Facebook PixelL'homme est toujours prêt à fuir la vérité - Hozana
Abbaye de Mondaye

Abbaye de Mondaye dans Carême 2019 : Priez avec les religieux Prémontrés !

Publication #58Initialement publiée le 6 avril 2019

L'homme est toujours prêt à fuir la vérité

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean  (Jn 7, 40-53)

En ce temps-là, Jésus enseignait au temple de Jérusalem. Dans la foule, on avait entendu ses paroles, et les uns disaient : « C’est vraiment lui, le Prophète annoncé ! » D’autres disaient : « C’est lui le Christ ! » Mais d’autres encore demandaient : « Le Christ peut-il venir de Galilée ? L’Écriture ne dit-elle pas que c’est de la descendance de David et de Bethléem, le village de David, que vient le Christ ? » C’est ainsi que la foule se divisa à cause de lui. Quelques-uns d’entre eux voulaient l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui. Les gardes revinrent auprès des grands prêtres et des pharisiens, qui leur demandèrent:
« Pourquoi ne l’avez-vous pas amené ? » Les gardes répondirent : « Jamais un homme n’a parlé de la sorte ! » Les pharisiens leur répliquèrent : « Alors, vous aussi, vous vous êtes laissé égarer ? Parmi les chefs du peuple et les pharisiens, y en a-t-il un seul qui ait cru en lui ? Quant à cette foule qui ne sait rien de la Loi, ce sont des maudits ! »

Nicodème, l’un d’entre eux, celui qui était allé précédemment trouver Jésus, leur dit : « Notre Loi permet-elle de juger un homme sans l’entendre d’abord pour savoir ce qu’il a fait ? » Ils lui répondirent : « Serais- tu, toi aussi, de Galilée ? Cherche bien, et tu verras que jamais aucun prophète ne surgit de Galilée ! » Puis ils s’en allèrent chacun chez soi.

Méditation

La parole de Dieu en ce jour nous fait apparaître le péché profond de l’homme lorsqu’il est toujours prêt à fuir la vérité en trouvant les meilleurs arguments, surtout lorsque cette vérité est perçue comme menaçante.

Seigneur, nul n’a parlé comme toi, fais que nous scrutions ta Parole en laquelle le Père et l’Esprit ne cessent de Te rendre témoignage, afin que, sans nous retourner, nous marchions vers la vérité et la justice et qu’elles nous conduisent jusque dans le Royaume des siècles et siècles.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

"Mon temps n'est pas encore venu"

Publication #57Initialement publiée le 5 avril 2019

La vie éternelle, c'est connaître Dieu

Publication #56Initialement publiée le 4 avril 2019

Un regard tout neuf sur Dieu

Publication #55Initialement publiée le 3 avril 2019

7 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader