Facebook PixelPrière du lundi 26 août - Hozana
Lolita

Lolita dans 10 minutes de prière quotidienne

Publication #1Initialement publiée le 26 août 2019

Prière du lundi 26 août

ÉVANGILE 


Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 23,13.15-22.

En ce temps-là, Jésus disait : 

« Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous fermez à clé le royaume des Cieux devant les hommes ; vous-mêmes, en effet, n’y entrez pas, et vous ne laissez pas entrer ceux qui veulent entrer !

Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous parcourez la mer et la terre pour faire un seul converti, et quand c’est arrivé, vous faites de lui un homme voué à la géhenne, deux fois pire que vous !

Malheureux êtes-vous, guides aveugles, vous qui dites : “Si l’on fait un serment par le Sanctuaire, il est nul ; mais si l’on fait un serment par l’or du Sanctuaire, on doit s’en acquitter.”

Insensés et aveugles ! Qu’est-ce qui est le plus important : l’or ? ou bien le Sanctuaire qui consacre cet or ?

Vous dites encore : “Si l’on fait un serment par l’autel, il est nul ; mais si l’on fait un serment par l’offrande posée sur l’autel, on doit s’en acquitter.”

Aveugles ! Qu’est-ce qui est le plus important : l’offrande ? ou bien l’autel qui consacre cette offrande ?

Celui donc qui fait un serment par l’autel fait un serment par l’autel et par tout ce qui est posé dessus ;

celui qui fait un serment par le Sanctuaire fait un serment par le Sanctuaire et par Celui qui l’habite ;

et celui qui fait un serment par le ciel fait un serment par le trône de Dieu et par Celui qui siège sur ce trône. »


Méditation 


Le carrefour dans notre cœur : « Il est large, le chemin qui conduit à la perdition…; il est resserré, le chemin qui conduit à la vie » (Mt 7,13-14)

Homme, toi d'abord qui lis cette règle à la communauté à haute voix et toi ensuite qui m'écoutes en écoutant cette lecture, laisse à présent tes autres pensées de côté ; sache que lorsque je te parle, c'est Dieu qui t'avertit par ma bouche. Nous devons aller à lui, le Seigneur Dieu, de notre plein gré, par nos bonnes actions et nos intentions droites ; sinon ce sera malgré nous, à cause de notre négligence de pécheurs, que nous serons appelés à comparaître devant lui et emportés par la mort. (…) Le temps qui nous reste à vivre, nous le vivons comme un sursis, alors que chaque jour la bonté de Dieu attend de nous des progrès ; elle nous veut meilleurs aujourd'hui qu'hier.


            Toi qui m'écoutes, sois bien attentif : ainsi mes paroles (…), cheminant par l'application de ton esprit, parviendront au carrefour de ton cœur. Quand tu seras à ce carrefour (…), laisse derrière toi la voie du mal qui est celle de ton ignorance, et place-toi devant les deux voies qui s'ouvrent à toi : ce sont les deux façons d'observer les préceptes du Seigneur. Nous qui cherchons la voie qui mène à Dieu, arrêtons-nous à ce carrefour dans notre cœur et examinons ces deux voies, ces deux façons de comprendre, qui s'offrent à nous. Examinons par laquelle de ces deux voies nous pouvons parvenir à Dieu. Si nous continuons à gauche, nous avons à craindre — car cette voie est large — que ce ne soit plutôt celle qui mène à la perdition. Si nous tournons à droite, nous sommes sur le bon chemin, car cette voie est étroite, et c'est elle qui mène les serviteurs assidus à leur Seigneur en personne. (…) Conforme-toi donc à ce que tu entends, avant que tu ne quittes la lumière de ce monde, car tu n'y reviendras pas, sinon à la résurrection. Et à la résurrection, si tu as bien agi ici-bas dans le temps présent, tu seras destiné avec les saints à la gloire éternelle.



CHANT LIBANAIS
(Écrit par Ste Thérèse de Lisieux) 

https://youtu.be/Cg4IShCayEY

LE SAINT DU JOUR

93577-priere-du-lundi-26-aout

Sainte Marie de Jésus Crucifié

Religieuse carmélite libanaise


Marie de Jésus Crucifié, au siècle Mariam Baouardy, naît le 5 janvier 1846 à Abellin, en Galilée. La définition de sa nationalité est difficile à indiquer car elle a vécu dans un pays (l'Empire ottoman), aujourd'hui disparu, qui regroupait en son sein diverses populations et nationalités. Aujourd'hui, le village natal de Mariam, Abellin, fait partie de l'état d'Israël. L'origine libanaise de ses parents la fait parfois qualifier de "libanaise", alors que son lieu géographique de naissance lui fait attribuer à tort une origine "palestinienne".  Il ne semble pas y avoir de consensus actuellement sur sa nationalité à ce jour.

La famille Baouardy, de rite melkite et d'origine libanaise voit ses douze garçons mourir en bas âge. Les parents décident de faire un pèlerinage de 170 km jusqu'à Bethléem pour prier Dieu de leur accorder une fille par l'intercession de la Vierge Marie. Cette fille naît neuf mois plus tard le 5 janvier 1846. On lui donne le nom de Marie, Mariam. Elle est baptisée et confirmée suivant le rite grec-melkite catholique. L'année d'après, un garçon, Boulos, vient agrandir la famille.

Ses parents meurent à quelques jours d'intervalle quand elle a trois ans. Mariam et son frère sont séparés et ne se reverront plus. Elle est recueillie par un oncle paternel, tandis que son frère Boulos est recueilli chez une tante maternelle.

À l'âge de 8 ans, elle fait sa première communion. Puis peu de temps après son oncle (et elle-même avec toute la famille) part s'installer à Alexandrie.

À l'âge de 13 ans, son oncle veut la marier. Elle refuse car elle se sent appelée à consacrer sa vie à Dieu. Elle s'enfuit. Un musulman la recueille, mais comme elle refuse de renier sa foi catholique, cet homme lui tranche la gorge. Il la croit morte et la dépose dans une rue d'Alexandrie. Mariam se réveille dans une grotte où une Sœur vêtue en bleu la soigne pendant plusieurs mois. Mariam racontera plus tard (à ses sœurs religieuses) avoir reconnu en cette femme la Vierge Marie.

À cette époque-là, Mariam étant seule au monde, travaille comme servante là où le destin la conduit : Alexandrie, Jérusalem, Beyrouth. Elle aboutit à Marseille.

À 19 ans, elle entre comme novice chez les Sœurs de Saint-Joseph-de-l'Apparition à Marseille. Elle ne sait ni lire ni écrire, et ne parle pas bien le français. Au bout de deux ans, elle n'est pas admise à prononcer ses premiers vœux. Sa maitresse des novices, Mère Véronique de la Passion l'oriente vers un autre ordre religieux : le Carmel.

Elle entre alors au Carmel de Pau comme sœur converse et y reçoit le nom de sœur Marie de Jésus Crucifié.

Trois ans plus tard, en 1870, Mariam fait partie d'un petit groupe qui part fonder le premier Carmel en Inde, à Mangalore. Elle prononce ses vœux perpétuels à Mangalore le 21 novembre 1871. En 1872, elle est renvoyée au Carmel de Pau en France par l'évêque de Mangalore.


En 1875, elle fait partie du groupe de 10 carmélites dirigées par Mère Véronique de la Passion, qui quittent Pau pour fonder un nouveau Carmel à Bethléem en Terre sainte. Elle s'occupe particulièrement des travaux de construction du nouveau couvent, étant la seule à parler l'arabe. 

Elle meurt le 26 août 1878 dans sa 33e année à la suite d'une chute et d'une fracture du bras (qui entraina une gangrène). Mariam était perçue comme humble, obéissante et charitable selon son épitaphe.





À FAIRE AUJOURD'HUI

Se confesser chez un prêtre pour bien commencer la semaine 




LE TÉMOIGNAGE DU JOUR


https://youtu.be/Ar4CKGeJVRI



UNE INTENTION DE PRIÈRE


Prier aujourd'hui pour le Liban, mon pays natal. Malgré tous les problèmes politiques économiques... qu'il subit, le Liban n'a jamais connu une chute définitive. C'est une terre sainte visitée par Jésus et la Vierge, et côté touristique c'est magique. Je vous le conseil pour un voyage touristique et religieux en même temps. 


Vous pouvez me contacter pour plus de détails sur ce pays ou pour une aide d'endroit à visiter au Liban 🇱🇧

LE CHAPELET 


Prier aujourd'hui le chapelet du rosaire, les mystères joyeux. 


Sur la grande boule: Notre Père 

Sur chacunes des trois petites boules: Je Vous Salue


1er MYSTÈRE JOYEUX : L’ANNONCIATION

Fruit du mystère : l’humilité

1 Notre Père 

10 Je Vous Salue 

1 Gloria


2e MYSTÈRE JOYEUX : LA VISITATION

Fruit du mystère : la charité fraternelle (l'amour du prochain)

1 Notre Père 

10 Je Vous Salue 

1 Gloria


3e MYSTÈRE JOYEUX : LA NAISSANCE DE JÉSUS

Fruit du mystère : l'esprit de pauvreté

1 Notre Père 

10 Je Vous Salue 

1 Gloria


4e MYSTÈRE JOYEUX : LA PRÉSENTATION DE JÉSUS AU TEMPLE

Fruit du mystère : l’obéissance et la pureté

1 Notre Père 

10 Je Vous Salue 

1 Gloria


5e MYSTÈRE JOYEUX : LE RECOUVREMENT DE JÉSUS AU TEMPLE

Fruit du mystère : la recherche de Dieu en toute chose

1 Notre Père 

10 Je Vous Salue 

1 Gloria



CONSEIL DU JOUR


Choisissez un parc ou un endroit que vous aimez particulièrement et allez marcher 1h tout en méditant la semaine passée et planifiant cette nouvelle semaine 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader