2e jour (22/01) : pour qu'ils vivent dans la fraîcheur du 1er appel ! - Hozana

2e jour (22/01) : pour qu'ils vivent dans la fraîcheur du 1er appel !

2e  jour (22/01) : pour qu'ils vivent dans la fraîcheur du 1er appel !

Chers amis, merci de votre fidélité... Nous sommes heureux de nous retrouver ! 

Pour cette deuxième journée de prière vécue ensemble, en communion, nous pouvons confier tous nos prêtres du diocèse pour qu'ils "vivent dans la fraîcheur du premier appel". 

 

ÉCOUTONS LA PAROLE DE DIEU 

« Suis-moi. » - Jn 1, 35-43

Le lendemain encore, Jean se trouvait là avec deux de ses disciples. Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu ». Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus. Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? » Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi).

André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus. Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ. André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre. Le lendemain, Jésus décida de partir pour la Galilée. Il trouva Philippe, et lui dit : « Suis-moi. »

 

MÉDITONS

« C’est un don » - Saint Jean Paul II, Ma vocation, don et mystère

L'histoire de ma vocation sacerdotale ? C’est surtout Dieu qui la connaît. A son niveau le plus profond, toute vocation sacerdotale est un grand mystère, c’est un don qui dépasse l’homme infiniment. Nous tous, prêtres, nous en faisons clairement l’expérience dans toute notre vie. Devant la grandeur de ce don, nous sentons combien nous sommes déficients. La vocation est le mystère de l’élection divine : « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi ; mais c’est moi qui vous ai choisis et vous ai établis pour que vous alliez et portiez du fruit et que votre fruit demeure » (Jn 15, 16). « Nul ne s’arroge à soi-même cet honneur, on y est appelé par Dieu, absolument comme Aaron » (He 5, 4). « Avant même de te former au ventre maternel, je t’ai connu ; avant même que tu sois sorti du sein, je t’ai consacré ; comme prophète des nations, je t’ai établi » (Jr 1, 5). Ces paroles inspirées ne peuvent qu’éveiller une crainte profonde en toute âme sacerdotale. C’est pourquoi, lorsque nous parlons du sacerdoce et que nous en témoignons, nous devons le faire avec une grande humilité, conscients que Dieu « nous a appelé d’un saint appel, non en considération de nos œuvres, mais conformément à son propre dessein et à sa grâce ». Nous nous rendons compte en même temps que les mots humains ne peuvent traduire la grandeur du mystère que porte en soi le sacerdoce. 

 

PRIONS AVEC SAINTE THÉRÈSE DE LISIEUX

Vierge Marie,
mère du Christ-prêtre, mère des prêtres du monde entier, 
vous aimez tout particulièrement les prêtres, parce qu'ils sont les images vivantes de votre Fils unique. 
Vous avez aidé Jésus par toute votre vie terrestre, et vous l'aidez encore dans le Ciel. 
Nous vous en supplions, priez pour les prêtres !
Priez le Père des cieux pour qu'il envoie des ouvriers à sa moisson.
Priez pour que nous ayons toujours des prêtres qui nous donnent les sacrements, nous expliquent l'Evangile du Christ, et nous enseignent à devenir de vrais enfants de Dieu !
Vierge Marie, 
demandez vous-même à Dieu le Père les prêtres dont nous avons tant besoin ; 
et puisque votre cœur a tout pouvoir sur lui, obtenez-nous, ô Marie, 
des prêtres qui soient des saints !
Amen.

 

CONCLUONS NOTRE PRIÈRE

Nous pouvons dire un Je vous salue Marie.

 

À demain ! En union de prière avec vous toutes et tous !

 

* * *

POUR COMMENTER EN LIGNE L’INTENTION DE CE JOUR :

Suivre ce lien 

POUR ENTAMER UNE DISCUSSION SUR LE FORUM D’HOZANA :

Suivre ce lien 

Rejoignez le diocèse d’Aix et Arles

Facebook / Twitter / Youtube

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6