Bonjour  !
Avez-vous 3 minutes pour aider Hozana aujourd'hui ? Commencez par prendre 10 secondes pour comprendre pourquoi nous avons besoin de votre aide :-)

La mission d'Hozana est de rassembler une immense communauté de priants sur Internet (plus de 145 000 déjà !), pour permettre à Jésus de changer de nombreuses vies. Chaque mois, Hozana.org reçoit 300 000 visites.
Ce service gratuit coûte 3€ par personne et par an.

Il nous faut payer le loyer, les serveurs, le matériel, et l'équipe de 5 permanents qui travaille dur pour aider toujours plus de personnes dans leur prière. Nous ne diffuserons jamais de publicité, pour préserver ce lieu de prière. Et nous souhaitons qu'Hozana reste gratuit pour tout le monde, toujours. C'est pourquoi, l'association Hozana ne vit que de dons, et c'est pourquoi j'ai besoin de votre aide  !
Pourriez-vous prendre 3 minutes pour nous aider maintenant ?
En union de prière,
Thomas, pour Hozana
Fermer 
Avatar de Père Sébastien

Père Sébastien a publié dans la communauté Prions pour apprendre à prier

4e jour : « Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour »

4e jour : « Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour »

            Chers Priants,

             Nous vous invitons aujourd’hui à poursuivre notre méditation du Notre Père avec les 4 dernières demandes.

La prière de demande

            Le Notre Père est tissé de demandes ! Et bien souvent, notre prière consiste surtout à demander la protection de Dieu devant une épreuve, la guérison dans la maladie, la force dans les difficultés, pour nous ou ceux qui nous sont chers. Ces demandes « sont à la fois très justes et très saintes » nous dit Thérèse d’Avila (Chemin, ch. 39). Mais peut-être vous demandez-vous : à quoi ça sert de prier, d’intercéder, puisque Dieu sait bien ce dont les hommes ont besoin ?

            Ste Thérèse de Lisieux explique : « Ah! c'est que Jésus a pour nous un amour si incompréhensible qu'Il veut que nous ayons part avec lui au salut des âmes. Il ne veut rien faire sans nous ». Et elle ajoute, justifiant ainsi sa vie de religieuse cloîtrée : « Notre mission comme Carmélites est de former des ouvriers évangéliques qui sauveront des milliers d'âmes dont nous seront les mères... » (Lettre 135).

            Dieu pourrait tout faire tout seul, mais il veut nous associer à son action de salut. Comme un père qui construit une maison est heureux d’associer son enfant à ce qu’il fait, afin de pouvoir partager avec lui la joie de l’œuvre réalisée !

« Donne-nous aujourd’hui… »

            Comme hier, St Augustin peut nous guider à comprendre les 4 dernières demandes :

            « Il faut entendre de deux manières la demande relative au pain quotidien; il faut y voir ce qui est nécessaire à la vie charnelle, et ce qui est nécessaire à la vie spirituelle. […] Les fidèles savent aussi qu'il y a un aliment spirituel, l’Eucharistie. […] Ce pain quotidien est encore dans les lectures que vous entendez chaque jour à l'Église, dans les hymnes que l'on chante et que vous chantez. ».

            Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés : « Vous donc, prenez garde de conserver dans vos cœurs du ressentiment contre autrui […]. Pardonnez comme on vous pardonne. Comment ne doit pas pardonner quand Celui qui n'a pas besoin de pardon, Dieu, pardonne tout sans réserve? »

            Ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal. « Que nul, lorsqu'il est tenté, dit l'Apôtre saint Jacques, ne dise que c'est Dieu qui le tente (Jc 1,13). La tentation est ici prise dans un mauvais sens, pour les déceptions et les chutes que cause le démon. Dieu n'envoie à personne la tentation qui consiste à tromper et à séduire. […] A quoi se résume cet enseignement? À nous inviter à combattre nos passions. »

Prier concrètement aujourd’hui : « Notre Père » (suite)

            Les habitués de l’oraison pourront prendre par exemple la parabole sur l’efficacité de la prière en Lc 11, 5-13.

            Pour les autres, voici ce que nous vous proposons. Après un beau signe de croix pour nous mettre en présence du Père qui nous attend avec amour, nous pourrons prier encore une fois lentement le Notre Père, en méditant plus particulièrement les 4 dernières demandes. Le Père nous fait la grâce de nous nourrir dans les Evangiles et à la Messe : et si nous le remercions pour ce si beau don ? Dieu se fait ainsi proche de nous ! Nous pouvons aussi confier nos proches qui souffrent, et qui attendent le pain de la consolation.

            Demandons également la grâce de savoir pardonner : c’est si difficile ! Nous avons tous du ressentiment contre l’une ou l’autre personne, que nous pouvons présenter aujourd’hui au Père des miséricordes.

            Implorons le Seigneur pour qu’il nous apprenne aussi à résister aux tentations du mal, et qu’il nous donne la force de lutter. Et si nous prenions aujourd’hui une résolution contre un de nos défauts ?

            Enfin nous pourrons remercier le Seigneur de nous permettre, par notre prière, de faire le bien, même si nous ne le voyons pas. Restons bien fidèles à nos 5 minutes !

 

Notre Père, qui es aux cieux,

que ton nom soit sanctifié.

Que ton règne vienne ;

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés,

Et ne nous soumets pas à la tentation,

mais délivre-nous du Mal.

 

Pour aller plus loin :

St Augustin, Sermon 57.

Ste Thérèse d’Avila, Chemin de la Perfection, ch. 29-34.

CEC n°2828-2854.

Nouveau Notre Père : changement de traduction.

---

Image : d'après Arcabas

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)
10 partages
108 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

    Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies