22e jour, la rue du Bac - Hozana

22e jour, la rue du Bac

22e jour, la rue du Bac

Sanctuaire : RUE DU BAC
Étapes des pèlerins-cyclistes : Auxerre - Montréal

Apparition :
«   Mon enfant, la Croix sera méprisée, le sang coulera dans les rues [ici, note sœur Catherine, la Sainte Vierge ne pouvait plus parler, la peine était peinte sur son visage]. Mon enfant, me dit-elle, le monde entier sera dans la tristesse. À ces mots, je pensai   : quand est ce que ce sera   ? J’ai très bien compris  : quarante ans.  » Quarante ans, l’espace d’une génération, comme dans l’Évangile   ! (…) On peut dire que la France avait quarante ans pour se convertir   ; elle ne le fera pas, hélas   ! et quarante ans après, jour pour jour, la guerre franco-allemande sera déclarée, entraînant un cortège de calamités… (…)
Après avoir ainsi révélé l’avenir sous des couleurs si sombres, l’Immaculée voulut donner à ceux qui se réfugieraient auprès d’elle, implorant son secours, et se rangeant sous son étendard pour la reconquête de son beau Royaume, un moyen sûr et infaillible, accessible à tous, de passer à travers ces temps difficiles où «  on croirait tout perdu   »  : la Médaille miraculeuse.

À la rue du Bac, la Sainte Vierge, malgré les nombreux avertissements qui ne furent pas écoutés, nous offre comme cadeau les médailles miraculeuses pour nous protéger. Par cet acte, elle nous invite à toujours garder confiance ! Aujourd’hui, demandons lui avec espérance de nous convertir en priant…
Amen

Prière des malades :

Vierge Marie, Mère de Miséricorde,
c’est avec confiance que je tourne
vers Vous mon regard filial.
Je sais et je crois
que vous m’accompagnez dans mon épreuve,
comme vous l’avez fait pour Jésus, votre Fils,
sur le chemin du calvaire.
Quand ma croix sera trop lourde,
aidez-moi à la porter
et à ne pas perdre courage.
Vierge Marie, notre Mère
priez pour moi ainsi que pour tous ceux
qui me manifestent leur affection.
Que par votre intercession,
Jésus votre Fils,
nous comble de sa Paix
et nous garde dans l’Espérance.

Prions 10 “Je vous salue Marie” pour la France, avec Marie.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Marcel
place Montmagny, le mois dernier
« Et moi, je te prie, Seigneur: c’est l’heure de ta grâce. »Ps 69,14
Marcel
place Montmagny, le mois dernier
« Heureux l’homme qui se confie dans le Seigneur et dont le Seigneur est la foi. »Jr 17,7