Neuvaine pour trouver des développeurs - Jour 5 - Hozana

Neuvaine pour trouver des développeurs - Jour 5

Neuvaine pour trouver des développeurs - Jour 5

 Prions avec Benoît XVI pour les hommes qui mettent leurs talents au service de Dieu

Nous sommes tous comblés de talents, de dons qui sont des cadeaux de Dieu, et nous sommes appelés à les développer chaque jour. Dans la parabole des talents, les talents désignent la Bonne Nouvelle que nous avons reçu. Chacun sera jugé selon la manière dont il aura fait fructifier ce don de Dieu. Le serviteur paresseux ne trouve d’autre excuse que d’accuser Dieu d’être trop exigeant avec lui. Jésus veut faire comprendre l’obligation mais aussi la joie de participer à l’action de Dieu dans l’évangélisation du monde.

Qui est Benoît XVI ?

Joseph Aloisius Ratzinger est né en allemagne en 1927. Après la seconde guerre mondiale, il devient prêtre et est ordonné en 1951. En 2005, il est élu 265e pape de l'Église catholique sous le nom de Benoît XVI, et démissionne en 2013, laissant la place au pape François. ll vit aujourd'hui retiré dans le monastère Mater Ecclesiae, situé dans les jardins de la cité du Vatican.


Angélus du 16 novembre 2008 sur la parabole des talents, Benoît XVI

« Le passage de l'Évangile raconte la célèbre parabole des talents, rapportée par saint Matthieu (25, 14-30). Le "talent" était une ancienne monnaie romaine, de grande valeur, et c'est justement à cause de la popularité de cette parabole que celle-ci est devenue synonyme de talents personnels, que chacun est appelé à faire fructifier. En réalité, le texte parle d'un "homme, qui partait en voyage" et qui "appela ses serviteurs et leur confia ses biens" (Mt 25, 14). L'homme de la parabole représente le Christ lui-même, les serviteurs sont les disciples et les talents sont les dons que Jésus leur confie. Par conséquent, ces talents ne représentent pas seulement les qualités naturelles mais aussi les richesses que le Seigneur Jésus nous a laissées en héritage, afin que nous les fassions fructifier : sa Parole, déposée dans le saint Évangile ; le Baptême, qui nous renouvelle dans l'Esprit Saint ; la prière - le "Notre Père" - que nous élevons à Dieu en tant que fils unis dans le Fils ; son pardon, qu'il a commandé de porter à tous ; le sacrement de son Corps immolé et de son Sang versé. En un mot : le Royaume de Dieu, qu'Il est Lui-même, présent et vivant au milieu de nous.

C'est le trésor que Jésus a confié à ses amis, au terme de sa brève existence terrestre. La parabole de ce jour insiste sur l'attitude intérieure avec laquelle il faut accueillir et valoriser ce don. L'attitude qu'il ne faut pas avoir est celle de la peur : le serviteur qui a peur de son patron et craint son retour cache la pièce de monnaie sous terre et celle-ci ne produit aucun fruit. Cela arrive par exemple à celui qui a reçu le Baptême, la Communion, la Confirmation, mais ensevelit ensuite ces dons sous une couche de préjugés, sous une fausse image de Dieu qui paralyse la foi et les œuvres. Ceci fait qu'il trahit les attentes du Seigneur. Mais la parabole souligne davantage les bons fruits portés par les disciples qui, heureux du don reçu, ne l'ont pas tenu caché jalousement et par peur, mais l'ont fait fructifier en le partageant. Oui, ce que le Christ nous a donné se multiplie en le donnant ! C'est un trésor fait pour être dépensé, investi, partagé avec tous, comme nous l'enseigne ce grand administrateur des talents de Jésus qu'est l'apôtre Paul.

L'enseignement évangélique que nous offre aujourd'hui la liturgie a également eu une influence au niveau historique et social en encourageant parmi les populations chrétiennes une mentalité active et entreprenante. Mais le message central porte sur l'esprit de responsabilité avec lequel il faut accueillir le Royaume de Dieu:  une responsabilité envers Dieu et envers l'humanité. Il incarne parfaitement l'attitude du cœur de la Vierge Marie qui, en recevant le don le plus précieux de tous, Jésus lui-même, l'a offert au monde avec un immense amour. Nous Lui demandons de nous aider à être des "serviteurs bons et fidèles", afin de pouvoir prendre un jour part "à la joie de notre Seigneur". »

Demandons au Seigneur de nous aider à accueillir les dons qu'il nous a donné et à les développer. Demandons lui une grâce spéciale en lien avec nos dons !

Confions les bénévoles et l'équipe d'Hozana, ainsi que ses futurs travailleurs.

 

Prière du Notre Père

Notre Père, qui est aux cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses,

comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Et ne nous laisse pas entrer en tentation

mais délivre-nous du Mal.

Amen.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

21 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Gregory
place Québec, il y a 4 mois
En union de prière! 🌹💖
Claire
place Québec, il y a 4 mois
Ô Seigneur par Marie, nous te confions les bénévoles et l'équipe d'Hozana, ainsi que ses futurs travailleurs. Union de prières. Amen.
Béatrice 🌹
place Durtal, il y a 4 mois
"L'attitude intérieure avec laquelle il faut accueillir et valoriser ce Don"
Josianne
place Abidjan, il y a 4 mois
Union de prières