Facebook PixelTÉMOIGNAGE DE GRÂCE REÇUE POUR UN BÉBÉ - OCTOBRE 2018 - Hozana

TÉMOIGNAGE DE GRÂCE REÇUE POUR UN BÉBÉ - OCTOBRE 2018

TÉMOIGNAGE ENVOYÉ DEPUIS LES  ÎLES CANARIES (Espagne) SUR LA GRÂCE REÇUE PAR INTERCESSION DU BIENHEUREUX  CHARLES EMPEREUR D’AUTRICHE
POUR LA SANTÉ D'UN NOUVEAU-NÉ PRÉMATURÉ - OCTOBRE 2018

Publication avec la permission des parents:

José Manuel Pérez Naranjo y Moneiba Luque Velázquez

Bebé: Eric Pérez Luque

 

(Traduction non officielle  de l’espagnol vers le français réalisée par la Ligue de Prière du Bienheureux Charles d’Autriche – www.bienheureuxcharlesdautriche.com – Facebook - Ligue de Prière du Bienheureux Charles d’Autriche )

 

 

A moins de huit mois de grossesse, la mère a perdu les eaux et a été admise à la maternité de l’hôpital (Hospital Materno Infantil) de la capitale de l'île de Grande Canarie (Las Palmas, de Gran Canaria) le 9 octobre 2018, pour la surveiller, ainsi que le bébé, et pour tenter de retarder autant que possible l'accouchement afin d'assurer la formation et la survie du bébé. Mais cela n'a pas duré plus d'une journée, car le 10 octobre, il a fallu la ramener en salle d'accouchement à cause des contractions et de la dilatation atteinte. Le bébé est finalement né prématuré.

 

Eric, c'est le nom du bébé, est né avec un problème de connexion entre son côlon et son intestin avec l'anus. Deux jours plus tard, il a dû subir une colostomie afin de pouvoir faire être en mesure d’évacuer la nourriture (deux petits trous dans l'estomac), remède temporaire pour la future reconstruction-connexion de l'intestin et de l'anus, pour lequel il faudrait attendre qu’il pèse au moins dix kilos pour ne pas compromettre sa vie avec une telle opération.

 

Les parents ont dû attendre cinq heures pour cette colostomie qui devait être simple à priori,  mais qui en réalité ne le fut pas parce que le chirurgien voulant vérifier la distance réelle entre l’anus et le côlon a dû ouvrir complètement.

 

La souffrance et l'inquiétude grandissaient chez les parents qui, en eux-mêmes, souffraient déjà parce que leur enfant prématuré né avec très peu de poids (1,700 kgs) était en Unité de Soin Intensifs, dans un incubateur, nourri artificiellement et avec respirateur artificiel puisque ses poumons n'étaient pas complètement fonctionnels. La survie du bébé n'était pas garantie. Les parents ont même vu comment on devait raser lui la tête pour trouver le meilleur endroit pour faire passer une sonde pour l’alimenter. Le bébé ne mangeait pas, n’arrivait pas à respirer seul, ne grossissait pas ... ! les médecins ont aussi décidé de faire un test au talon et ont averti leurs parents d'un nouveau "malheur": il n'avait sûrement pas de glande thyroïde ou elles ne fonctionnaient pas correctement.

 

Ceci s'est passé le 14 octobre 2018 et les parents, absolument bouleversés ont été convoqués le lendemain pour des tests de confirmation, une échographie et une scintigraphie qui seraient faits sur l'enfant à l'hôpital Insular (à côté de « l'Hôpital Materno Infantil »).

 

Le père du bébé a commenté cette situation par dans le groupe WhatsApp dont nous faisons partie, huit anciens élèves-professeurs de l’école Santa Maria Michaela des Adorateurs et son groupe du Mouvement eucharistique de libération (MEL).  J’ai alors encouragé tout le monde à prier la neuvaine au Bienheureux Charles d’Autriche (nous en étions au neuvième jour de la neuvaine programmée du 13 au 21 octobre 2018  - jour de la mémoire liturgique du bienheureux Charles -  par la « Liga de Oración del Beato Carlos de Austria – México (1) et  par la Ligue de Prière du Bienheureux Charles d’Autriche en français (2)) en leur expliquant qui était le Bienheureux Charles, au moyen de liens (3) et en envoyant l’image pieuse avec la prière, ainsi que sa neuvaine. Nous avons alors tous convenu de confier à son intercession le petit Éric en se rappelant avec émotion que le Bienheureux Charles avait huit enfants et qu’il s’occupait beaucoup des sept qu'il connaissait (et certainement de ses huit enfants depuis le ciel, en intercédant pour eux devant Dieu).

 

Le lendemain, grâce à Dieu et nous en sommes sûrs grâce à l’intercession du Bienheureux Charles, les tests ont été positifs, au grand étonnement des médecins qui ont parlé aux parents d’un faux-positif des tests précédents. Mais non seulement ce faux-positif  des tests s'est produit, mais cette nuit-là, Eric a eu une évolution si positive qu'il a été capable de quitter l' Unité de Soin Intensifs et de passer à l'incubateur habituel où il commençait déjà à tolérer ses premiers biberons et à respirer sans avoir besoin de respirateur.

 

Depuis ce jour,  son évolution, Dieu merci, est très favorable. Ses parents sont très reconnaissants envers Dieu et envers le Bienheureux Charles pour son intercession pour Eric, et ils possèdent déjà deux petites images pieuse du Bienheureux avec la relique "ex tactu" que je leur ai transmises et, de manière amusante, lorsque je leur ai demandé s’ils donnaient leur accord pour publier le témoignage de cette grâce divine, le père d’Eric m’a répondu : "Pour mon ami Charles, je suis prêt à faire tout ce qu’il faudra !".

 

Bénis soit le Seigneur.

_____________________
Notes explicatives de la Ligue de Prière du Bienheureux Charles d’Autriche

 

(1) Facebook- https://www.facebook.com/events/498192973924028/  

(2) Facebook - https://www.facebook.com/events/1133613866791675/  
     et Hozana https://hozana.org/communaute/6799-ligue-de-priere-du-bienheureux-charles-d-autriche

(3) liens (vers des sites internet)

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader