Les difficultés de l'hospitalité

Les difficultés de l'hospitalité

 

 

Citation:

« Accueillir est un signe de véritable maturité humaine et chrétienne. Ce n’est pas seulement ouvrir sa porte et sa maison à quelqu’un. C’est lui donner de l’espace dans son cœur, pour qu’il puisse exister et grandir ; un espace ou il se sait comme il l’est, avec ses blessures et ses dons. Cela suppose qu’il existe dans notre cœur un lieu silencieux et paisible où les autres peuvent trouver le repos. »  Jean Vanier

 

 Piste de réflexion:

Comme donnée anthropologique et sociale, l’accueil se heurte aujourd’hui à un certain nombre de difficultés. Monseigneur Rey en relève trois.  

1 - D’abord, l’activisme. Nous sommes portés à réaliser, à faire des choses. La logique de l’accueil consiste, au contraire, à être désarmée. Certes l’accueil passe par une certaine activité pour que l’autre se sente accueilli. Mais l’accueil implique une disposition de soi en creux, et donc une certaine passivité, de telle sorte que l’autre prenne toute sa place dans notre cœur et dans nos sentiments. Notre société très activiste, très entrepreneuriale et portée à agir sans cesse, éprouve beaucoup de difficultés à créer des espaces, des lieux et des conditions d’accueil. L’accueil est rendu plus aléatoire.

 2 - La deuxième difficulté est l’individualisme. Le chacun pour soi et le repli sur soi aboutit à une certaine suffisance égoïste. Cette posture interdit l’accueil. La philosophie de l’accueil m’amène à considérer l’autre comme indispensable à sa propre existence, et, d’une certaine façon, à dépendre de lui.

 3 - La troisième difficulté de l’accueil, c’est le matérialisme. Dans un monde où tout s’achète et où tout se vend, le modèle de réussite sociale promu par les médias fait correspondre le bonheur avec l’acquisition du pouvoir, du savoir et de l’avoir. L’accueil relève, lui, de la gratuité. Certes, il y a des métiers d’accueils : la restauration, l’hôtellerie, ou encore les hôtesses d’accueil dont la profession est de bien accueillir et d’informer. Mais l’accueil implique, dans sa nature propre, une qualité de disponibilité qui ne relève pas d’une logique purement marchande. Nous pouvons très bien exercer un métier d’accueil et ne pas savoir accueillir ! L’accueil se fait par le sourire, l’ouverture de soi, la disponibilité à l’autre, l’attention de cœur, l’écoute… Ces valeurs ne s’achètent pas.

 

 

Pour nous aider à surpasser ces difficulités, prenons simplement la prière de Mère Teresa sur la Vie.

La vie est la vie

La vie est beauté, admire-la
La vie est félicité, profites-en.
La vie est un rêve, réalise-le.
La vie est un défi, relève-le.
La vie et un devoir, fais-le.
La vie est un jeu, joue-le.
La vie est précieuse, soigne-la bien.
La vie est richesse, conserve-la.
La vie est amour, jouis-en.
La vie est un mystère, pénètre-le.
La vie est une promesse, tiens-la.
La vie est tristesse, dépasse-la.
La vie est un hymne, chante-le.
La vie est un combat, accepte-le.
La vie est une tragédie, lutte avec elle.
La vie est une aventure, ose-la.
La vie est bonheur, mérite-le.
La vie est la vie, défends-la.

 

Suivez-nous ! 

L'équipe d'Ephatta

74632-les-difficultes-de-l-hospitalite        74633-les-difficultes-de-l-hospitalite    74634-les-difficultes-de-l-hospitalite 74635-les-difficultes-de-l-hospitalite

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Prions pour l'hospitalité entre les hommes