La chasteté est possible. - Hozana

La chasteté est possible.

(Réflexions du Père Silvio Gaston Moreno, argentin. Prêtre religieux de l'Institut du Verbe Incarné, il est missionnaire depuis 2005).

Il est vrai que les jeunes, les mariés et aussi les fiancés sont plus que jamais appelés à vivre la chasteté, l’amour pur. La vertu de chasteté est nécessaire à tout homme. Du point de vue chrétien, on doit éduquer tous les jeunes de la même manière, sans savoir s’ils vont se marier ou ne pas se marier, sans savoir s’ils vont être religieux ou non. L’éducation est commune, et cela est bon. Le problème c’est justement la mise en pratique de cette éducation. Donc ce n’est pas une vertu pour des gens particuliers, c’est une vertu pour tous. En fait, on ne va pas dire à un jeune de 15 ans : « Ne t’en fais pas, tu vas te marier ; après, tu pourras faire ce que tu veux ». Pas de tout ; on lui dira : « Courage, il faut lutter, il faut essayer de lutter contre ces passions ». Et en faisant cela, on lui dit : « Tu pourras ainsi aimer plus et aller plus loin dans l’amour ». Mais cela, on ne le dit pas assez. Parfois on dit simplement : « c’est péché ! », mais on n’explique rien, on n’enseigne pas comment éviter positivement le péché. C’est là justement la pédagogie de la vertu.   

Cependant beaucoup disent ne pas avoir la force pour la vivre. Pire encore, d’autres pensent explicitement que la plupart des chrétiens qui se préparent au mariage ou qui vivent des situations matrimoniales difficiles ne sont pas capables de faire et de vivre ce que l’Eglise a toujours demandé, c’est-à-dire la continence et la vertu de la chasteté.

Quelques théologiens ont eu le courage d’affirmer qu’il serait difficile d’exiger de la part des fiancés et des couples d’aujourd’hui, voir même des jeunes, la pratique de la vertu de chasteté, et une vie de pureté qui, sans un charisme particulier de l’Esprit, deviendrait téméraire.

Que dire alors de tous les textes du magistère de l’Eglise qui encouragent la pratique de la continence et de la chasteté : sont-ils téméraires ? Que dire aussi de toutes les familles partout dans le monde qui ont décidé d’être fidèles à ces enseignements évangéliques sans avoir forcement ce charisme particulier de l’Esprit ? Que dire de tous les jeunes qui cherchent à vivre l’amour pur ? Y-a-t-il un test afin de savoir si l’on a ou pas ce charisme pour ne pas pécher de témérité ? Que dire alors du récent discours du Pape François aux jeunes de Turin ? Je cite : « …Et maintenant je sais que vous êtes de bons jeunes, permettez-moi de vous parler franchement. Sans faire le moraliste, je voudrais dire un mot qui ne plaît pas, un mot impopulaire. Le pape aussi, parfois, doit prendre des risques pour dire la vérité. L’amour est dans les faits, dans la communication, mais il est très respectueux des personnes, il n’utilise pas les personnes, l’amour est chaste. A vous, jeunes de ce monde, un monde hédoniste, où seul le plaisir est plébiscité, où ne comptent que « vivre bien » et « faire la belle vie », je dis : soyez chastes, soyez chastes ! Nous avons tous traversé des moments où cette vertu était difficile à tenir, mais c’est le chemin à suivre pour aller vers un amour authentique, un amour qui sait donner la vie, qui n’essaie pas d’utiliser l’autre pour son plaisir. C’est un amour qui considère que la vie de l’autre est sacrée: je te respecte, je ne veux pas t’utiliser. Cela n’est pas facile. Nous savons tous combien il est difficile de surmonter cette conception « facile » et hédoniste de l’amour. Pardonnez-moi si je dis une chose à laquelle vous ne vous attendiez pas, mais je vous demande: faites l’effort de vivre un amour chaste ».

Malheureusement, l’un des problèmes qui est la base de situations difficiles au cours des fiançailles et du mariage est la « méfiance » sur la possibilité de vivre la vertu de chasteté. La mentalité désormais installée chez nos jeunes est celle de penser que c’est impossible, que cela n’a pas d’importance puisque tout le monde le fait. Peut-être est-ce pour cette raison que ladite vertu n’a pas eu sa place dans le dernier synode sur la famille.  

C’est vraiment dommage de ne pas encourager les jeunes d’aujourd’hui et les jeunes couples à vivre la continence et la chasteté selon leur propre état de vie. Et cela dépend aussi de nous les prêtres qui parfois n’avons pas le courage d’en parler à haute voix. Il faut l’avouer : cette mentalité s’impose grâce aussi à notre silence.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Béamarie
Béamarie place Dijon, il y a 16 jours
Seigneur Jésus protège nos enfants, nos jeunes de tous les dangers qu'offrent internet et permet leur d'utiliser les nouvelles technologies avec intelligence et modération. Protège les jeunes, les jeunes couples ä connaître la pureté de l'amour. Amen
Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies