Jour 3: 14 août - L'abandon à Dieu

Jour 3: 14 août - L'abandon à Dieu

👉 Parole de la Bible 📖


Evangile selon St Luc, chapitre 10, 38-42

Alors qu’il était en route avec ses disciples, Jésus entra dans un village. Une femme appelée Marthe le reçut dans sa maison. Elle avait une sœur nommée Marie qui, se tenant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Marthe était accaparée par les multiples occupations du service.
Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien ? Ma sœur me laisse seule à faire le service. Dis-lui donc de m’aider. »
 Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part : elle ne lui sera pas enlevée. »

 

👉 Méditation 👓


Aujourd’hui, nous nous pencherons sur la troisième partie de l’évangile (en gras)

« Seigneur, cela ne te fait rien ? » Bien que ce soit l’amour qui motive les actions de Marthe, elle ne peut pas s’empêcher de remarquer que sa sœur, Marie, est assise aux pieds de Jésus, à ne rien faire. « Pourquoi est-ce qu’elle ne m’aide pas ? » Est-ce que Marthe est jalouse ? Non, car Marthe pourrait tout aussi bien interrompre ses activités et s’asseoir auprès de Jésus ; elle sait qu’elle serait bien accueillie. Mais elle s’indigne de travailler alors que Marie ne fait rien.

Cette scène symbolise notre propre expérience : regarder les autres et leurs situations de vie au lieu de se concentrer sur notre relation avec le Seigneur. Si le Seigneur veut que je serve à table, ou que je reste assise à ses pieds, peu importe ! L’important n’est pas l’action en elle-même mais plutôt de faire ce que Jésus me demande.
 Est-ce que je veux obtenir la paix et la tranquillité d’âme propre aux disciples du Christ ? Alors, il faut renoncer à faire des comparaisons, et faire ce que le Seigneur ME demande. Il n’est pas nécessaire de s’inquiéter de savoir si les autres ont reçu « une meilleure part ».

Source : qe.catholique.org

Thérèse d’Avila nous fait une piqûre de rappel pour qu’on puisse bien comprendre cette parole :

« Sainte Marthe ne laissait pas d'être une sainte bien qu'on ne dise pas qu'elle fut contemplative...Si nous restions en contemplation comme Madeleine, il n'y aurait personne pour donner à manger à cet hôte divin. Que les sœurs
 se rappellent qu'il doit y avoir parmi elles quelque autres qui préparent le repas du Seigneur. Qu'elles s'estiment heureuses de le servir comme Marthe. »

Proposition de réflexion : Est-ce que je veux obtenir la paix et la tranquillité d’âme propre aux disciples du Christ ? Alors, il faut renoncer à faire des comparaisons, et faire ce que le Seigneur ME demande. Il n’est pas nécessaire de s’inquiéter de savoir si les autres ont reçu « une meilleure part ».

Demain : Offrir notre cœur à Dieu


👉 Prière à Sainte Marthe 🙏


 « Sainte Marthe, toi que nous vénérons comme témoin de la foi et hôtesse du Seigneur,

toi qui as souvent reçu le Christ dans ta maison de Béthanie,

toi qui a vus, touché et servi le Verbe de Vie,

toi qui a cru que Jésus est le Messie, celui qui vient dans le monde,

Nous te confions nos intentions..................................

"Seigneur, fais de moi ce que tu voudras"

Porte au Seigneur nos prières, et par ta prière rends-nous fidèle à son enseignement,

Que le Saint-Esprit rende nos cœurs ardents à lui offrir sans cesse le séjour de l'amitié et de la confiance.
Amen
 Sainte Marthe, prie pour nous ! »


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Prions pour l'hospitalité entre les hommes