Facebook Pixel« Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » - Hozana

« Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »

« Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »

Evangile de Jésus Christ selon saint Jean 20, 19-31

C’était après la mort de Jésus.
Le soir venu, en ce premier jour de la semaine,
alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples
étaient verrouillées par crainte des Juifs,
Jésus vint, et il était là au milieu d’eux.
Il leur dit :
« La paix soit avec vous ! »
Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté.
Les disciples furent remplis de joie
en voyant le Seigneur.
Jésus leur dit de nouveau :
« La paix soit avec vous !
De même que le Père m’a envoyé,
moi aussi, je vous envoie. »
Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux
et il leur dit :
« Recevez l’Esprit Saint.
À qui vous remettrez ses péchés,
ils seront remis ;
à qui vous maintiendrez ses péchés,
ils seront maintenus. »

Or, l’un des Douze, Thomas,
appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau),
n’était pas avec eux quand Jésus était venu.
Les autres disciples lui disaient :
« Nous avons vu le Seigneur ! »
Mais il leur déclara :
« Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous,
si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous,
si je ne mets pas la main dans son côté,
non, je ne croirai pas ! »

Huit jours plus tard,
les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison,
et Thomas était avec eux.
Jésus vient,
alors que les portes étaient verrouillées,
et il était là au milieu d’eux.
Il dit :
 « La paix soit avec vous ! »
Puis il dit à Thomas :
« Avance ton doigt ici, et vois mes mains ;
avance ta main, et mets-la dans mon côté :
cesse d’être incrédule,
sois croyant. »
Alors Thomas lui dit :
« Mon Seigneur et mon Dieu ! »
Jésus lui dit :
« Parce que tu m’as vu, tu crois.
Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »

Il y a encore beaucoup d’autres signes
que Jésus a faits en présence des disciples
et qui ne sont pas écrits dans ce livre.
Mais ceux-là ont été écrits
pour que vous croyiez
que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu,
et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom.

Lectio Divina de l'équipe d'Hozana

Pendant le Carême, nous avons fait une lecture suivie de la Passion selon saint Mathieu et notre équipe s'est réunie chaque semaine pour un temps de lectio divina partagée, afin de proposer un petit commentaire aux priants. Cet "exercice" a été tellement riche que nous avons décidé de le prolonger, et nous vous proposerons donc à partir de maintenant un petit commentaire de l'Évangile chaque dimanche ! 

Cet Évangile nous place dans la même situation que saint Thomas. Nous n'avons pas vu Jésus de nos propres yeux, mais les événements nous sont rapportés par un témoin direct : saint Jean était présent lors des deux visites de Jésus. Saint Jean nous présente des faits réels, historiques, devant témoins. Or ce texte contient à lui seul presque toute notre foi : Jésus était mort, il est maintenant vivant. L'incrédulité même de Thomas offre à Jésus l'occasion d'apporter une preuve supplémentaire de sa corporéité : les autres disciples ont vu Jésus, ils l'ont entendu, Thomas l'a touché. Cette rencontre le pousse à formuler peut-être la plus forte profession de foi du Nouveau Testament : "Mon Seigneur et mon Dieu". Thomas voit un homme, et le reconnaît comme son Dieu !
 
Sommes-nous prêts à croire réellement à l'historicité de ce texte ? À croire ce qui nous est rapporté, sans avoir vu ?

 

Merci à Audrey pour l'illustration ! Si vous souhaitez vous aussi participer au partage de la Parole de Dieu par vos talents d'illustrateurs, n'hésitez pas à nous écrire sur le formulaire de contact.

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

56 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader