTÈRE DOULOUREUX : L’AGONIE DE NOTRE SEIGNEUR

Fruit du mystère : la contrition

1 Notre Père 

10 Je Vous Salue 

1 Gloria


2e MYSTÈRE DOULOUREUX : LA FLAGELLATION

Fruit du mystère : la maîtrise des sens

1 Notre Père 

10 Je Vous Salue 

1 Gloria


3e MYSTÈRE DOULOUREUX : LE COURONNEMENT D’ÉPINES

Fruit du mystère : la mortification de l'esprit et du cœur

1 Notre Père 

10 Je Vous Salue 

1 Gloria


4e MYSTÈRE DOULOUREUX : LE PORTEMENT DE LA CROIX

Fruit du mystère : la patience dans les épreuves

1 Notre Père 

10 Je Vous Salue 

1 Gloria


5e MYSTÈRE DOULOUREUX : LA CRUCIFIXION

Fruit du mystère : l'amour de Dieu et le salut des âmes

1 Notre Père 

10 Je Vous Salue 

1 Gloria



CONSEIL DU JOUR


Faire un grand rangement de votre chambre bureau... 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publication précédente

Prière du lundi 26 août

Publication #1Initialement publiée le 26 août 2019

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader