Appendice 6 - 06 juin 2019 - Hozana

Appendice 6 - 06 juin 2019

Appendice 6 - 06 juin 2019

Reine des familles, Reine des Miracles et lien entre la Divine Volonté et les créatures. Mariage à Cana

1.   Prière à la Reine céleste

Reine Immaculée, ô céleste Maman, en ce mois qui t’est consacré, je me place sur tes genoux maternels, m’abandonnant entre tes bras comme ton enfant chéri et te demandant avec véhémence la plus grande de toutes les grâces : celle que tu m’admettes à vivre dans le Royaume de la Divine Volonté.

Sainte Maman, toi qui es la Reine de ce Royaume, permets que j’y vive en tant que ton enfant. Que ce Royaume soit rempli de tes enfants ! Je me confie à toi afin que tu y guides mes pas et que, soutenu par ta main maternelle, tout mon être vive constamment dans la Divine Volonté. Tu seras ma Maman. À toi, ma Maman, je confie ma volonté pour que tu l’échanges contre celle de Dieu et, qu’ainsi, je sois assuré de ne jamais quitter cette Divine Volonté. Je te prie de m’éclairer afin que je comprenne bien ce qu’est la Divine Volonté. Amen.

Je te salue Marie…

ð Petite pratique pour chaque jour du mois de mai

Chaque matin, chaque midi et chaque soir (trois fois par jour), se placer sur les genoux de notre céleste Maman et lui dire : «  Maman, je t’aime. Aime-moi, toi aussi, et donne à mon âme une petite portion de Divine Volonté. Bénis-moi pour que je fasse toutes mes actions sous ton regard maternel. »

2.   L’âme à céleste Maman

Sainte Maman, me voici auprès de toi et du doux Jésus pour assister à un mariage, y voir un grand miracle, comprendre ses mystères et voir jusqu’où peut aller ton amour maternel pour les créatures. Ô ma Mère, prends ma main dans la tienne, accepte-moi sur tes genoux, remplis-moi de ton amour, purifie mon intelligence et dis-moi pourquoi tu voulais assister à ce mariage.

3.   Leçon de la Reine du Ciel

Ma fille chérie, mon Cœur déborde d’amour et je sens le besoin de t’expliquer pourquoi mon Fils Jésus et moi voulions être présents à ce mariage. On pourrait penser que nous y sommes allés simplement pour faire acte de présence. Non, ma fille, de profonds mystères allaient s’y manifester. Sois attentive et je vais te révéler comment mon amour maternel s’y est révélé, et comment mon Fils y donna des signes tangibles de sa paternité et de sa royauté pour les créatures.

Mon Fils était revenu du désert et s’apprêtait à entreprendre sa vie publique. Il voulut d’abord être présent à ce mariage et c’est pour cela qu’il s’y laissa inviter. C’était non simplement pour célébrer avec les autres, mais pour y accomplir de grandes choses pour les générations humaines. Il y prit la place de Père et Roi des familles et moi, celle de Mère et Reine.

Par notre présence, nous allions renouveler la sainteté, la beauté et l’ordre du mariage humain constitué par Dieu au jardin d’Éden, quand Adam et Ève furent mariés par l’Être Suprême en vue du peuplement de la terre. Le mariage est la substance par laquelle jaillit la vie des générations. On peut dire qu’il est le tronc par lequel la terre est peuplée. Les prêtres et les religieux sont des branches mais, sans le tronc, les branches ne peuvent exister.

Par leur péché, en se retirant de la Divine Volonté, Adam et Ève firent perdre à la famille sa sainteté, sa beauté et son ordre. Et moi, ta Maman, la nouvelle et innocente Ève, avec mon Fils Jésus, nous allions ramener à l’ordre ce que Dieu avait accompli dans l’Éden. J’obtins la grâce que la Divine Volonté puisse régner à nouveau chez les couples humains. Je devins ainsi Reine des familles.

Notre amour nous consumait et nous voulions faire savoir aux créatures combien nous les aimions, et nous voulions leur donner un sublime enseignement. Voici comment. Au plein milieu du repas, le vin manqua. Rempli d’amour, mon Cœur maternel voulut aider les nouveaux époux. Sachant que mon Fils pouvait tout accomplir et sûre qu’il allait m’écouter, je lui ai dit : « Mon Fils, les époux n’ont plus de vin. » Il me répondit : « Mon heure d’accomplir des miracles n’est pas encore venue. » Étant certaine qu’il ne dirait pas non à la demande de sa Maman, j’ai dit à ceux qui servaient : « Faites ce que mon Fils vous dira et vous obtiendrez ce que vous désirez ; vous l’obtiendrez même en surabondance. »

Ma fille, par ces quelques mots, je donnai aux créatures une leçon des plus utiles et sublimes. Avec mon cœur de maman, je leur ai dit : « Mes enfants, voulez-vous devenir saints ? Faites la Volonté de mon Fils. Ne vous éloignez pas de ce qu’il vous dit et vous obtiendrez sa ressemblance, sa sainteté et sa puissance. Voulez-vous que cessent tous vos maux ? Faites tout ce que mon Fils vous dit. Voulez-vous obtenir une grâce, même difficile ? Faites ce qu’il vous dit et ce qu’il désire. Voulez-vous obtenir ce qui est nécessaire à la vie naturelle ? Faites ce que mon Fils vous dit. »

Ce qu’il vous dit et désire renferme une telle puissance qu’elle fait naître dans vos âmes les grâces voulues. Combien d’âmes se voient remplies de passions, faibles, affligées et misérables ! Elles prient et prient mais, parce qu’elles ne font pas ce que mon Fils demande, elles n’obtiennent rien ; les Cieux leur semblent fermés. Cela est une grande souffrance pour ta Maman car je vois que, pendant que ces âmes prient, elles s’éloignent de la source dans laquelle résident tous les biens : la Volonté de mon Fils.

Les serviteurs firent exactement ce que mon Fils leur avait dit, à savoir : « Remplissez les jarres avec de l’eau et placez-les sur la table. » Mon cher Jésus bénit cette eau qui se changea aussitôt en un vin délicieux. Que ceux qui font ce que Jésus dit et désire soient bénis mille fois !

Par ce miracle, mon Fils m’accorda un très grand honneur : il me constitua Reine des miracles. Et c’est pour cela qu’il voulut ma participation et ma prière pour l’accomplissement de son premier miracle. Il m’aimait tellement qu’il voulut me constituer Reine des miracles. Il le fit dans les faits et non seulement dans les mots. Il dit : « Si vous voulez des grâces et des miracles, venez à ma Mère ; je ne lui refuse jamais rien de ce qu’elle me demande. »

Par ma participation à ce mariage, songeant aux siècles à venir, j’entrevoyais le Règne de la Divine Volonté sur toute la terreJe songeais aussi aux familles en intercédant pour que la Très Sainte Trinité règne pleinement sur elles. Avec mes droits de Mère et de Reine, j’avais à cœur de mettre à la disposition des créatures les grâces, l’aide et la sainteté nécessaires pour qu’elles puissent vivre dans le Royaume si saint de la Divine Volonté. Et c’est pourquoi je continue de répéter continuellement : « Faites tout ce que mon Fils vous dit. »

Ma fille, écoute-moi bien. Si tu veux que tout soit en ton pouvoir, ne cherche pas ailleurs : fais-moi le plaisir d’être ma vraie fille et celle de la Divine Volonté. Alors je prendrai sur moi de former le mariage entre toi et la Divinité et, remplissant mon vrai rôle de Mère, je confirmerai ce mariage en te donnant comme dot la Vie de mon Fils et comme cadeaux ma maternité et mes vertus.

4.   L’âme

Céleste Maman, comme je dois te remercier pour le grand amour que tu me portes, pour avoir une pensée pour moi en tout ce que tu fais et pour me donner de telles grâces que le Ciel et la terre en sont émus et enchantés. Tous te disent : « Merci, merci ! » Sainte Maman, grave dans mon cœur tes saintes paroles : « Fais tout ce que mon Fils te dit » pour qu’il engendre en moi la vie de la Divine Volonté que je désire tant. Scelle ma volonté pour qu’elle soit toujours soumise à celle de Dieu.

5.   Petite pratique

Dans toutes nos actions, tendons l’oreille pour entendre notre céleste Maman nous dire sans cesse : « Faites tout ce que mon Fils vous dit » afin que nous fassions tout avec le souci d’accomplir la Divine Volonté.

6.   Oraison Jaculatoire

Sainte Mère, viens dans mon âme et accomplis le miracle de me rendre totalement possédée par la Divine Volonté.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Florence
place Plouray, il y a 3 mois
en trés grande union de prière amen fiat