L'accueil de la Vie - Hozana

L'accueil de la Vie

L'accueil de la Vie

Cher ami,

Au 6ème mois, la présence du bébé est de plus en plus sensible : il bouge beaucoup et commence à réagir aux bruits extérieurs. Nous vous proposons aujourd’hui de continuer à suivre le développement de notre bébé à naître en préparant son accueil. En effet, à ce stade, bébé arrive parfois prématurément. Nous nous poserons la question de son accueil en commencant dans un premier temps par analyser son développement au cours du 6ème mois.

Focus Bioéthique :

Le système immunitaire produit maintenant des globules blancs. C’est grâce à eux que l’organisme est en mesure de lutter contre les maladies et les infections.

La peau du fœtus s’épaissit et se colore légèrement, bien qu’elle soit encore assez transparente. On entrevoit toujours le sang dans les vaisseaux sanguins (capillaires).

Sur la tête du fœtus, de vrais cheveux ont commencé à pousser; ce n’est plus seulement du duvet. Sur les doigts, les ongles apparaissent maintenant plus distinctement.

73791-l-accueil-de-la-vie

Durant cette période, la prise de poids est importante. Il pèse donc environ 500 g et mesure 26 cm. Dorénavant, le fœtus remplit bien l’espace de l’utérus.

S’il devait naître à ce moment, soit environ 22 semaines après sa fécondation, le fœtus pourrait survivre, mais il aurait besoin de soins ultra-spécialisés. À ce stade, il serait un très grand prématuré, car ses systèmes respiratoire et digestif ne sont pas encore matures.

 

Réfléchissons

L’accueil d’un bébé est une question primordiale pour un couple. Elle ne peut être évitée. A ce sujet, on evoque parfois la notion du projet parental, comme un concept permettant un choix : oui, nous gardons cet enfant ou non, nous n'avons pas de projet parental pour ce foetus. Nous découvrirons dans un premier temps les travers de cette expression utilisée de nombreuses fois pour justifier des avortements. Nous vous proposons d’approfondir cette notion grâce à cette excellent vidéo d’Alliance Vita :

L’accueil de toute Vie naissante a de nombreuse fois été abordé par l’Eglise. Courageusement, en plein cœur du synode sur la famille, le pape François veut montrer comme son prédécesseur le pape Paul VI, qu’au-delà de la question des divorcés remariés qui devait prendre tout le débat ; au-delà de la préparation au mariage tant interrogée et valorisée pendant ce synode – et dont personne ne parle pourtant ! – ; au-delà des questions d’homosexualité, il est autre une question abordée clairement ces derniers jours, et dont, là aussi, pratiquement aucun média ne s’est fait l’écho, du moins en France : les méthodes naturelles de régulation de naissance. Et pourtant, le Cardinal Vingt-Trois lui-même a fait une intervention remarquée à ce sujet marquant la nécessité pour l’Église de redécouvrir ce message et de le porter au monde (7e Congrégation générale réunie le jeudi 9 octobre 2014).

« L'homme ne peut trouver le vrai bonheur, auquel il aspire de tout son être, que dans le respect des lois inscrites par Dieu dans sa nature et qu’il doit observer avec intelligence et amour » (Paul VI, Humanae Vitae, n°31).

L’Église n’est pas dans un mépris de l’homme et de la sexualité, bien au contraire ! Mais aujourd’hui on découpe l’acte sexuel, plutôt que de le vivre de son unité.

En promouvant les méthodes naturelles, l’Église ne veut pas une abolition de la soi-disant liberté de l’homme. Bien au contraire, puisque cela « signifie connaissance et respect des fonctions (de la sexualité) : l’intelligence découvre dans le pouvoir de donner la vie, des lois biologiques qui font partie de la personne humaine. Par rapport aux tendances de l’instinct et des passions (cela) signifie la nécessaire maîtrise que la raison et la volonté doivent exercer sur elles. » (Paul VI, Humanae Vitae, n° 10). 

On voit alors combien l’Église met en valeur l'amour conjugal. Dans la relation sexuelle présentée par notre société, on n’aime pas l’autre dans sa totalité, mais seulement son propre corps. Dans l’union conjugale, on aime l’autre totalement au point de ne former plus « qu’une seule chair, qu’un seul cœur, qu'un seul esprit ». Ce qui est évidemment totalement différent. Vous voyez ainsi combien l’union sexuelle est faite pour s’incarner dans une relation stable et durable.

Un témoin : Saint Jean Paul II

Infatigable défenseur de la vie, le pape polonais mort en 2005 l’a été : par ses textes si forts en particulier l’encyclique Evangelium Vitae, par les modèles qu’il nous a donnés et par sa vieillesse marquée par la souffrance et durant laquelle il n’a cessé de réconforter les plus démunis. Il n’a cessé de proposer, au travers de ses catéchèse place Saint Pierre, un enseignement renouvelé tout en restant fidèle à la longue tradition de l’Église, en partant du point de vue de Dieu pour faire une véritable théologie de la sexualité et du mariage.

73792-l-accueil-de-la-vie

Prions

  • Seigneur, envoie ton Esprit sur les couples chrétien pour les aider à vivre leurs relations dans le respect l’un de l’autre et dans un immense accueille de la Vie.
  • Saint Jean Paul II, Vous qui êtes à côté du cœur de Dieu, demandez-lui d’envoyer des grâces aux couples pour les aider à tenir dans le chemin à la sainteté qu’est leur amour conjugal.
  • O Marie, pleine de grâces, nous vous prions d’en envoyer aux couples qui n’arrivent pas à suivre les méthodes naturelles de régulation de naissance malgré leur désir. Aide-les avec ta douceur, à s’écouter, se comprendre, se découvrir et découvrir la merveille du corps de l’autre et ainsi à bâtir leur projet familial en laissant la première place à la volonté de Dieu.
  • Par votre intercession bien aimante, Sainte Mère de Dieu, Aidez chaque couple à dire oui à toute vie qui frappera à la porte de leur foyer.

O Marie, aurore du monde nouveau, mère des vivants, nous te confions la cause de la Vie.

Regarde, ô Mère, le nombre immense des enfants que l’on empêche de naître, des pauvres pour qui la vie est rendue difficile, des hommes et des femmes victimes d’une violence inhumaine, des vieillards et des malades tués par l’indifférence ou par une pitié fallacieuse. Fait que ceux qui croient en ton fils, sachent annoncer aux hommes de notre temps, l’Evangile de la Vie.

Obtiens-leur la grâce de l’accueillir comme un don toujours nouveau, la joie de le célébrer avec reconnaissance dans toute leur existence et le courage d’en témoigner avec unr ténacité active, afin de construire, avec tous les hommes de bonne volonté, la civilisation de la vérité et de l’amour, à la louange et à la gloire de Dieu Créateur qui aime la vie.

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

29 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Barnabe massamba
 il y a 4 mois
merci parce que cette vie est vraiment sacrée , merci pour la vie naissante
Francesca
place Nouméa, il y a 4 mois
Amen!
Madelime
place Montréal, il y a 4 mois
Marie , mère de Dieu et notre mère apprends nous à accepter et a dire oui a toute vie.
Isabelle
place New York, il y a 4 mois
amen