Le grand commandement

Le grand commandement

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu


En ce temps-là, les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent, et l’un d’entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l’épreuve : « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? » Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. » 
(Mt 22, 34-40)

 

Questionner la foi


[À saint Basile, évêque de Césarée en Cappadoce (330-378), sont attribuées des Règles suivies encore aujourd’hui par une large partie des moines d’Orient, et rédigées sous forme de questions et de réponses.]

 

Question : – Parlez-nous d’abord de l’amour de Dieu. Il est entendu qu’il faut aimer Dieu, mais comment faut-il l’aimer ? Voilà ce que nous voudrions apprendre.

Réponse : – L’amour de Dieu ne s’enseigne pas. Personne ne nous a appris à jouir de la lumière ni à tenir à la vie par-dessus tout ; personne non plus ne nous a enseigné à aimer ceux qui nous ont mis au monde ou nous ont élevés.

De la même façon, ou plutôt à plus forte raison, ce n’est pas un enseignement extérieur qui nous apprend à aimer Dieu. Dans la nature même de l’être vivant – je veux dire de l’homme –, se trouve inséré comme un germe qui contient en lui le principe de cette aptitude à aimer. C’est à l’école des commandements de Dieu qu’il appartient de recueillir ce germe, de le cultiver diligemment, de le nourrir avec soin, et de le porter à son épanouissement moyennant la grâce divine.

 

St Basile le Grand

 

Docteur de l’Église, saint Basile le Grand († 379) a longtemps étudié la culture profane avant de devenir évêque de Césarée en Cappadoce.

 

 

La Vierge de l’Apocalypse, entourage du Maître du Cabinet d’Amsterdam (actif entre 1470 et 1490), New York (N.Y., USA), The Cloisters Collection, Metropolitan Museum of Art. Photo : Domaine public

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

8 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Priez chaque jour l'Evangile avec MAGNIFICAT