Facebook PixelSacré Cœur — Ouverture de la Neuvaine du Sacré Cœur à Saint-Sulpice - Hozana

Sacré Cœur — Ouverture de la Neuvaine du Sacré Cœur à Saint-Sulpice

Sacré Cœur — Ouverture de la Neuvaine du Sacré Cœur à Saint-Sulpice

Neuvaine au Sacré Cœur à Saint-Sulpice

Introduction

Cette prédication dura effectivement 9 jours à la paroisse Saint-Sulpice de Paris, les 5-14 juillet 1861, à raison de plusieurs enseignements par jour.


Cette Neuvaine au Sacré Cœur à Saint-Sulpice est une grande prédication du P. Eymard où 

découvrir le lien intime du Cœur de Jésus
& de la Sainte Eucharistie !

Partout il allumait le feu de l'amour envers le saint Sacrement

L'ensemble de la Neuvaine du Sacré Cœur à Saint-Sulpice qui dura 9 jours à la paroisse Saint-Sulpice de Paris, les 5-14 juillet 1861, fut suivie avec attention par Marguerite Guillot, première Supérieure des Servantes du Saint Sacrement (branche fondée par le Père Eymard en 1858, à Paris), qui nota dans son Journal II, p. 36 :

“Il [Eymard] fut prêcher une neuvaine à Saint-Sulpice. Nous allâmes l'entendre. Partout il allumait le feu de l'amour envers le saint Sacrement. L'église était remplie. Nous étions fières de ce que nous entendions exclamer autour de nous : Ah ! qu'il dit beau ! Qui est-il ? Jamais nous n'avons entendu prêcher ainsi sur le saint Sacrement.”  


Prédication de Saint Pierre-Julien Eymard (PO 7 et PO 6)
des 5-14 juillet 1861, à Saint-Sulpice - Paris

Neuvaine du Sacré Cœur à Saint-Sulpice

Sacré Cœur

Neuvaine
 5 juillet 1861 – Saint-Sulpice

Ouverture

Que le Père de Notre Seigneur Jésus-Christ vous donne de connaître l'amour du Christ qui surpasse toute connaissance, et vous entrerez par votre plénitude dans toute la Plénitude de Dieu (Ep 3,19).

1° Vœu de saint Paul pour les Éphésiens, le nôtre pour vous. C'est le plus grand, le plus saint, le plus heureux. Il sera le fruit béni de ces saints exercices en l'honneur du Sacré Cœur de Jésus, il doit l'être.

2° La dévotion au Sacré Cœur est le culte souverain de l'amour dû à Jésus-Christ, notre Sauveur. Elle est l'âme, la fin de toute la religion, car la religion n'est que la loi, la vertu, la perfection de l'amour ; et le Sacré Cœur de Jésus en est la grâce, le modèle et la vie. Cette royale dévotion résume donc toute la sainteté de Jésus-Christ et la nôtre.

3° Mais qui pourra dire la sublimité, la profondeur, la largeur, l'étendue de l'amour de ce cœur divin ? [cf. Ep 3,18] Qui pourra en supporter les ardeurs, en révéler la beauté, la bonté, la perfection ? – Vous seul, ô mon Jésus ! vous seul le pouvez, vous seul le ferez en ces cœurs si purs et si dévoués à votre amour et à votre gloire.

Avant d'entrer dans la nature intrinsèque de la dévotion au Sacré Cœur de Jésus, examinons, mes frères, la nature de l'amour de Dieu pour l'homme, en Jésus-Christ notre Sauveur.
Nous adorons le cœur sensible, le cœur de chair de Jésus-Christ pour trois raisons :
1° parce que c'est le cœur d'un Dieu ;
2° parce que ce cœur est le trésor des grâces de Dieu ;
3° parce qu'il est l'agent premier de l'amour divin (ou le sanctuaire vivant de l'amour de Jésus-Christ), ou le principe, ou le gage sensible de l'amour.

Qu'est-ce que Jésus-Christ, mes frères ? – C'est l'amour de Dieu pour l'homme humanisé, personnifié, perpétué en l'incarnation du Verbe fait chair, de l'homme-Dieu.


S. Pierre-Julien Eymard (PO 7,1)

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

De la vie intérieure 2

12 décembre 2017

Silence amoureux

18 décembre 2017

9 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader