Facebook PixelJOUR 3 : L'Opus Dei / Homélie "La liberté don de Dieu" (extrait 3) - Hozana
CSNT

CSNT dans Prions 9 jours avec saint Josemaria Escriva

Publication #3Initialement publiée le 20 juin 2016

JOUR 3 : L'Opus Dei / Homélie "La liberté don de Dieu" (extrait 3)

Premiers développements

En 1933, l’abbé Escrivá ouvre un centre culturel puis, en 1934, une résidence d’étudiants. Une centaine de jeunes gens y trouvent une formation chrétienne poussée, et une ambiance studieuse pour préparer leurs examens et leurs concours. Alors qu’à Madrid règne une tension sociale extrême, il n’est pas question de politique à la résidence, où l’on respecte les choix de chacun. Certains de ces jeunes décident de suivre «le Père » en engageant leur vie dans la voie d’un don à Dieu au milieu du monde, sans vœux religieux et sans consécration. Ils poursuivent leurs études, puis leur carrière professionnelle, en mettant à profit toutes les occasions d’apostolat qu’elles leur procurent. Ils se retrouveront presque tous après la dispersion qu’imposera la guerre d’Espagne.

La croissance de l’Opus Dei

En effet, la guerre civile éclate en juillet 1936. Josémaria, qui séjourne alors à Madrid, en zone républicaine, se voit contraint, en raison de la persécution religieuse, à changer constamment de cachette. Réfugié à la légation du Honduras en mars 1937, il en sort quelques mois plus tard pour réaliser un vaste travail sacerdotal dans Madrid, au péril de sa vie. En décembre 1937,il rejoint la zone nationale. Installé dans une pension de famille à Burgos, il renoue avec ceux qu’il a connus avant la guerre, et qui combattent sur plusieurs fronts tout en préparant l’édition de ce qui deviendra son ouvrage spirituel le plus connu: «Chemin».

À la fin des hostilités, en avril 1939, il crée une nouvelle résidence d’étudiants à Madrid. Il accompagne spirituellement des centaines de personnes, tout en stimulant l’expansion de l’Opus Dei dans différentes villes d’Espagne et en prêchant des retraites pour leurs prêtres. Le 25 juin 1944, l’évêque de Madrid ordonne les trois premiers membres de l’Opus Dei qui accèdent au sacerdoce. Quelques prêtres viendront ainsi en appui de leur frères laïcs, partout où ceux-ci développeront leur apostolat. Fin 1946, l’abbé Escrivá se rend à Rome, où il obtient des approbations pontificales pour l’Opus Dei. Il s’y établit définitivement en 1947 et est nommé prélat d’honneur de Sa Sainteté. à partir de la fin de la Deuxième Guerre mondiale, les premiers membres de l’Opus Dei étendent leur apostolat dans le monde entier. à la fin de la vie de son fondateur, l’Opus Dei est implanté sur les cinq continents et Jean XXIII lui confie une paroisse et un centre de formation professionnelle, le centre Elis, dans une banlieue déshéritée de Rome. Paul VI viendra inaugurer cet ensemble en 1965.

Textes de saint Josémaria Escriva

La liberté, don de dieu  (Extrait 3 de l'homélie « La liberté don de Dieu», publiée dans «Amis de Dieu») 

Notre foi n’est pas un fardeau ni une limitation. De quelle pauvre idée de la vérité chrétienne ferait preuve celui qui raisonnerait ainsi! En choisissant Dieu nous ne perdons rien, nous gagnons tout: celui qui, au prix de son âme, aura trouvé sa vie la perdra, et celui qui aura perdu sa vie à cause de moi la retrouvera.

Nous avons tiré la carte gagnante et obtenu le premier prix. Lorsque quelque chose nous empêchera de voir cela clairement, nous devrons examiner le fond de notre âme: peut-être avons-nous peu de foi, peu de contact personnel avec Dieu, une faible vie de prière. Nous devrons demander au Seigneur, par l’intermédiaire de sa Mère et notre Mère, d’augmenter notre amour pour lui, de nous accorder de goûter la douceur de sa présence. Car c’est seulement en aimant que nous parvenons à la liberté la plus pleine: celle de ne vouloir abandonner jamais, pour toute l’éternité, l’objet de nos amours. 

 

… suite demain

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

JOUR 2 : Prêtrise et intuition de son oeuvre / Homélie

Publication #2Initialement publiée le 19 juin 2016

8 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader