Jésus m’a délivré de l’alcool ! (TÉMOIGNAGE) - Hozana

Jésus m’a délivré de l’alcool ! (TÉMOIGNAGE)

Jésus m’a délivré de l’alcool !  (TÉMOIGNAGE)

Je suis père de 5 enfants et j’étais vraiment accroc à l’alcool. Chaque matin, mes mains tremblaient. J’étais déjà en manque, je devais boire pour me calmer. Sinon, je devenais agressif et je ne pouvais pas travailler. Je faisais de la peine à ma famille, à mes collègues et à mon supérieur même si j’étais un très bon mécanicien. Je craignais pour mon emploi. Quand on pensait que je faisais mon travail sous le poids lourd, je cuvais mon vin à l’insu de tous. C’est lamentable à dire mais c’était la triste réalité. Je voulais m’en sortir mais j’en étais incapable.

C’était au dessus de ma portée. Les cachets et les médicaments n’avaient plus aucun effet. La première fois que je suis venu écouter l’Évangile, j’étais ivre. Je dérangeais toute la congrégation car je ne cessais d’interrompre la prédication du pasteur.
Mais, Jésus a usé de compassion envers moi. Même dans mon état d’ivresse, j’ai vraiment compris que, sans lui, j’étais perdu dans tous les sens du terme. Je suis revenu dans une autre réunion toujours dans un état déplorable et pitoyable. J’étais fatigué et exténué.

Lors de cette réunion, j’ai adressé à Jésus une simple mais fervente prière : « Seigneur Jésus, si tu me délivres, je te suivrai et je te consacrerai ma vie. Et même si tu ne me délivres pas je te suivrai quand même ».
Après cette courte requête, ma vie s’est transformée. J’étais convaincu que Jésus m’avait entendu. Je savais qu’il avait vu ma souffrance, ma misère mais aussi ma détermination. Il s’est alors penché sur ma pauvre vie et m’a retiré du gouffre de l’alcool. Il a ôté mon envie de boire. Il m’a rendu ma dignité d’époux, de père de famille et d’employé modèle.

Cela fait maintenant plus de 30 ans que je ne touche plus à un seul verre d’alcool, pas même un apéritif. Dès lors, comme je le lui avais promis, je me suis engagé à le suivre fidèlement. Jésus est un libérateur formidable. Dans mon église, je sers Jésus de tout mon cœur. Ma retraite est pour lui, dans tous les sens du terme. Comme je peux compter sur lui chaque jour, Jésus peut, lui aussi, compter sur moi. Si vous saviez comme il est bon envers moi !

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

L’alcool, un fléau social

Publication #1Initialement publiée le 1 juillet 2015

L'alcool et les Français : qui boit quand, quoi et où ?

Publication #3Initialement publiée le 20 août 2015

3 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader