Paroles de connaissance - Hozana
CN Média

CN Média dans Pentecôte - Découvrons les charismes du Saint-Esprit !

Publication #4Initialement publiée le 6 juin 2019

Paroles de connaissance

(Extrait de la vidéo) "En fait il ne s'agit pas d'une connaissance intellectuelle acquise par l'étude où la réflexion. En fait c'est une révélation surnaturel des réalités spirituelles ou de faits, d'action que le Seigneur est en train d'opérer (...)
Vous avez un exemple dans l'Evangile quand Jésus dit à la samaritaine lui dévoile un peu sa vie et elle dit : "Venez voir un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait ne serait ce point le Christ"
Saint Paul parle aussi de ce charisme, un moment il dit dans le chapitre 14 de la même lettre aux Corinthiens "Si tous prophétisé et qu'il arrive un non croyant ou un non initié, il se sent mis en question par tous, comme soumis à examen par tous, les secrets de son coeur sont mis au grand jour il tombera face contre terre pour se prosterner devant Dieu et proclamer vraiment Dieu et parmi vous."
Jésus, le Seigneur, par le Saint Esprit qui vient et qui touche les coeurs et nous fait participer à travers cet instrument du charisme de la parole de science qui est en fait une forme du charisme de prophétie."

« Venez voir un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait. Ne serait-il pas le Christ ? » Jean 4,29


« Ouvrez-vous avec docilité aux dons de l'Esprit ! Accueillez avec gratitude et obéissance les charismes que l'Esprit ne cesse de répandre ! N'oubliez pas que tout charisme est donné pour le bien commun, c'est-à-dire au bénéfice de toute » Saint Jean-Paul II, Pentecôte 1998.


Ce qu'en dit l'Eglise

"Tant que notre connaissance est imparfaite, la lumière éternelle de la vérité évidente s'est faite connaître à travers les nombreuses et diverses formes de prophétie." Saint Augustin


« Nous [...] entendons beaucoup de frères dans l'Église qui ont des dons prophétiques et mettent en évidence pour le bénéfice général les choses cachées des hommes . » Saint Irenée de Lyon, "Contre les hérésies"


“La prophétie doit toujours être en accord avec l'Écriture et avec l'enseignement de l'Église. La parole prophétique ne peut rien ajouter au dépôt de la foi, autrement dit, à ce que Dieu a révélé une fois pour toutes (cf. He 1, 1-2). Mais elle peut jeter un éclairage nouveau sur la révélation divine, en la rendant plus explicite, en l'appliquant au contexte actuel, en interprétant les signes des temps, en prédisant les événements à venir, en rappelant les actions passées de Dieu, en encourageant les fidèles, ou en les appelant à la conversion. La prophétie peut prendre la forme de visions, de rêves, ou encore celle de paroles de sagesse ou de connaissance.” Conseil Pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens, Service d'information. Rapport de la sixième phase du Dialogue international catholique-pentecôtiste (2011-2015) n.46


Concrètement

“Les « paroles de connaissance» (cf. 1 Co 12, 8), prononcées au cours d'une messe pour la guérison ou en d'autres occasions, jouent un rôle significatif dans le ministère de guérison. Elles peuvent s'adresser à une personne ou à une catégorie de personnes (« Il y a des personnes au sein de l'assemblée qui... »). De telles paroles peuvent contribuer à susciter la foi et à ouvrir. les coeurs aux guérisons que le Seigneur souhaite opérer en ces personnes. Ces paroles aident parfois à indiquer des causes plus profondes à la maladie dont souffre une personne, elles peuvent exhorter à une vie de prière plus intense, ou encore donner des indications sur certains aspects des desseins de Dieu sur une personne. Les « paroles de connaissance» se servent fréquemment d'images bibliques et d'un langage imagé, ce qui laisse à la personne à qui elles sont destinées davantage d'espace et de liberté pour répondre au Seigneur.

Les « paroles de connaissance» doivent être prononcées avec amour et respect, et doivent permettre une libre réponse de la part de la personne à qui elles s'adressent.

Elles ne doivent pas être considérées comme des paroles infaillibles, elles ne doivent pas non plus être imposées à la personne souffrante si elles n'apportent rien dans le cas précis. Si au cours du ministère, on prie individuellement pour les participants, il est bon de le faire à deux, ce qui permet de faire vérifier une « parole » reçue.” Prier pour obtenir la guérison - Réflexions doctrinales et indications pratiques”, de la Commission doctrinale de l'ICCRS.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Les Charismes

Publication #1Initialement publiée le 3 juin 2019

Langues

Publication #2Initialement publiée le 4 juin 2019

Foi

Publication #3Initialement publiée le 5 juin 2019

14 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader