Dimanche des RAMEAUX - Hozana

Dimanche des RAMEAUX

Dimanche des RAMEAUX

Evangile de Jésus-Christ selon Saint Matthieu 26,27

 

01. Le matin venu, tous les grands prêtres et les anciens du peuple tinrent conseil contre Jésus pour le faire mettre à mort.
02. Après l’avoir ligoté, ils l’emmenèrent et le livrèrent à Pilate, le gouverneur.
03. Alors, en voyant que Jésus était condamné, Judas, qui l’avait livré, fut pris de remords ; il rendit les trente pièces d’argent aux grands prêtres et aux anciens.
04. Il leur dit : « J’ai péché en livrant à la mort un innocent. » Ils répliquèrent : « Que nous importe ? Cela te regarde ! »
05. Jetant alors les pièces d’argent dans le Temple, il se retira et alla se pendre.
06. Les grands prêtres ramassèrent l’argent et dirent : « Il n’est pas permis de le verser dans le trésor, puisque c’est le prix du sang. »
07. Après avoir tenu conseil, ils achetèrent avec cette somme le champ du potier pour y enterrer les étrangers.
08. Voilà pourquoi ce champ est appelé jusqu’à ce jour le Champ-du-Sang.
09. Alors fut accomplie la parole prononcée par le prophète Jérémie : Ils ramassèrent les trente pièces d’argent, le prix de celui qui fut mis à prix, le prix fixé par les fils d’Israël,
10. et ils les donnèrent pour le champ du potier, comme le Seigneur me l’avait ordonné.
11. On fit comparaître Jésus devant Pilate, le gouverneur, qui l’interrogea : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus déclara : « C’est toi-même qui le dis. »
12. Mais, tandis que les grands prêtres et les anciens l’accusaient, il ne répondit rien.
13. Alors Pilate lui dit : « Tu n’entends pas tous les témoignages portés contre toi ? »
14. Mais Jésus ne lui répondit plus un mot, si bien que le gouverneur fut très étonné.
15. Or, à chaque fête, celui-ci avait coutume de relâcher un prisonnier, celui que la foule demandait.
16. Il y avait alors un prisonnier bien connu, nommé Barabbas.
17. Les foules s’étant donc rassemblées, Pilate leur dit : « Qui voulez-vous que je vous relâche : Barabbas ? ou Jésus, appelé le Christ ? »
18. Il savait en effet que c’était par jalousie qu’on avait livré Jésus.
19. Tandis qu’il siégeait au tribunal, sa femme lui fit dire : « Ne te mêle pas de l’affaire de ce juste, car aujourd’hui j’ai beaucoup souffert en songe à cause de lui. »
20. Les grands prêtres et les anciens poussèrent les foules à réclamer Barabbas et à faire périr Jésus.
21.Le gouverneur reprit : « Lequel des deux voulez-vous que je vous relâche ? » Ils répondirent : « Barabbas ! »
22.Pilate leur dit : « Que ferai-je donc de Jésus appelé le Christ ? » Ils répondirent tous : « Qu’il soit crucifié ! »
23. Pilate demanda : « Quel mal a-t-il donc fait ? » Ils criaient encore plus fort : « Qu’il soit crucifié ! »
24. Pilate, voyant que ses efforts ne servaient à rien, sinon à augmenter le tumulte, prit de l’eau et se lava les mains devant la foule, en disant : « Je suis innocent du sang de cet homme : cela vous regarde ! »
25. Tout le peuple répondit : « Son sang, qu’il soit sur nous et sur nos enfants ! »
26. Alors, il leur relâcha Barabbas ; quant à Jésus, il le fit flageller, et il le livra pour qu’il soit crucifié. 

Lectio divina de l'équipe d'Hozana

Dans ce long et riche passage de la Passion, il nous est demandé de réfléchir à notre attitude dans diverses situations.
Est ce que nous cherchons à être responsable dans toutes les situations de notre vie, où est ce que à l’image des grands prêtres nous fuyons nos responsabilités par lâcheté ?
Qu’est ce qui aiguille notre choix ? La volonté d’être populaire où de suivre la foule ?
Le sens étymologique du nom de Barabbas est « fils du père », qui choisissons nous dans notre vie ? Chaque fois que nous ne choisissons pas Jésus, nous le crucifions ?
Enfin il y a cette prise de conscience que nous tous avons crucifié Jésus, et que son sang versé, a racheté l’humanité.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

183 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Nuela
 il y a 1 an
Seigneur prends pitié de nous pauvres pécheurs. Amen.
Marie-noelle
 il y a 1 an
Jésus nous te demandons pardon toutes les fois ou nous t'avons rejeté, détourné de ta face pour suivre d'autre dieu et oublié, que c'est par amour pour nous libéré que tu as été crucifié et que ton sang versé est notre victoire sur la mort.Pardon de nos mauvaise attitudes !!!
Georges BAZONGO
place Ouagadougou, il y a 1 an
Seigneur Jésus, j'ai beaucoup de fois agi pour faire plaisir à mon entourage et très souvent en cachant la vérité et la juste et aussi en insitant à commettre le péché. Oui comme Pilate et les grands prêtres je l'ai fait. Je te demande pardon car j'ai ainsi contribué à te crucifié sur la croix. Je regrettes mes comportement et attitudes et te demandes pardon. Que ton Esprit Saint me soutienne dans une conversion véritable et j'assumes mes responsabilités avec Toi comme guide et que je fasses ta volonté. Seigneur soutiens moi et arraches moi de la lachete. Amen.
Claire
place Québec, il y a 1 an
Union de prières. Amen.
Rania
 il y a 1 an
Seigneur pardonne moi ma lâcheté et aide moi à être toujours responsable et à prendre la bonne décision quelques soient les circonstances et quoique cela me coûte. Que ton Esprit Saint me la grâce et la force d'être une personne honnête. Amen
Sandrine
place Ottawa, il y a 1 an
A tous les priants de la toile d'HoZana, je vous souhaite une belle semaine sainte. Que cette semaine soit un témoignage de foi et de conversion du cheminement de 40 jours vers Pâques.
Claudie
place Hauts-de-France, il y a 1 an
Merci Sandrine. Que cette semaine sainte nous réunisse en une forte et magnifique union de prières. Amen
François
place Bordeaux, il y a 1 an
En union de prière.