Grand Rosaire du samedi 06 juillet : Mystères Joyeux - Hozana

Grand Rosaire du samedi 06 juillet : Mystères Joyeux

Grand Rosaire du samedi 06 juillet : Mystères Joyeux


Pour le grand Rosaire de ce samedi 06 juillet, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Joyeux.

 

Rappel

Il n’y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n’êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c’est tout !!!


Mystères Joyeux

 

1. L’Annonciation et l’Incarnation de Notre Seigneur Jésus-Christ

2. La Visitation

3. La Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ à Bethléem

4. La Présentation de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple (et la Purification de la Vierge Marie)

5. Le Recouvrement de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple

 

 

Nous pouvons aborder ces Mystères Joyeux en lisant et méditant cet extrait de la Première Épître aux Thessaloniciens de saint Paul (Chap. V, 15-22) :

 

« 15 Prenez garde à ce que nul ne rende à un autre le mal pour le mal ; mais toujours cherchez ce qui est bien, les uns pour les autres et pour tous. 

16 Soyez toujours joyeux. 

17 Priez sans cesse. 

18 En toutes choses rendez grâces : car c’est la volonté de Dieu dans le Christ Jésus à l’égard de vous tous. 

19 N’éteignez pas l’Esprit. 

20 Ne méprisez pas les prophéties ; 

21 mais éprouvez tout, et retenez ce qui est bon ; 

22 abstenez-vous de toute apparence de mal. » 

 


1. L’Annonciation et l’Incarnation de Notre-Seigneur Jésus-Christ 


  • Lectures : Évangile selon Saint Luc 1, 26-38 ; Évangile selon Saint Matthieu 1, 18-24
  • Méditation : Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix, de son vrai nom Édith Stein (1891-1942). Juive allemande, elle fut la première femme docteur en philosophie et devint l’assistante du philosophe Edmund Husserl. Elle se convertit au catholicisme en 1921, puis entra au Carmel en 1933, et prit l’habit en 1934. Elle mourut avec sa sœur en déportation à Auschwitz en 1942, et a laissé de nombreux écrits. Elle a été déclarée Co-patronne de l’Europe.

 

Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix, La Crèche et la Croix, « Au pied de la Croix » – Chapitre III : « Les Noces de l’Agneau » (14 septembre 1940) :

« Comme le Christ est venu du ciel sur la terre, de même son épouse, la sainte Église, a son origine dans le ciel : elle est née de la grâce de Dieu, elle est descendue avec le Fils de Dieu, elle lui est indissolublement liée. Elle est bâtie de pierres vivantes. Sa première pierre fut posée lorsque le Verbe de Dieu assuma la nature humaine dans le sein de la Vierge. Alors se tissa entre l’âme de l’enfant divin et l’âme de la mère virginale ce lien d’intime union que nous appelons les épousailles. »

  • Prière

Très Sainte Trinité, nous Vous prions, par ce mystère et par l’intercession de Votre Très Sainte Fille, Épouse et Mère la Vierge Marie, de faire de nous des pierres vivantes de Votre Église !

Notre-Dame de l’Annonciation, aidez-nous à atteindre une union très intime avec Votre Fils !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

 

 

 

2. La Visitation


  • Lecture : Évangile selon Saint Luc 1, 39-56 
  • Méditation : Sainte Teresa de Calcutta, dite « Mère Teresa » (1910-1997) : albanaise, religieuse, elle a vécu en Inde et y a fondé la Congrégation des Missionnaires de la Charité. Elle a mis sa vie entière au service des plus démunis et des malades, et a profité de sa médiatisation pour prendre des positions très fermes contre l’avortement. Invoquée pour faire face aux doutes et à la pauvreté.

 

Sainte Teresa de Calcutta, prière :

« Doux Jésus, aide-nous à répandre ton odeur où que nous allions.

Inonde nos âmes de ton esprit et de ta vie. 

Transperce toute notre existence et fais-la tienne complètement, 

Que toute notre vie ne soit plus qu'un reflet de ta lumière, 

Et sois en nous de manière à ce que chaque âme que nous rencontrons 

Puisse sentir Ta présence dans notre âme. 

Fais-leur lever les yeux pour ne plus voir en nous, 

Mais seulement toi !

Amen »

  • Prière

Seigneur Jésus, nous Vous prions, par ce Mystère et par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de faire que notre existence devienne totalement vôtre !

Notre-Dame de la Visitation, aidez-nous à faire de notre vie un reflet de la lumière divine, afin de rendre le Seigneur visible pour beaucoup d’âmes !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

 

 

3. La Nativité de Notre-Seigneur Jésus-Christ à Bethléem


  • Lectures : Évangile selon saint Luc 2, 1-20 ; Évangile selon Saint Mathieu 2, 1-12
  • Méditation : Père Augustin Berthe (1830-1907). Prêtre catholique français, missionnaire et prédicateur rédemptoriste (membre de la congrégation du Très Saint Rédempteur). Il a écrit de nombreux ouvrages à succès, notamment  en 1887 une biographie de Garcia Moreno (président de l’Équateur et fervent catholique, assassiné en 1875 et dont il fut le secrétaire), et Jésus-Christ, sa vie, sa passion, son triomphe (1902). Il fut une grande figure du catholicisme fidèle et missionnaire de son époque.

 

R.P. Augustin Berthe, Jésus-Christ, Sa vie, Sa Passion, Son triomphe (1922), Livre Premier : « L’Enfant-Dieu », Chapitre IV : « La grotte de Bethléem » :

« Et de cette étable qui lui servait d’abri, de cette crèche devenue son berceau, sur cette paille qui blessait ses membres délicats, l’Enfant disait à son Père du ciel : « Vous n’avez point voulu du sang des boucs et des génisses ; vous m’avez enveloppé dans cette chair que vos mains ont formée : me voici donc, ô mon Dieu, pour m’immoler à votre volonté. » Ainsi le Rédempteur offrait à la majesté divine les prémices de ses souffrances et de ses humiliations. Agenouillés près de lui, les yeux pleins de larmes, Joseph et Marie s’unissaient à son sacrifice. »

  • Prière

Seigneur Jésus, nous Vous prions, par ce Mystère et par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de nous faire prendre conscience de nos pauvretés.

Notre-Dame de la Nativité, aidez-nous à faire la volonté de Dieu !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

 


4. La Présentation de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple (et la Purification de la Vierge Marie)

 

  • Lecture : Évangile selon Saint Luc 2, 21-39
  • Méditation : Bienheureux Columba Marmion (1858-1923) : né dans une famille irlandaise très religieuse, il est ordonné prêtre à l’âge de 23 ans. Il devient professeur de théologie au Grand Séminaire de Holy Cross puis en 1886, réalise le rêve qu’il nourrit depuis plusieurs années : il entre au monastère bénédictin de Maredsous (Belgique). Après des débuts difficiles, il est élu 3ème abbé à l’âge de 35 ans, et le restera jusqu’à sa mort. Profondément spirituel, exigeant mais doux et généreux, il est très actif et fait connaître à Maredsous un grand rayonnement (il devient notamment le confesseur du Cardinal Mercier). Il a laissé trois livres et des milliers de lettres.

 

Bienheureux Dom Columba Marmion, Le Christ, idéal du moine :

« Le protestant admet, le catholique croit. Le catholique reçoit l’Église comme un autre Christ ; dès qu’elle parle en son nom, il se soumet en toute obéissance comme au Christ lui-même. Telle est l’attitude qui procure le salut : écouter le Christ, écouter l’Église, accepter sa doctrine, se soumettre à ses directions. » 

  • Prière

Seigneur Jésus, nous Vous prions, par ce Mystère et par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de convertir les catholiques qui refusent Votre doctrine et s’obstinent à vouloir la changer !

Notre-Dame de la Présentation, aidez-nous à réellement écouter le Christ et à accepter la sainte doctrine !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

 

 

5. Le Recouvrement de Notre Seigneur Jésus-Christ au Temple

 

  • Lecture : Évangile selon Saint Luc 2, 40-52
  • Méditation : Saint Jérôme de Stridon (347-420) : Né à Stridon, alors ville romaine (aujourd’hui située dans l’actuelle Croatie). Moine, traducteur de la Bible, Docteur de l’Église, un des quatre Pères de l’Église latine. Il se convertit à l’âge de 18 ans, vit en ermite dans le désert syrien puis fonde un monastère à Bethléem. Sa traduction de la Bible, appelée « Vulgate », devient une référence pour l’Église. Saint Patron (entre autres) des traducteurs, archivistes et bibliothécaires. Il avait une grande dévotion pour la Vierge Marie, et fut un des premiers grands promoteurs de la théologie mariale.

 

Saint Jérôme, citation célèbre :

« Dieu veut laisser le temps au repentir, et il nous enseigne à ne pas nous hâter de retrancher un de nos frères de la communion des fidèles, car il peut arriver que celui-là même, dont l'esprit est perverti par une erreur dangereuse, se convertisse et devienne un zélé défenseur de la vérité; c'est pour cela qu'il ajoute: « De crainte qu'en arrachant l'ivraie, vous ne déraciniez en même temps le froment. »

  • Prière

Seigneur Jésus, nous Vous prions, par ce Mystère et par l’intercession de Votre Très Sainte Mère la Vierge Marie, de convertir toutes les personnes de notre entourage qui sont dans l’erreur et ne cheminent pas vers Vous !

Notre-Dame-du-Recouvrement, aidez-nous à montrer toujours beaucoup de patience et de charité avec les personnes de notre entourage qui sont dans l’erreur !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

 

 

À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l’Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

 

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »

 

 

 

 

 

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Malou
place Le Robert, il y a 3 mois
En très grande union de prière Amen 🙏 🌹 🌹 🌹
Mazette
place Montpellier, il y a 3 mois
Bonjour Malou, toujours fidèle au rendez-vous! En très grande union de prière! Amen!