Facebook PixelJ6 - Le sacerdoce - Hozana
Abbaye de Mondaye

Abbaye de Mondaye dans Neuvaine à saint Augustin

Publication #6Initialement publiée le 25 août 2019

J6 - Le sacerdoce

J6 - Le sacerdoce

Méditation quotidienne

À Ostie, Augustin a enterré sa mère. Nous sommes à la fin de l'année 388, et il embarque pour l'Afrique. C'est un retour vers son pays natal, après cinq années de vie en Europe.


Revenu à Thagaste, Augustin reprend le projet de vie commune, qu'il avait engagé à Cassiciacum. Cette fois-ci, le groupe de ses amis se nomme les « Servi Dei », ce qui signifie : les Serviteurs de Dieu. Cette période dure deux années, au cours desquelles Augustin voit la mort de son ami Nebridius, ainsi que celle de son fils, Adéodat, qu'il aimait beaucoup, et qu'il trouvait très intelligent.


La mort de ces deux personnages membres du cercle intime d'Augustin rebat les cartes. Celui-ci est amené à avoir une vie plus active. Il est ainsi considéré comme un « père spirituel », et sa communauté prend peu à peu l'allure d'un « monastère ». C'est sans doute à ce moment-là qu'il compose la Règle que nous, les Prémontrés, nous suivons, comme les Dominicains, les Assomptionistes, et tant d'autres communautés dans l'Église. En effet, l'expérience de la vie commune n'a pas manqué de montrer à Augustin qu'il fallait des règles pour que des hommes vivent ensemble sans se taper dessus, et pour qu'ils puissent cheminer ensemble vers la sainteté. C'est à ce moment-là – nous sommes au printemps 391 - qu'Augustin entreprend un voyage vers Hippone, parce qu'il y connaît un homme qu'il aimerait inviter à rejoindre son monastère. C'est là, dans cette petite ville, que sa vie a pris une tournure radicalement nouvelle. Voici ce qu'il en raconte dans le Sermon 355 : « Au banquet du Seigneur je n'avais pas choisi la première place mais une place modeste et effacée. Mais il Lui a plu de me dire : « Monte plus haut ». Je craignais tant la charge épiscopale que, dès que ma réputation eut commencé à me compter parmi les serviteurs de Dieu, je me gardais d'aller là où on était à la recherche d'un évêque, j'y veillais avec soin et je faisais tout mon possible pour chercher le salut dans une humble position plutôt que de risquer de périr dans un rang élevé. Mais, comme je l'ai dit, un serviteur ne peut s'opposer à son maître. Je vins dans cette ville (d'Hippone) pour voir un ami que je pensais pouvoir gagner à Dieu et l'inviter à partager notre vie dans le monastère. J'étais tranquille puisque Hippone était pourvue d'un évêque. Je fus empoigné, fait prêtre, et cela me conduisit finalement à l'épiscopat ». 

On voit qu'Augustin évite de se promener dans des villes sans évêque, craignant qu'on ne fasse appel à lui. Or Hippone à un évêque, Valère, mais celui-ci est très vieux, et est à la recherche d'un homme qui ait la carrure nécessaire pour lui succéder le moment venu. Et Augustin arrive à ce moment. Il y a des récits qui montrent que le peuple d'Hippone l'a empêché de partir avant son ordination, c'est-à-dire avant le moment où le sort d'Augustin serait lié au leur. 


Une phrase de la Règle : « Subjuguez votre chair en jeûnant et en vous abstenant de nourriture et de boisson dans la mesure où votre santé le permet. »

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

J1 - Présentation de la neuvaine

Publication #1Initialement publiée le 20 août 2019

J2 - La pré-conversion (ou la conversion intellectuelle)

Publication #2Initialement publiée le 21 août 2019

J3 - Vers la conversion

Publication #3Initialement publiée le 22 août 2019

7 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader