Le Rosaire ………………….La Crucifixion - Hozana

Le Rosaire ………………….La Crucifixion

Le Rosaire ………………….La Crucifixion

Basilique du Rosaire de Lourdes : Chapelle de la crucifixion.

.

          Ce jour l’Eglise fête à la fois la présentation de l’Enfant Jésus au Temple et la purification légale de Notre Dame. Nous rappellerons en fin de publication les préceptes de la loi auxquels se soumis Notre Dame.  Nous célébrons aussi le premier samedi du mois de février et nous n’oublierons pas notre communion réparatrice de ce jour  pour réparer les outrages faits au Cœur Immaculé de Marie. 

 

      Ce mois est aussi celui choisi par Notre Dame pour commencer à apparaitre à Bernadette Soubirous. A la demande du curé Peyramale, Bernadette lui demandera 3 fois son nom, et elle le révelera le 25 mars suivant, le jour ou l'Eglise fête l'Annonciation. en précisant '' Je suis l'Immaculée conception ''  . Nous suivrons ces apparitions dans nos publications .

       C’est aussi le premier l’anniversaire de ce jour où les 80 futurs prêtres du diocèse de Paris ont assisté à une messe suivant la forme extraordinaire du rite romain en l’église Saint-Louis-en-l’Île.  La veille, ils avaient eu une journée d’information sur cette forme, en l’église Saint-Eugène-Sainte-Cécile. La préparation de l’anniversaire de cet événement nous a permis de découvrir que  Dom Guéranger avait donné une explication complémentaire de celle du père Martin de Cochem.  Nous avons scindé cette explication plus récente en 14 parties que nous vous présentons tous les mardis depuis le 8 janvier dernier.

       Pour ceux qui s’intéressent aux motivations qui ont conduits certains supérieurs de communautés religieuses à faire le choix de cette forme, ils peuvent les découvrir  avec le lien suivant donnant une vidéo de 7 minutes proposée par Notre Dame de Chrétienté.   https://gloria.tv/video/uG2B7P8LnLQE2wgiPq3dvzkMA

      C’est aussi le jour où l'on range la crèche. Nous avons placé en fin de publication quelques réflexions que nous pouvons avoir en emballant certains de ses personnages, de même, la raison d’être des décorations du sapin qui abrite souvent cette dernière.

            Enfin le 6 février est le second anniversaire de la première publication de cette communauté. Notre Dame vous l’a fait connaître et ainsi recevoir des informations sur la dévotion à son Cœur Immaculé. Ce Cœur sera capable de convertir tout un pays.

             En réparant les outrages qui Lui sont faits, en procédant comme expliqué à Pontevedra, vous assurerez votre salut ou celui de la personne pour qui vous l’offrirez.

            Et  même vous pouvez l’offrir pour une personne jeune (ou moins jeune), dont vous déplorez la conduite publique, pour qu’elle se convertisse, et cesse d’offenser ainsi Notre Seigneur. ‘’Que l’on cesse d’offenser Notre Seigneur, car il est déjà trop offensé ‘’  ont été les dernières paroles de Notre Dame à Fatima ; et le 19 août précédant,  Elle avait dit : ‘’ Priez beaucoup et faites des sacrifices pour les pécheurs, car beaucoup d’âmes vont en enfer car il n’y a personne qui se sacrifient pour elles’’  

            N’est-ce pas le plus beau cadeau que l’on puisse s’offrir et offrir à quelqu’un qu’on aime, ou à recommander à un parent, un ami, …. dont le conjoint ou les enfants sont sur une très mauvaise pente ?

.

   Nous publierons le 9 février le commentaire de la salutation angélique du père de Montfort. 

.

Cinquième mystère douloureux : La crucifixion au calvaire.

.

            Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette cinquième dizaine en l’honneur de votre crucifiement, et de la mort ignominieuse sur le calvaire, et nous vous demandons, par ce mystère et par l’intercession de votre sainte Mère, la conversion des pécheurs, la persévérance des justes et le soulagement des âmes du purgatoire. Ainsi soit-il.

.

Notre-Père…

.

  1. Pour honorer les cinq plaies de Jésus-Christ et son sang répandu sur le calvaire.
  2. Son cœur percé et la croix sur laquelle il a été crucifié.
  3. Les clous et la lance qui l’ont percé, l’éponge, le fiel et le vinaigre dont il fut abreuvé.
  4. La honte et l’infamie qu’il a souffert d’être crucifié tout nu entre deux larrons.
  5. La compassion de sa sainte Mère.
  6. Ses sept dernières paroles.
  7. Son abandon et son silence.
  8. L’affliction de tout l’univers.
  9. Sa mort cruelle et ignominieuse.
  10. Sa descente de la croix et sa sépulture.

.

      Gloire au Père…

     Grâces du mystère de la mort et de la passion de Jésus-Christ descendez dans mon âme et rendez la vraiment sainte. Ainsi soit-il.

     O Mon Jésus …..

.

Méthode  abrégée

.

     Il faut ajouter le mot '' Crucifié  '' après ‘’Jésus,’’ au milieu de l’Ave. « Je vous salue Marie… et Jésus crucifié, le fruit de vos entrailles est béni. Sainte-Marie… etc...’’

.

         A la fin du chapelet des mystères douloureux, on dit :

            Grâces du mystère douloureux, descendez en nos âmes et rendez-les vraiment patientes. Ainsi soit-il.

.

       Le chapelet en image : Le pélican de la crucifixion.

. 

80113-le-rosaire-la-crucifixion

.

            Alors, un oiseau qui, de loin, ressemblait à un cygne et qui portait une grande blessure rouge sur son poitrail de duvet blanc, ajouta :

            Vous avez vu bien souvent mon image sculptée sur le tabernacle de l’autel où l’on dit la messe, ou encore sur les ornements de Monsieur le curé, au Salut du très Saint Sacrement.

            Si au lieu de regarder en l’air, vous aviez fait attention à ce que l’on chantait l’autre jour, dans '' l’Adoro Te '' de la procession de la Fête-Dieu, vous auriez entendu ceci    ''  Pie Pelicane, Jésu Domine  ''

https://www.youtube.com/watch?v=-xs67InkZ3A   Prière écrite par St Thomas d’Aquin : Texte latin et français avec le lien http://ursulines.union.romaine.catholique.fr/Adoro-te-devote )

            C'est-à-dire : Bon Pélican, Seigneur Jésus. 

            Plutôt que de laisser mes enfants à avoir faim, je leur donnerai ma vie, et c'est pourquoi je représente le Bon Jésus mourant pour nous sur la Croix. Il faut penser à cela quand on reçoit la sainte communion.

             (Le deuxième chapelet des mystères douloureux est fini. Maintenant on peut commencer les mystères glorieux.)

.

.

            Le vénérable père Louis du Pont, dans ses méditations, rappelle les 3 éléments liés à la présence de Marie au temple avec l’Enfant Jésus.

  • La loi ancienne ordonnait aux femmes qui mettaient au monde un fils de rester enfermées dans leur maison pendant 40 jours, comme étant impures ; puis, d’aller au temple pour y être purifiée. Elles devaient offrir un agneau et une tourterelle, ou, si elles étaient pauvres, deux tourterelles ou deux pigeonneaux, conjurant le prêtre de prier pour elles
  • La loi ordonnait encore que tous les premiers-nés des Hébreux fussent offerts et consacrés au Seigneur, en mémoire du bienfait signalé qu’il leur avait accordé en les tirant de l’Égypte, après avoir fait mourir en une seule nuit tous les premiers-nés des Égyptiens. 
  • La loi ordonnait, en troisième lieu, que les premiers-nés fussent rachetés cinq sicles. Marie les paya aux prêtres, et le prêtre lui rendit son fils.

           

Le père du Pont voit une double signification au nombre cinq pour obtenir que le prêtre rende Jésus à Marie : d’une part, la mortification de nos 5 sens corporels, d’autre part, la pratique des cinq vertus qui servent de disposition à la grâce et à la parfaite sainteté, à savoir : La foi vive, la crainte de Dieu, le regret du péché, la confiance en la divine miséricorde, le ferme propos d’obéir au Seigneur et d’accomplir en toutes choses sa sainte volonté.

         Et avant ces propos, le père  du Pont remarquait que Dieu allait souvent au delà de nos demandes en citant le vieillard Siméon qui ne souhaitait que voir le sauveur avant de mourir et qui avait eu le privilège de le tenir dans ses bras.  

            Nous ajouterons que c’est aussi, par la pratique de la dévotion réparatrice de 5 premiers samedis du mois consécutifs, qu’en quelque sorte Marie, à son tour  ‘’récupère’’ notre salut. Notre Dame avait dit le 13 juin 1917 aux enfants de Fatima :   ‘’A qui embrassera cette dévotion, je promets le salut, ces âmes seront chéries de Dieu, comme des fleurs placées par Moi pour orner son trône.’’ Le nombre 5 ayant été précisé lors de l’apparition de Pontevedra le 10 décembre 1925.

.

          En enlevant les décorations du sapin qui abrite parfois la crèche, nous  aurons l’occasion de nous souvenir, ou d’apprendre par le texte ci-dessous le symbolisme de ces décorations.  

            Nous l’avons extrait du livre d’Isabelle de Saizieu intitulé ‘’ Récit de Noëls d’autrefois ‘’, (15 contes et récits de Noël, particulièrement de celui intitulé  ‘’la véritable histoire du sapin de Noël’’.). (http://www.chire.fr/A-214185-recits-de-noel-d-autrefois.aspx  ) Le début de ce récit nous apprend que dès 1492, l’œuvre Notre Dame à Strasbourg (œuvre chargée de l’édification et de l’entretien de la cathédrale) achetait 9 sapins pour les 9 paroisses de la ville.  C'est pour nous montrer que la coutume du sapin décoré  est de tradition catholique.   

            Le sapin commémore le mystère de l’Incarnation et de la Rédemption de la façon suivante :

            Il faut d’abord se souvenir que le sapin symbolise l’arbre de vie du paradis originel. La première décoration qui s’y accroche – dans la partie la plus basse de l’arbre – est une représentation d’Adam et Ève, souvent en papier coloré. Au-dessus d’eux est suspendue la plus belle des pommes rouges – conservée soigneusement depuis leurs récoltes – pour représenter le fruit de l’arbre défendu et rappeler le péché originel de nos premiers parents. Les autres pommes « de garde », qui sont encore belles et fraîches à la fin du mois de décembre, ont elle aussi été énergiquement frottées pour les rendre brillantes avant de les disposer dans tout le sapin, rappelant ainsi les fruits délicieux du paradis. Avec elles, vont être accrochés les oiseaux de papier, métal, tissu ou cristal, imitant ceux qui gazouillaient au paradis bien sûr. Mais Adam et Eve ayant été chassés du paradis terrestre est condamné à ne plus entrer au ciel, voici un bel ange, suspendu dans les plus hautes branches du sapin, qui vient rappeler à nos premiers parents – et à nous-mêmes – la promesse d’un sauveur faite par Dieu le père.

            Cependant, dans la joie de Noël, il ne convient pas d’oublier que c’est par son immense amour pour nous et par sa passion et sa mort sur la croix que Notre-Seigneur nous a racheté : alors le sapin s’orne aussi d’« oblats » – c’est-à-dire d’hosties non consacrées – pour penser à la rédemption qui nous ouvrira les portes du ciel. Au sommet du sapin une grande étoile rappellera celle qui a brillée  au-dessus de la pauvre étable et qui a guidé les rois mages dans leur longue route.

            Il y a aussi une multitude de petites bougies (maintenant des guirlandes électriques) rappelant tous les esprits célestes qui chantèrent dans la nuit de Noël et qui entonnent  toujours par milliers à chaque messe : « Gloria in excélcis Deo ».

.

           Méditons quelques instants sur ces rois mages dont nous rangeons les personnages avec précaution : Demandons à Jésus présenté ce jour au temple, d’avoir leur foi. Ils découvrent une étoile nouvelle : ‘’Une étoile sortira de Jacob ‘’ avait dit le prophète Balaam. C’est l’annonce de la naissance du Roi d’Israël. Ils préparent ‘’leurs trésors’’ puis se rendent à Jérusalem et annoncent bien haut qu’un enfant est né, qu’il est roi, que c’est le Messie annoncé par les prophètes. Il ne leur manque que le lieu exact pour Lui rendre hommage. Ainsi ce sont des personnalités hors du peuple choisi, qui font connaître aux grands de ce peuple cette nouvelle attendue depuis plus de 4 000 ans. La réponse d’Hérode sera le massacre des innocents et aucun des grands prêtres ne se rendra à Bethléem pour aller saluer et adorer tout de suite le Messie tant attendu. Il est venu chez les siens et les siens ne l’ont pas reconnu ! 

             Pensons à la foi de ces rois. Elle est encore augmentée par ce miracle de l’étoile que Dieu a fait naître, qui les guide de nouveau, selon ce qu’Hérode leur avait dit de la part des grands prêtres. Cette étoile s’arrête au-dessus du lieu où se trouvait Enfant-Roi et sa Mère ; une famille pauvre, dans un logement pauvre ; Malgré les apparences, ils reconnaissent dans le nouveau-né, le Messie. Ils se  prosternent pour l’adorer avant d’ouvrir leurs trésors , montrant  sa nature royale avec l’or, sa nature divine avec l’encens, sa nature humaine avec la myrrhe.  C’est toute l’incarnation que Dieu leur avait fait découvrir et qu’ils avaient symbolisée par ces présents préparés avant leur départ.

            Nul doute qu’en retour, l’enfant Jésus leur communiqua des grâces particulières comme la sagesse, l’amour de Dieu et autre faveurs, ne serait-ce que le songe qu’ils eurent pour ne pas retourner à Jérusalem. Qu’elle joie sera la nôtre de retrouver au ciel ces premiers adorateurs du Messie, après ses parents et les bergers.

            St Mathieu nous dit en effet ‘’ Et se prosternant, ils l’adorèrent ‘’  L’ange de Fatima, à sa première apparition, courba le front jusqu’au sol et apprit aux enfants cette prière commençant par : ‘’Mon Dieu je crois, j’adore, …… ‘’

            En pénétrant en silence dans une église, saluons ‘’ Jésus caché’’ comme le disait Lucie à Jacinthe, par une génuflexion s’il est présent au tabernacle, et, si nous le pouvons, adorons le à genoux, en signe d’humilité, lorsqu’Il se rend présent sur l’autel lors de la consécration. 

              En plus, comme le rappel souvent le cardinal Sarah, n’ayant pas nos mains consacrées comme celles du prêtre, recevons la sainte communion sur la langue, et à genoux si possible.

 

 '' O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, et conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde'' 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

21 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Carmen
 il y a 4 mois
Vierge Marie, douce et forte au pied de la Croix de Ton Divin Fils... prie pour nous, surtout dans l'épreuve... Je Te prie pour tous ceux qui souffrent et pour ceux qui vivent des injustices et risquent pour cela de tomber. Vierge Sainte, viens au secours de ceux qui subissent la maltraitance et la malveillance injustifiée ou qui sont accusés injustement et calomniés... Aide-nous à offrir cette souffrance, soutiens-nous dans l’épreuve, que le Bon Dieu nous garde dans la paix et, si possible, obtiens-nous l'heureuse solution de cette douleur. Pour cela, je Te demande de m'obtenir grâce et miséricorde auprès du Cœur Sacré de Notre Seigneur : que Jésus, doux et humble de cœur, touche le cœur dur et la nuque raide de L, que les écailles tombent de ses yeux et de son cœur, et que vérité et charité soient rétablies entre nous pour la plus grande gloire de Dieu et le Bien de nous tous. Et que, en tout cas, nous sachions toujours faire le Bien et répondre le Bien au mal que nous recevons. Merci Marie.
Philippe
place Le Blanc, il y a 4 mois
Demandez à Notre Dame de toucher le cœur de cette personne en offrant pour elle la dévotion réparatrice des 5 premiers samedis du mois. Le manque de charité dans son comportement vis-à-vis des autres personnes est d’abord une offense à Dieu avant d’être une douleur pour son entourage. Le Cœur Immaculé de Marie, soucieux ‘’d’arrêter d’offenser Dieu qui est déjà trop offensé’’ (dernière parole de Notre Dame à Fatima) utilisera le fruit de cette dévotion pour toucher en profondeur cette personne ‘’ à la nuque raide’’. En union de prière dans le Cœur Immaculé de Marie
Carmen
 il y a 4 mois
Merci Philippe. Je pratique et répands depuis longtemps les dévotions des premiers vendredis et samedis du mois pour réparer les offenses au Sacré Cœur et au Cœur Immaculé de Marie. Et mon ami aussi, et depuis plus longtemps que moi. Grâce à Dieu, il n'offense pas le Cœur Immaculé de Marie au sens propre (sa malveillance ne concerne pas les 5 types d'offenses dont parle Marie), mais, comme chacun de nous, il a ses faiblesses. Et, je suis d'accord avec vous, tout manque de charité de notre part blesse le Cœur de Dieu et aussi les autres. De plus, comme toute peine, elle peut être pour les autres occasion de sanctification mais aussi de chute. C'est pourquoi j'adresse ma prière à Marie en cette situation, avec plein d'amour fraternel vers mon ami L. Je confie cette situation au Cœur Immaculé de Marie et je prie de tout mon cœur le Cœur doux et humble de Jésus de venir toucher celui de mon ami (et de nous tous) pour qu'il voit le mal qu'il fait et puisse s'en corriger. Bien évidemment, je le demande aussi parce que j'en souffre, mais aussi et surtout parce que je voit bien les mauvaises conséquences de cela en lui et autour de lui. Confiance en Marie, qu'il aime beaucoup, d'ailleurs. De l'avant, unis dans la prière les uns pour les autres.
Bernadette
place Franconville, il y a 4 mois
Je n'ai pas pu me déplacer pour aller à l'église Seigneur , je commencerai le 1er samedi du mois de Mars . Je te prie Seigneur pour tous ceux qui sont alités à cause de la grippe . Seigneur nous te confions Philippe qui nous aide et guide Dans cette marche avec Notre Dame de Fatima . Amen
Philippe
place Le Blanc, il y a 4 mois
Merci Bernadette pour vos prières. Préparez le début et le bon déroulement de votre dévotion au Cœur Immaculé de Marie en priant son très chaste époux, St Joseph dont ce sera le mois en mars, de vous conserver une santé suffisante pour pouvoir aller à l’église ce premier samedi, puis les 4 suivants. N’oublions pas que Notre Dame a annoncé à 2 reprises que St Joseph viendrait avec l’Enfant Jésus le 13 octobre. Pour pouvoir recevoir le corps de Jésus au jour réservé à Notre Dame, il me semble bon de le demander à celui qui le porta le jour de ce grand miracle. En grande union de prière dans le Cœur Immaculé de Marie
Michel
 il y a 4 mois
Que le Christ nous garde en Sa Lumière.
Philippe
place Le Blanc, il y a 4 mois
Et que le Cœur Immaculé de Marie soit le chemin qui nous conduise à Dieu.
GJ
place Metz, il y a 4 mois
Amen, amen !
Philippe
place Le Blanc, il y a 4 mois
Qu'il en soit ainsi !
Marie-Thérèse
place Quincy-Voisins, il y a 4 mois
En union de prières - Amen -
Philippe
place Le Blanc, il y a 4 mois
En union de prière dans le Cœur Immaculé de Marie