Facebook Pixel« Dieu a visité son peuple. » - Hozana

« Dieu a visité son peuple. »

« Dieu a visité son peuple. »

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus se rendit dans une ville appelée Naïm. Ses disciples faisaient route avec lui, ainsi qu’une grande foule.
Il arriva près de la porte de la ville au moment où l’on emportait un mort pour l’enterrer ; c’était un fils unique, et sa mère était veuve. Une foule importante de la ville accompagnait cette femme. Voyant celle-ci, le Seigneur fut saisi de compassion pour elle et lui dit : « Ne pleure pas. » Il s’approcha et toucha le cercueil ; les porteurs s’arrêtèrent,
et Jésus dit : « Jeune homme, je te l’ordonne, lève-toi. » Alors le mort se redressa et se mit à parler. Et Jésus le rendit à sa mère. La crainte s’empara de tous, et ils rendaient gloire à Dieu en disant : « Un grand prophète s’est levé parmi nous, et Dieu a visité son peuple. » Et cette parole sur Jésus se répandit dans la Judée entière et dans toute la région.

Lectio Divina de l'équipe Hozana 

Dieu va visiter son peuple. Jésus marche en tête, suivi de ses disciples et d’une grande foule. La foule qui l’accompagne va rencontrer une foule que la mort d’un adolescent afflige. Dans cette rencontre entre la vie et la mort, le cœur du Christ est saisi de compassion pour cette femme qui a tout perdu. C’est elle qui est au centre de cet évangile. C’est pour elle que Jésus est venu : Que nous ayons la vie et la vie en abondance. 

Enfin Jésus s’adresse avec autorité à ce jeune homme dont le corps est mort mais pas son âme. Il le ressuscite et le rend à sa mère. Oui, dans la résurrection de ce jeune homme on peut y avoir un parallèle avec celle du Christ et aussi la nôtre.
Alors ne pleurons pas, marchons avec le chemin, la vérité et le Prince de la vie qui ressuscite tout ce qui est mort en nous. (Jean 14,6)
En avons-nous conscience ?

Acclamons et partageons la Parole de Dieu.

Merci à  Emmanuel  pour cette illustration ! Si vous souhaitez vous aussi participer au partage de la Parole de Dieu par vos talents d'illustrateurs, n'hésitez pas à nous écrire sur le formulaire de contact

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

76 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader