Facebook PixelAmour conjugal - Hozana
Clemence

Clemence dans A l'école d'Humanae Vitae

Publication #2Initialement publiée le 17 juillet 2018

Amour conjugal

§8 L’amour conjugal révèle sa vraie nature et sa vraie noblesse quand on le considère dans sa source suprême, Dieu qui est amour, « le Père de qui toute paternité tire son nom, au ciel et sur la terre ».

Le mariage n’est donc pas l’effet du hasard ou un produit de l’évolution de forces naturelles inconscientes : c’est une sage institution du Créateur pour réaliser dans l’humanité son dessein d’amour. Par le moyen de la donation personnelle réciproque, qui leur est propre et exclusive, les époux tendent à la communion de leurs êtres en vue d’un mutuel perfectionnement personnel pour collaborer avec Dieu à la génération et à l’éducation de nouvelles vies.

De plus, pour les baptisés, le mariage revêt la dignité de signe sacramentel de la grâce, en tant qu’il représente l’union du Christ et de l’Église.

 

Voici donc un petit exercice spirituel : considérer l’amour trinitaire comme source et modèle de l’amour des époux.

La sainte Trinité, ayant créé l’homme et la femme à son image et pour sa ressemblance, a institué pour eux le mariage. Dans ce cadre, l’Église redit en quelle estime elle tient l’union charnelle, par laquelle les époux répondent à leur vocation à l’amour l’un envers l’autre et ensemble envers l’enfant à naître.

Par le sacrement du mariage, ce chemin se fait avec le Christ de qui l’amour conjugal revêt un surcroît de signification.

 

Retrouvez l’ensemble de l’encyclique, et une aide de lecture rédigée par un curé de paroisse et un couple engagé dans la régulation naturelle des naissances, dans Humanae vitae, Texte commenté par Bruno Bettoli, Gabrielle et Bertrand Vialla, éditions Artège, à paraître le 22 août 2018, 3.5€

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publication précédente

Homme et femme, collaborateurs de l'amour de Dieu

Publication #1Initialement publiée le 16 juillet 2018

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader