Samedi 6 octobre : Prière proposée par Emmanuelle Martin - Hozana

Samedi 6 octobre : Prière proposée par Emmanuelle Martin

Samedi 6 octobre : Prière proposée par Emmanuelle Martin

Semaine #145 : Emmanuelle Martin, responsable de l’école Sainte-Hildegarde à Fallais (Belgique)

Sainte Hildegarde de Bingen (1098-1179) est une religieuse bénédictine allemande du Moyen Âge devenue Docteur de l’Église en 2012, notamment grâce à ses écrits dans lesquels elle raconte ses visions. Elle est aujourd’hui très connue pour ses connaissances exceptionnelles en matière d’alimentation et de médecine naturelle notamment.

Cette semaine, avec sainte Hildegarde, je prie Dieu pour être éloigné du péché et du vice (Livre des mérites de la vie, Éd. Bénédictines, p. 157-158).

« Retire-moi de la boue, et que je ne m’enfonce plus !
Que je sois délivré de mes ennemis et du gouffre !
Que les flots ne m’inondent plus, que l’abîme ne m’engloutisse pas,
Et que la fosse ne se referme pas sur moi ! » (Psaume 69, 15-16)

Voici le sens de ces paroles, selon Hildegarde :

« Seigneur Dieu, par ta grâce bienveillante,
Arrache-moi pauvre pécheur, à la putréfaction dans laquelle je me trouve
À cause de ma chair qui me pousse à pécher,
Qui fait grandir en moi la dureté́, et qui s’oppose à Toi,
Arrache-moi à la grande concupiscence de ma chair qui me souille.
Tu m’as fait 1èrement de terre et puis après la chute d’Adam,
J’ai été transformé en boue immonde,
Et ensuite le vice a pullulé en moi;
Les vers nauséabonds et inutiles s’en sont repus.
Or cette même chair, grâce à ta merveilleuse vertu,
Devrait répandre la bonne odeur des bonnes actions.
Ô Dieu, soustrais moi aux actions pleines de boue,
Et ne me laisse pas dans la puanteur de la paresse,
Ni dans l’oubli qui m’épingle dans la perdition comme une piqure mortelle ;
Et fais que j’acquière la suave senteur de la vertu
Grâce à la bonne conscience.
Libère moi de ceux qui veulent s’emparer de moi par haine envers tous les bienfaits
Que tu m’as donné avec la bonne conscience :
Ils n’ont que le goût du péché ;
Empêche-moi de tomber dans le profond gouffre où ces pécheurs,
Ceux qui servent la luxure, tendent de m’étouffer.
Que je ne sois pas non plus noyé dans ce dangereux défaut qu’est l’avarice,
Grâce à l’accumulation de tes bienfaits,
Et que, accoutumé aux basses actions,
Je ne sois pas englouti par le gosier de l’ancien serpent
Qui caractérise l’oubli de Dieu dans les profondeurs de l’enfer.
Que ne se ferme pas sur moi, dans l’accablement,
La bouche de la fosse que l’orgueil a creusée
Et qui regorge de desseins malveillants et de mauvaises actions,
Car c’est elle la mort.
Et qu’ensuite la mort ne referme pas sa bouche sur moi,
Pour ainsi me soumettre comme s’il n’y avait rien qui puisse m’en arracher.
Et ne fais pas cela, Ô Dieu, pour mes mérites qui sont bien limités,
Mais parce que tu es indulgent. »

Découvrez l'Email du Samedi de Notre Histoire avec Marie #145 : Hildegarde de Bingen, prophétesse et docteur de l’Église

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

20 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader