Le don de la foi

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
de nouveau, des Juifs prirent des pierres
pour lapider Jésus.
Celui-ci reprit la parole :
« J’ai multiplié sous vos yeux les œuvres bonnes
qui viennent du Père.
Pour laquelle de ces œuvres voulez-vous me lapider ? »
Ils lui répondirent :
« Ce n’est pas pour une œuvre bonne
que nous voulons te lapider,
mais c’est pour un blasphème :
tu n’es qu’un homme,
et tu te fais Dieu. »

Méditation

Comment Jésus n’aurait-il pas scandalisé ? Ses affirmations sont celles auxquelles on se heurte sans jamais pouvoir les recevoir selon les possibilités les plus ordinaires de notre humanité. Nous ne pouvons accueillir les paroles de Jésus que, lorsque, à la suite de nos recherches activées par nos désirs, le Seigneur nous accorde le don de la FOI qui nous ouvre sur la dimension spirituelle.

C’est ce qu’a découvert Saint Augustin au moment de sa conversion. Il parle ainsi de l’action de Dieu (Confessions, X, 27) : 

Tu m’as appelé, tu as crié et tu es venu à bout de ma surdité ; tu as étincelé et tu as mis en fuite ma cécité ; tu as répandu ton parfum, je l’ai respiré et je soupire après toi ; je t’ai goûté et j’ai faim et soif de toi ; tu m’as brûlé et je brûle du désir de ta paix. 

La Foi ouvre nos sens à la dimension spirituelle, elle nous donne alors de reconnaître en Jésus-Christ le "Fils de Dieu" qui nous confie : "Le Père est en moi et moi dans le Père". (Jn 10, 38).

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

8 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Carême 2019 : Priez avec les religieux Prémontrés !