Le privilège d’être amie

Le privilège d’être amie

Nous pourrions bien-sûr évoquer ici l’amitié spirituelle qui unit Claire et François d’Assise. Nous nous arrêterons plutôt sur ces mots de la bénédiction de Ste Claire :

Demeurez  toujours les amies de Dieu, les amies de vos âmes et de toutes vos sœurs.

Si la relation fraternelle se caractérise par l’égale dignité, l’amitié quant à elle se distingue par le choix réciproque. On ne choisit pas ses frères et sœurs, tandis que l’on choisit ses amis ! Dépassant le caractère spontané d’une sympathie éprouvée, l’amitié marquée par la réciprocité se construit dès lors que chacun, sortant de lui-même, met en œuvre sa volonté et tend au bien de l’autre. Claire encourage donc ses sœurs à développer l’amour d’amitié : envers Dieu, envers elles-mêmes, et les unes envers les autres.

  • Etre l'ami(e) de Dieu d'abord. Rappelons qu'Il a toujours l'initiative: "Dieu nous a aimés le Premier".  Jésus ne déclarera-t-il pas à ses disciples : « Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, c'est Moi qui vous ai choisis et établis"... et plus tard: "Je ne vous appelle plus serviteurs, mais amis ; car tout ce que j’ai reçu de mon Père, je vous l’ai fait connaître »… Jésus s'est fait notre Ami en nous manifestant le Père, nous ouvrant son Coeur et partageant le secret de son intimité avec Lui! Etre ami(e) de Dieu va donc consister à vivre la réciprocité du choix, à choisir Celui qui le Premier nous choisit. C'est ce à quoi le Pape François nous encourage dans son exhortation sur la sainteté:
Laisse la grâce de ton baptême porter du fruit dans un cheminement de sainteté. Permets que tout soit ouvert à DIeu et pour cela choisis-le, choisis Dieu sans relâche. (Gaudete et exsultate, §15)

Comme l'illustre si bien le Pape en prenant des exemples de la vie quotidienne, ce choix que nous faisons de Dieu se traduit tout au long du jour par de multiples actes bien concrets! Nous les découvrirons avec toujours plus de finsesse et d'acuité si, comme Moïse, nous nous entretenons avec Dieu dans la prière, "comme un ami parle avec son Ami"...

  • Être l'ami(e) de son âme ensuite: aimer son âme d'amitié! Et bien ce sera choisir d'aimer le don que nous sommes. Le déployer "avec soin", accomplir avec un "élan passionné du corps et de l'âme" ce que nous demande Dieu notre Père, "afin qu'avec sa grâce nous puissions lui rendre multiplié le talent que nous en avons reçu"... Citons encore ici le Pape François:
    Toi aussi, tu as besoin de percevoir la totalité de ta vie comme une mission. Essaie de le faire en écoutant Dieu dans la prière et en reconnaissant les signes qu'il te donne. Demande toujours à l'Esprit ce que Jésus attend de toi à chaque moment de ton existence et dans chaque choix que tu dois faire, pour discerner la place que cela occupe dans ta propre mission. Et permets-lui de forger en toi ce mystère personnel qui reflète Jésus-Christ dans le monde d'aujourd'hui. Puisses-tu reconnaître quelle est cette parole, ce message de Jésus que Dieu veut délivrer au monde par ta vie! Laisse-toi transformer, laisse-toi renouveler par l'Esprit pour que cela soit possible, et qu'ainsi ta belle mission ne soit pas compromise. (Gaudete et exsultate § 23-24).

    C'est cela, être toujours "l'ami(e) de son âme"!

  • Etre l'amie de ses soeurs enfin, les aimer d'amitié, c'est - inséparablement de ce  qui précède-  choisir (par un acte de notre volonté mue par l'amour) celles et ceux que l’on n'avait pas choisis, mais d’abord reçus ; ne pas nous satisfaire d'avoir même origine et égale dignité (ce qui caractérise le lien fraternel), mais vouloir partager une même fin; en somme vouloir pour autrui comme pour soi "tout ce que l'on peut désirer de meilleur", à savoir « la joie du Salut dans l’Auteur du Salut » ; le vouloir, et y contribuer ! Ainsi Claire souhaite-t-elle à son amie Agnès "le bonheur de chanter un cantique nouveau avec toutes les vierges saintes devant le trône de Dieu et de l'Agneau, et le bonheur de suivre l'Agneau partout où il ira." (4ème lettre à Agnès 2)

L’amitié ne veut pas seulement pour l'autre un bien à venir; elle se réjouit du bien déjà présent, comme Claire en donne un magnifique témoignage devant ce que le Seigneur accomplit en son amie Agnès de Prague.  Là encore, nous la voyons intégrer dans la relation à sa soeur et amie toutes les harmoniques d’un cœur féminin, puisqu'elle considère aussi Agnès comme sa mère et sa fille! Elle commence en effet sa 4ème lettre par cette adresse :

A celle qui est la moitié de mon âme et l’objet de ma plus tendre affection, à l’illustre reine, épouse du Roi éternel : à Dame Agnès, mère bien-aimée et fille chère entre toutes…

La même lettre témoigne enfin combien l’amitié inscrit le souvenir de l’ami(e) au cœur de la vie de contemplation :

Au milieu de cette contemplation, souviens-toi de ta pauvre mère, et dis-toi bien que j’ai gravé ton doux souvenir, de façon indélébile, au plus profond de mon cœur, car tu m’es chère entre toutes…

Parole de Dieu:

"Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.

 Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour.

 Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite.

 Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.

 Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.

 Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.

 Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.

Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. " (Jn 15,9-17)

Prière:

Merci Seigneur pour toutes mes relations d'amitié et d'abord pour celle que j'entretiens avec Toi.  Merci de m'avoir choisi(e) comme Ton ami(e) et ne permets pas que je m'éloigne de Toi, mais que toujours je Te choisisse sans relâche. Viens Esprit Saint, renouveler la relation que j'entretiens avec mon âme.  Rends-moi attentif(ve) à toujours chercher mon vrai bien. Apprends-moi à toujours mieux reconnaître ce don que je suis et à multiplier le talent reçu pour la vie du monde. Enfin, affermis ma volonté pour que dans mes relations avec les autres, je désire pour eux le meilleur: la vie éternelle.

Piste pour la journée

Aujourd'hui, je choisis de cultiver l'amitié et je deviens: ami de Dieu, ami de mon âme et ami de mes frères et soeurs en humanité!

Je prie pour cela.

Et si, aujourd'hui, je prenais le temps d'écrire à un ami ou de l'appeler pour prendre de ses nouvelles ?

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

5 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Ste Claire et le "Privilège de la Féminité".